mercredi 17 mai 2017

La Grande Muraille

La Grande Muraille de Chine est sans aucun doute d'un des édifices les plus grandioses qu'ait construit l'humanité. Bien des légendes courent sur sa construction et les raisons qui ont poussé l'empire chinois à bâtir une telle fortification. Ce film nous raconte une des ces légendes.

William Garin et son compagnon Pero Tovar, mercenaires européens, font route vers la Chine dans le but d'y voler un peu de poudre noire aux propriétés étonnantes. Attaqués par une étrange créature, ils parviennent aux pieds de la Grande Muraille et découvrent rapidement que l'édifice n'est pas uniquement là pour protéger le royaume des pillards: des créatures monstrueuses attaquent régulièrement la Muraille, unique protection de l'humanité contre ce péril ancien et féroce. William va se joindre aux courageux combattants chinois et affronter avec eux l'indicible menace.

La Grande Muraille est clairement un blockbuster qui ne s'encombre pas de vérité historique ou d'une quelconque vraisemblance. On a droit, dans le désordre, à de hauts faits d'armes et des actes héroïques, des scènes de bataille grandioses et des hordes de créatures reptiliennes vociférantes, et aussi quelques explosions, poudre noire oblige.
Le film possède sa propre cohérence interne et on se prend à suivre avec un certain plaisir les aventures de William/Matt Damon dans l'Empire du Milieu.

L'histoire pourrait assez naturellement servir de base à un jeu de rôle ou à une série d'aventures pour des jeux comme Qin, Weapons of the GodsWulin ou Wuxia, pour peu qu'on accepte d'adapter le contexte du jeu à celui de La Grande Muraille.

mercredi 10 mai 2017

Résistance

Résistance nous narre l'histoire édifiante de Lyudmila Pavlichenko, jeune étudiante russe devenue tireuse d'élite durant la seconde guerre mondiale, d'après une histoire vraie.
On suit la jeune femme de l'université de Kiev où elle poursuit des études d'histoire aux champs de bataille d'Odessa et Sébastopol où elle se distingue par sa bravoure et son sang-froid. On suit aussi son histoire d'amour tragique avec le capitaine Leonid Kitsenko.
En 1942, elle accompagne une délégation russe en Amérique du Nord, afin de rallier les Etats Unis à la guerre menée par l'URSS contre les Nazis.
Elle sera reçue à la Maison Blanche par la première dame Eleanor Roosevelt.

Résistance est un film russe produit en 2016.
Au-delà de l'aspect historique, ce film est un plaidoyer en l'honneur des soldats de l'Union Soviétique qui ont combattu les Nazis. On est à la limite du film de propagande. Cela étant dit, Résistance reste un très bon film de guerre et propose quelques belles scènes de bataille.

Côté jeu de rôle, ce film m'a directement fait penser au jeu Night Witches qui propose d'incarner des aviatrices russes pendant la seconde guerre mondiale, jeu mettant en avant la bravoure de ces femmes pilotes mais aussi les relations plus ou moins houleuses entre les personnes confrontées à l'horreur de la guerre.

mardi 2 mai 2017

Resident Evil, The Final Chapter

Ayant vu les autres épisodes de la licence, je me sentais une obligation morale de visionner ce Resident Evil, The Final Chapter.
Je ne vais pas tourner autour du pot: ce Final Chapter est vraiment très mauvais; j'espère sincèrement que c'est vraiment le dernier opus de la série. Côté scénario, rien de nouveau sous le soleil de Raccoon City. On retrouve les mêmes protagonistes creux et les mêmes zombies. L'histoire n'est qu'un prétexte à une succession de combats plus n'importe nawak les uns que les autres. Certes on en apprend un peu sur le passé d'Alice mais cela ne justifie pas la vacuité abyssale du film. 1 heure 47 minutes de temps perdu.
Côté jeu de rôle, même si vous êtes en panne d'inspiration, il doit y avoir moyen de faire mieux que ça.

jeudi 27 avril 2017

Kingdomino

Kingdomino est un jeu de Bruno Cathala, illustré par Cyril Bouquet.
Vous incarnez un seigneur en quête de terres pour étendre votre royaume. Collectez les dominos et placez-les judicieusement afin d'étendre vos domaines et gagner des points de prestige. Kingdomino est un de ces petits jeux rapidement mis en place, pour des parties rapides. J'ai testé le jeu avec ma fille (9 ans) et mon épouse à l'occasion d'une sortie dans un café proposant des jeux de société: une belle découverte. Des règles simples mais débouchant sur pas mal de possibilités stratégiques tout en restant abordables pour les plus jeunes. 
Je pense à acquérir ce jeu prochainement.

mardi 25 avril 2017

Mythica, the Necromancer

Mythica, the Necromancer est le troisième opus de la série Mythica.
Pour rappel, Mythica est une saga fantasy produite via un financement participatif. Côté réalisation, on est plus proche de la série B que du Seigneur des Anneaux; si j'en parle ici, c'est que je trouve l'effort louable à défaut d'une oeuvre probante. Il faut bien avouer que côté scénario, ce troisième chapitre de la saga est assez faiblard. Les décors et les costumes sont plaisants et bien travaillés mais le jeu d'acteurs est assez médiocre et les effets spéciaux très cheap, série B oblige.
Ce côté série B n'est d'ailleurs pas vraiment assumé, au contraire d'un Knights of Badassdom où le décalage est voulu et mis en avant.
C'est un peu triste pour la saga qui proposait pourtant des personnages typiques du genre - un guerrier, une prêtresse, un voleur et une magicienne - et pouvant servir d'inspiration à des rôlistes débutants ou pas.

Coeur de Dragon

Coeur de Dragon est un jeu de cartes pour deux joueurs, édité chez Filosofia. Le but est d'accumuler le plus de points de victoire en plaçant au bon moment des cartes représentant des éléments emblématiques de la fantasy: trésors, dragons, chasseurs de dragons, héros, princesses, trolls et autres nains.
L'aspect stratégique du jeu réside dans le fait que la pose de certaines cartes provoque des réactions en cascades pouvant rapporter un maximum de points aux joueurs. 
Le jeu se présente sous la forme de deux jeux de cartes (rouge et vert) et d'un très beau plateau de jeu reprenant les illustrations des cartes, et d'une figurine de dragon.
Un jeu à deux, d'une relative simplicité (une première partie suffit pour comprendre les règles), facile à mettre en place pour des parties rapides.

J'avais acquis le jeu il y a quelques années pour y jouer avec mon fils aîné; je l'ai ressorti récemment pour le proposer à ma fille (9 ans), avec le même succès.

samedi 15 avril 2017

Mission sur Mira (Jean-Pierre Garen)

Paul Revest, jeune lieutenant du service des explorations galactiques, est envoyé en mission sur la planète Mira pour récupérer un émetteur malencontreusement oublié un quart de siècle auparavant par une précédente expédition.
Ainsi, seul, sans le secours d'aucune technologie moderne, il se trouve projeté, sous les traits d'un souverain despotique et haï, au milieu d'intrigues byzantines avec le risque de se retrouver rapidement empoisonné, égorgé, décapité ou empalé !
Pour remplir sa mission, il doit se battre en duel, courir des jours entiers à cheval et même commander des armées moyenâgeuses, jusqu'au jour où il se trouve en présence d'un astronef avarié provenant d'un monde inconnu...

Lorsque j'ai commencé à lire de la science-fiction, j'ai allègrement puisé dans les vieux romans d'anticipation de mon père, dont une majorité de Fleuve Noir. Je me souviens avec nostalgie des Ides de Mars ou de La Révolte des Inexistants de Peter Randa, des Vikings de l'Espace de Pierre Barbet, des Stols de Louis Thirion. Autant de romans dit de quai de gare qui m'ont fait découvrir la science-fiction et ont modelé d'une certaine manière mon imaginaire.
Mission sur Mira de Jean-Pierre Garen aurait pu être l'un de ces livres. Je l'ai trouvé par hasard dans une boîte à livres (une boîte publique où on peut prendre et déposer des livres librement). Je l'ai lu avec nostalgie et un plaisir certain. L'intrigue est intéressante, l'aventure et le dépaysement sont au rendez-vous.
Le héros est bien entendu un vrai héros qui se sort de toutes les situations dangereuses et autres périls qui se présentent à lui et comme de juste les méchants sont punis et le héros gagne à la fin. Le style est direct et ne s'embarrasse pas de phrases compliquées ou de formes de style extravagantes. On est dans du roman d'aventure simple et abordable, visant à plonger le lecteur dans un récit épique et distrayant.
Petite remarque: le titre n'est pas très parlant. Ce roman aurait pu s'intituler autrement: Le Tyran de Mira aurait peut-être été plus approprié.

Côté jeu de rôle, l'aventure pourrait être reprise pour Mega.

mercredi 12 avril 2017

Pollen

Pollen vous propose d'incarner des abeilles et des bourdons en quête de pollen; pour gagner, il vous faudra butiner plus de fleurs que votre adversaire, tout en privilégiant vos fleurs favorites (qui vous rapporteront plus de points).
Un petit jeu de cartes, pour deux joueurs, alliant stratégie et thème nature, joliment illustré. Des règles simples mais offrant une grande variété de stratégies possibles, des parties rapides (une dizaine de minutes).

En voyant les abeilles solitaires prendre littéralement d'assaut mon hotel à insectes, j'ai ressorti le jeu et j'ai fait quelques parties avec ma fille. Un jeu au thème printanier, bien de circonstance.

Pour vous faire une idée du jeu, allez donc jeter un œil au Tuto de Diego. Une explication claire qui complète bien le livret de règles.