mercredi 28 mai 2014

Les Carnets Ludographiques de Wenlock

Radio Rôliste inaugure une nouvelle rubrique intitulée Les Carnets Ludographiques. C'est l'occasion pour Sébastien Wenlock Delfino, avec la complicité de Kobal, de développer certaines notions théoriques liées au jeu de rôle et de les illustrer par des exemples pratiques; dans ce premier numéro, on nous parle des intentions narratives et de ce qu'elles impliquent dans un jeu de rôle et dans la manière de maîtriser une partie.
Cette discussion à bâtons rompus autour du jeu de rôle avait déjà été initiée par Sébastien Wenlock Delfino et Grégory Pogorzelski dans un précédent podcast improvisé autour du thème des jeux de rôle d'initiation.
Un podcast très instructif et qui permet de poser à plat certaines notions parfois mal comprises. Wenlock a un talent certain pour présenter les choses et les mettre en scène par des exemples simples et parlants.

vendredi 23 mai 2014

Dungeons & Dragons en approche

Après deux ans de playtest, la cinquième mouture de Dungeons & Dragons est annoncée pour cet été avec un starter set dés le 15 juillet. Le Manuel du Joueur suivra un mois plus tard ainsi qu'une première aventure. Le Bestiaire et le Guide du Maître sont prévus pour octobre et novembre.


Côté système de jeu, pour avoir parcouru en son temps les versions successives proposées lors des playtests, on revient aux fondamentaux avec des règles certes complètes mais plus simples à appréhender.
Aucune date n'a encore été communiquée quant à la version française de ce monument du jeu de rôle. Aucun éditeur ne s'est encore manifesté pour une traduction dans la langue de Voltaire.

jeudi 22 mai 2014

Knights of Badassdom

Des fans de jeux de rôles (grandeur nature) invoquent un démon par erreur... et doivent l'affronter.

Le pitch de ce film tient en une phrase. Knights of Badassdom est un nanar assumé sur le monde du JDR GN (Jeu De Rôle Grandeur Nature).
On y fait la part belle aux stéréotypes du genre avec des gars déguisés qui se la jouent, un vague scénario et un jeu d'acteurs très approximatif, et ne parlons même pas des effets spéciaux. 
On comprend que le film ait eu du mal à sortir. On ne le verra d'ailleurs pas en salle puisqu'il s'agit d'un direct-to-dvd.
A noter la présence de Peter Dinklage (Tyrion Lannister dans Game of Thrones), Ryan Kwanten (Jason Stackhouse dans True Blood) et la belle Summer Glau (Cammeron dans Sarah Connor's Chronicles).
Malgré tout ces défauts (mais qui sont des qualités pour tout nanar digne de ce nom), le film vaut le coup d’œil si vous êtes rôlistes... second degré obligatoire.

mercredi 21 mai 2014

Die Hügel des Schreckens

Il y a quelques temps, j'avais été approché par les responsables du fanzine Cthulhus Ruf pour une traduction/adaptation en allemand d'un de mes scénarii pour L'Appel de Cthulhu, Les Collines de la Terreur, en vue d'un numéro gratuit dans le cadre d'un Free RPG Day (Gratisrollenspieltag).


Depuis le temps a passé et le projet a suivi son petit bonhomme de chemin; j'ai reçu en début de semaine un courrier en provenance d'Allemagne, large enveloppe cartonnée contenant un exemplaire imprimé du Cthulhu Ruf EXTRABLÄTTER 14 proposant le scénario Die Hügel des Schreckens (Les Collines de la Terreur en français). Le PDF est téléchargeable gratuitement sur le site de Cthulhus Ruf.
La version imprimée se présente comme un journal plié en deux mais est en fait un petit livret format A5 d'une vingtaine de pages, papier glacé, illustré de quelques photos noir et blanc. Du bel ouvrage. 
Côté contenu, on retrouve le scénario et quatre investigateurs prêts-à-jouer. 
Personnellement et en tant qu'auteur, je suis content et fier que mes petites histoires cthuliennes puissent donner lieu à ce genre de publication/distribution. Merci à Stefan Droste avec qui j'ai été en contact par email, et à Marc Meiburg qui m'a envoyé cet exemplaire. Et merci à Vonv qui m'avait initialement mis en contact avec les gens de Cthulhus Ruf.

mardi 20 mai 2014

Podcast Elbakin : les cartes en fantasy

Petit retour sur le dernier podcast d'Elbakin, les cartes en fantasy
On y parle comme son titre l'indique du rôle et de la place des cartes dans la littérature fantasy. La Terre du Milieu de Tolkien, le monde hyborien de Robert Howard (Conan), les sept royaumes de Westeros de G.R.R. Martin, cartes détaillées ou simples esquisses. Qui ne s'est pas pris à rêver d'aventures en regardant ces cartes? Extensions du récit, aides à une meilleure compréhension de l'histoire, goodies utiles, indispensables ou superflus. Autant de questions que les débatteurs d'Elbakin abordent dans ce podcast à écouter d'urgence.

Source: Elbakin

lundi 19 mai 2014

LEGION de Brandon Sanderson

"Mon nom est Légion, car nous sommes nombreux." (Paroles du démon dans l'Evangile de Marc.)
Légion: c'est aussi le surnom de Stephen Leeds, cet homme dont le cerveau a la capacité unique de générer de multiples avatars. Des hallucinations, comme il les appelle, qui vivent avec lui pour le meilleur et pour le pire. Un jour, et parce que certaines de ses hallucinations possèdent des qualités particulières, Leeds est engagé pour enquêter sur la disparition d'un scientifique, inventeur d'un objet extraordinaire: un appareil qui prend des photos du passé...

Brandon Sanderson est surtout connu pour être celui qui a repris et terminé le cycle de La Roue du Temps, après la décès de son auteur, Robert Jordan. Mais c'est aussi un écrivain prolifique, auteur de plusieurs cycles et de romans et nouvelles comme ce court mais excellent Légion.
Le pitch pourrait être celui d'une série TV (j'ai assez vite pensé au Caméléon)
Stephen Leeds est schizophrène de génie qui a peuplé son manoir d'hallucinations ayant chacune une spécialité; grâce ou à cause de ce don, on fait appel à lui pour résoudre des enquêtes sortant de l'ordinaire, comme la disparition d'un scientifique ayant inventé un appareil permettant de prendre des photos du passé.
L'auteur nous décrit habilement les hallucinations du héros, à tel point qu'on finit par ne plus vraiment faire la différence entre les avatars et les vraies personnes. Outre une mise en scène très imaginative pour donner vie à tout ce petit monde (certaines hallucinations entretiennent des relations sentimentales entre elles, d'autres ont elles-mêmes des hallucinations, etc), l'auteur expose les enjeux et les risques de l'existence et de l'utilisation d'un appareil qui pourrait fournir des clichés de n'importe quel moment ou de n'importe quel personnage de l'histoire.
Une excellente nouvelle et une approche ingénieuse des questions fondamentales sur lesquelles sont bâties notre monde. Je me suis posé moi-même la question: qu'est-ce que je ferais d'un tel appareil ?

vendredi 16 mai 2014

Constantine, une nouvelle série NBC pour cet automne

Nouvelle série en approche chez NBC, Constantine est une adaptation d'Hellblazer, le comics d'Alan Moore.
De l'inspiration en vrac pour Kult, l'Appel de Cthulhu ou tout autre jeu exploitant l'occultisme et la folie.


Source: Elbakin

mercredi 14 mai 2014

Lunerr

Petit retour de lecture avec Lunerr, roman de Frédéric Faragorn, édité à l'Ecole des Loisirs.

Pour les habitants de Keraël, la cité d'Aëls, il n'y a pas d'ailleurs. Située dans un désert de sable, de pierre et de sel, Keraël est une île sans eau autour. Le mot Ailleurs y est interdit, considéré comme une insulte, un blasphème. Le jeune Lunerr l'a appris à ses dépends. Pour avoir enfreint la règle, il a été fouetté jusqu'au sang et mis au ban de la société. A cause de lui, Mamig a perdu son travail. Qui oserait embaucher la mère d'un paria ? Ken Werzh ! Il semble très intéressé par Lunerr, suffisamment pour faire de lui son lecteur et secrétaire particulier. L'adolescent reste sur ses gardes : le vieillard aux yeux morts paraît doté d'une force singulière. Il se comporte de manière étrange, il tient des propos qui pourraient le faire condamner. Ken Werzh semble détenir un secret, un secret que Lunerr a très peur de découvrir.

J'ai découvert cet ouvrage via l'abonnement lecture de mon fils aîné.
Sous une couverture singulière (je vous laisse en juger) se cache un très bon récit de science-fiction. Le jeune héros, Lunerr, évolue dans une société fermée et isolée du reste du monde. Pour les habitants de Keraël, il n'y a rien en dehors de leur cité. Autour, c'est un désert sans fin. Les lois et les rites entretiennent la peur du monde extérieur et encouragent le peuple à la servilité et à l'adoration des Aëls, des êtres d'essence divine veillant sur la cité.
On devine qu'un cataclysme terrible a sans doute dévasté le monde et a poussé les premiers habitants de Keraël à s'isoler de la sorte; on devine aussi que le vieux Ken Werzh est le dernier dépositaire d'une connaissance issue du passé, et on pressent que Lunerr en sera l'héritier, et qu'il sera appelé à jouer un rôle crucial dans l'avenir de Keraël et de ses habitants.
L'auteur s'amuse à décrire une société régie par des règles strictes, une cité survivante d'une apocalypse dont plus personne ne sait rien. Le jeune héros a cela de différent qu'il est curieux et rêveur, ce qui lui vaudra de se retrouver rejeté, mis au ban de la société, puis recueilli par l'excentrique Ken Werzh, personnage mystérieux et craint, qui occupe pourtant une position importante dans la société de Keraël malgré ou peut-être à cause de son côté iconoclaste.

Si je n'ai pas vraiment été surpris par la révélation des secrets de cette histoire (ce sont des thématiques déjà largement exploitées dans le genre), j'ai apprécié la fraîcheur du récit. Chaque chapitre apporte son lot de secrets mais aussi de découvertes, scotchant le lecture de la première à la dernière page.
La description de la société de Keraël est également très intéressante et donne une idée de ce que pourrait devenir une société totalitaire bâtie autour de la peur du monde extérieur, au point d'en avoir fait une religion et un mode de pensée unique.
Un très bon petit roman de science-fiction, à lire absolument, et qui a une suite depuis peu.

D'un point de vue rôlistique, l'univers de Lunerr pourrait très bien devenir un cadre de jeu, et les joueurs incarner des personnages découvrant, à l'instar du héros du roman, les secrets de la cité. A tenter avec des participants n'ayant bien évidemment pas lu le roman ;-)

mardi 13 mai 2014

Americana en approche

Americana Le Syndrome de Babylone de Yno continue son petit bonhomme de chemin aux éditions John Doe.
Sur son blog, l'auteur détaille l'état d'avancement du projet. Après une version quasi-définitive du système de jeu Corpus Mechanica+, on peut découvrir le visuel de la couverture, très classieux et qui donne tout de suite le ton de cette campagne qui s'annonce prometteuse.

samedi 3 mai 2014

Artemis Fowl

Dans un genre dominé par Harry Potter, Artemis Fowl fait figure d'outsider. L'auteur nous propose de suivre les aventures d'un anti-héros issu d'une longue dynastie du crime, un jeune criminel de 12 ans ambitionnant de restaurer la fortune familiale en pillant l'or des fées.
Ce premier tome est d'une lecture fluide et aisée. L'histoire est passionnante et pleine de rebondissements. Les personnages sont attachants et le héros, Artemis Fowl, se révèle au fil des pages bien plus complexe qu'il n'y parait au premier abord.
Eoin Colfer pose ici les bases d'un univers original mêlant féerie et haute technologie, magie et gadgets à la James Bond.
Pour ce roman, j'avoue avoir puisé dans les lectures de mon fils aîné; j'ai lu ce premier tome d'Artemis Fowl avec grand plaisir. Une découverte rafraîchissante.

vendredi 2 mai 2014

Corpus Mechanica Plus V1.6

Yno continue à faire évoluer son système de jeu générique Corpus Mechanica Plus avec une nouvelle version 1.6 à télécharger et à playtester sur son site.
Pour rappel, ce système de jeu dont on trouve les premières moutures dans Notre Tombeau et Les Terres Perdues motorisera la prochaine campagne-jeu Americana à paraître aux Editions John Doe.