mercredi 30 décembre 2020

Un été avec Homère (Sylvain Tesson)

Dans Un été avec Homère, Sylvain Tesson navigue dans le sillage d'Ulysse et nous invite à revivre l'Iliade et l'Odyssée au travers des photographies réalisées par Frédéric Boissonnas lors du voyage de Victor Bérard en 1912. Helléniste passionné, Victor Bérard a retracé le périple méditerranéen d'Ulysse

Lorsque Sylvain Tesson embarque à bord d’un voilier pour retracer l’Odyssée, il convie sur le pont son amie Laurence Bost. Chaque jour, fidèle à la musique de la mer, elle précipitera dans une toile la substance de la journée. Ensemble, pendant un mois et demi, ils suivent l’itinéraire d’Ulysse retracé par l’helléniste Victor Bérard au début du XXe siècle.

J'avais découvert cet incroyable voyage de Sylvain Tesson dans une série de documentaires diffusés sur ARTE. Ce livre raconte ce périple et nous replonge dans les grands passages des œuvres d'Homère, sous la plume aiguisée de Sylvain Tesson. Pour moi qui n'ai jamais lu l'Iliade et l'Odyssée, lecture ardue, c'était l'occasion de découvrir ces écrits mythologiques fondateurs mais aussi d'en comprendre certains ressorts et d'en appréhender certaines clés. Une lecture plaisante mais pas exempte de difficultés. Un bel ouvrage agrémenté de nombreux photos d'époque et des peintures de Laurence Bost. Inspirant.

Bonne Année 2021...

...en espérant qu'elle ne soit pas pire que 2020 !

Des années avant, Franquin avait prédit la pandémie.

mardi 29 décembre 2020

Game of Roles STARS

Je vous en ai déjà parlé dans le billet consacré au PDF du jeu de rôle STARS, la Grande Route. Depuis j'ai continué et je ne me lasse pas de suivre les aventures des explorateurs terriens perdus dans la lointaine galaxie imaginée par FibreTigre.

Ce qui me frappe le plus dans cet actual play, c'est le sentiment d'étrangeté et de dépaysement des aventures proposées. On est en plein dans la science fiction à la Arthur C. Clarke ou Perry Rhodan, du moins pour les premières aventures. C'est à la fois surprenant et plein de bonnes idées de mise en scène pour d'éventuelles prochaines parties sur le modèle Perdus dans l'espace. J'aime beaucoup. Pour ceux.celles que ça intéresse, ça se trouve sur la chaîne Game of Roles Stars.

L'héritage du Labyrinthe de la Mort

Une seconde partie consacrée à l'héritage du Labyrinthe de la Mort: comment le Labyrinthe est sorti du livre avec des anecdotes et pléthore de produits dérivés, et le fameux jeu vidéo Deathtrap Dungeon avec Kelly Brook en barbare dominatrice. On n'avait peur de rien fin des années 90. Le jeu vidéo fait un flop mais l'imaginaire collectif a retenu la campagne publicitaire si particulière.

Le Labyrinthe de la Mort connaîtra de nouvelles adaptations en jeu vidéo, plus proche du format livre mais en version numérique sur tablette et smartphone. On retiendra la version avec Eddie Marsan. Autres produits dérivés: des figurines, des cahiers de coloriage, sans oublier l'adaption en jeu de rôle de Deathtrap Dungeon sous la forme d'un scénario pour d20 system.

vendredi 25 décembre 2020

Welcome to Dolmenwood

Dolmenwood
est un cadre de jeu proposé par Necrotic Gnome. Le PDF gratuit Welcome to Dolmenwood donne une avant-goût de ce setting original qui devrait se décliner en trois livres: un guide pour les joueurs, un livre de campagne et un bestiaire, l'ensemble étant prévu pour être joué avec les règles de Old School Essentials.
Dolmenwood est une vaste forêt pleine de mystères et de légendes. Ce qui m'a d'abord attiré dans ce cadre de jeu, ce sont les visuels qui donnent vraiment le ton et pose une ambiance de contes de fées d'antan. On se croirait dans des peintures de contes russes avec ce côté naïf et merveilleux. A la lecture des 12 pages de ce prologue, on découvre des lieux intrigants, des endroits à la frontière du Monde Féerique, plusieurs races originales (comme les Nains Moussus), des factions et des pouvoirs à l'oeuvre, de la magie ancienne et parfois malfaisante opposée à une religion monothéiste intransigeante qui n'est pas sans rappeler la religion chrétienne du Moyen Age, des sorcier.ère.s et des êtres féeriques souvent très puissants, des événements et des rumeurs à exploiter en jeu et une carte à hexagones pour permettre de situer tout ça.
Il émane de Dolmenwood une magie et un sentiment de merveilleux que je n'avais plus retrouvé depuis longtemps dans un cadre de jeu fantasy. C'est peut-être ma passion retrouvée pour des univers comme Labyrinth ou Dark Crystal qui fait que je m'enthousiasme pour ce setting. Qu'à cela ne tienne, il y a sous les frondaisons et les futaies de Dolmenwood un je ne sais quoi de magique qui me charme indéniablement.
Est-ce que j'y jouerais avec Old School Essentials, je ne sais pas. Mais une chose est sûre: j'y puiserai des idées, histoire de retremper mon imagination telle une lame émoussée et (re)dynamiser un peu ma fantasy en perte de vitesse en ces temps moroses et incertains.

jeudi 24 décembre 2020

La Labyrinthe de la Mort sur le Podcast Dont Vous Êtes Le Héros

Le Podcast Dont Vous Êtes Le Héros nous offre un petit dernier pour 2020 avec le Labyrinthe de la Mort, un classique des Livres Dont Vous Êtes Le Héros et de la collection des Défis FantastiquesFred et Xavier (et Fabien) nous décortiquent l'emblématique livre-jeu.

J'avais chroniqué l'ouvrage en 2019. Je l'avais trouvé divertissant mais sans plus. Le Labyrinthe de la Mort n'en reste pas moins un épisode culte de la saga au même titre que le Sorcier de la Montagne de Feu ou la Citadelle du Chaos.

Rattrapage de série sur The Expanse

En cette veille de Noël, j'ai enfin réussi à rattraper mon retard de série sur The Expanse. Je viens de terminer la quatrième saison. Et c'est de loin l'une des meilleures séries hard-science que j'ai vues depuis longtemps. Pour avoir un équivalent, il faut que je remonte à Battlestar Galactica.
The Expanse, c'est de la science fiction plutôt réaliste ou du moins plausible (par opposition à du space opera à la The Mandalorian) avec de l'action, de la politique, des personnages développés et attachants, des intrigues à tiroirs, de l'exploration et de la découverte avec en plus un soupçon de mystère et de vie extraterrestre. Bref, un cocktail gagnant qui vous chope dés le premier épisode. Une excellente série qui gagne à être connue, que vous soyez fan de SF ou non; même si on est dans le futur, l'humanité continue à se débattre avec les mêmes problèmes: guerres, tensions politiques, appât du gain, immigration, terrorisme, etc.

mercredi 23 décembre 2020

Le phénomène Staline (Vladimir Fédorovski)

Je termine à l'instant le phénomène Staline, de Vladimir Fédorovski, un ouvrage édifiant retraçant la vie d'un des plus terribles tyrans du XXe siècle, de ses premiers pas de révolutionnaire à l'aube de la Révolution bolchevique à sa mort en 1953.

Joseph Staline, dictateur sanguinaire ? Certes. Mais comment expliquer, alors, la fascination qu’il exerce chez tant de Russes ? Pourquoi la tombe du responsable de millions de morts est-elle fleurie chaque année? À l’heure où l’on célèbre le 75e anniversaire de la victoire sur le nazisme, Vladimir Fédorovski retrace le parcours d’un tyran, mais aussi celui d’un remarquable stratège, doté d’une volonté de puissance hors du commun. L’écrivain et ancien diplomate nous invite aux premières loges de l’histoire : à Stalingrad, dans la plus grande de toutes les batailles de la Seconde Guerre mondiale, ou encore à Yalta, en 1945, où l’extraordinaire flair diplomatique du dictateur partagera l’Europe en faveur de l’URSS. S’appuyant sur de nombreuses archives, lettres et conversations téléphoniques, il nous montre aussi le destin d’un jeune Géorgien entré dans la clandestinité et devenu bientôt Staline, "l’homme d’acier". Dans cette fresque haute en couleurs, Vladimir Fédorovski analyse le « phénomène Staline », et ce que cette popularité reconquise par-delà la tombe dit de la Russie d’aujourd’hui.

J'ai toujours été fasciné par l'histoire du XXe siècle et plus particulièrement celle de la Révolution russe et de l'Union Soviétique. Avec cette ouvrage, j'ai (re)découvert, mis bout à bout, un récit à la fois fascinant et terrifiant, celui de l'ascension de Staline, de sa prise de contrôle de l'état, des purges et des déportations, du cauchemar de la Seconde Guerre Mondiale, du triomphe du bourreau devenu héros de la nation, de la paranoïa permanente et de la fin d'un règne. Mais ce que l'ouvrage essaie de décrire, c'est aussi le néostalinisme qui anime aujourd'hui certains russes, nostalgiques d'une grandeur passée et d'une renouveau  de la Grande Russie, promis par un certain Vladimir Poutine. L'histoire n'est qu'un éternel recommencement.

Cet ouvrage est un formidable récit, dont je connaissais déjà plusieurs chapitres mais qui a le mérite ici de les présenter dans leur contexte, celui de la grande Histoire. A lire d'une seule traite, comme un grand documentaire.

samedi 19 décembre 2020

Jeu de rôle à distance avec Roll20 (seconde séance)

Je sors de ma seconde séance de jeu de rôle à distance avec Roll20. Une chouette expérience, aussi enthousiasmante que la première, même si on a eu quelques petits soucis techniques. L'aventure continue.

Malgré tout, mon sentiment par rapport à ce mode de jeu reste mitigé. Vu la situation, on ne peut hélas pas reprendre les parties autour d'une vraie table, du coup, ce mode de jeu à distance reste l'unique voie praticable; ça marche mais je continue à préférer être autour d'une vraie table à lancer de vrais dés. Entendons-nous bien, je me suis bien amusé au cours de cette partie et de la précédente, et je suis très content de pouvoir continuer à jouer. C'est juste que ça reste pour moi un ersatz de jeu de rôle.

Je comprends bien que certaines personnes y trouvent du plaisir et plébiscitent ce mode de jeu pour plein de très bonnes raisons. J'ai dit plus haut que la partie avait été très enthousiasmante et c'est vrai mais je continue à me languir des parties en présentiel. C'est comme ça. C'est mon sentiment et il n'engage que moi. Et vous, c'est quoi votre feeling?

Dark Crystal, le Temps de la Résistance

Dark Crystal, le Temps de la Résistance est une série Netflix et un préquel au film éponyme de Jim Henson et Frank Oz.

En ces temps reculés, Thra est régi par les Seigneurs du Crystal, les malfaisants Skeksès qui exploitent à leur gré les naïfs Gelflings, ainsi que les autres races qui peuplent Thra. Mais le pouvoir des Skeksès a ses limites et leur domination touche à sa fin. Trois Gelflings - Rian, Deet et Brea - découvrent le secret des sinistres Seigneurs et entament une quête afin d'unir les clans Gelflings et de libérer Thra du joug des Skeksès.

Dark Crystal, le Temps de la Résistance nous propose de découvrir un monde magique peuplé de créatures surprenantes; on découvre des paysages enchanteurs et singuliers, une faune et une flore exotique, le tout baigné par la lumière des trois soleils de Thra. C'est un monde véritablement magique, loin de poncifs du genre. Ici point d'elfes ou de nains. On est à mille lieues des univers fantasy classiques. Tout ici respire la magie et l'enchantement, ou la peur et la vilénie si on se place du côté des Skeksès. Côté intrigue, on reste sur une recette qui a fait ses preuves: l'éternelle lutte entre le Bien et le Mal. Les Skeksès exploitent les Gelflings depuis des millénaires et ces derniers, découvrant la vraie nature de ceux qu'ils prenaient pour leurs protecteurs, vont se révolter.

Outre la magie et une fantasy originale, l'intelligence de la série vient aussi du fait qu'on est resté sur une approche très artisanale avec des marionnettes, comme dans le film de 1982, avec certes des effets en post-production mais juste assez pour soutenir le récit sans tomber dans une débauche d'effets 3D. On est sur de l'authentique, et c'est ça aussi qui fait le charme de la série.

Vous l'aurez compris, cette série Dark Crystal m'a enchanté. Une vraie découverte. A voir sans attendre.

vendredi 18 décembre 2020

Dark Crystal RPG

Il y a des rumeurs qui courent dans les sous-bois de Thra sur l'émergence d'un jeu de rôle Dark Crystal, chez River Horse, pour courant 2021; sur le même modèle que Labyrinth.

mardi 15 décembre 2020

Rétrospective 2020

L'année se termine et il est temps de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur. J'avais déjà fin un bilan de mi-année en juillet dernier. Je vais revenir ici sur les événements marquants et mes découvertes et productions notables de cette seconde partie d'année.

En terme de découverte rôliste, je peux citer Quest, Balikbayan, Orbital, Volte FaceOld School Essentials disponible désormais en français, Flotsam, le quickstart de Torg Eternity, mon petit retour aux fondamentaux avec Héros & Dragons et D&D, le guide Belonging Outside Belonging de Matthieu Bé, le Mecha Hack, Hellboy, le SRD de Green Dawn Mall, Chroniques Oubliées Mini, Macadabre de YnoSTARS de FibreTigre, le kit d'initiation de The Expanse et le jeu d'aventure Labyrinth.

Cette seconde partie d'année a également vu la reprise de l'atelier de jeux de rôles auquel je participe et son passage en mode virtuel pour cause de crise sanitaire.

J'ai également participé au RPGaDay du mois d'août sur ma chaîne Youtube. Une expérience intense - il faut tenir le rythme d'une vidéo par jour - mais très enrichissante avec, comme d'habitude, beaucoup de partages entre les participant.e.s.

Autre grand événement de novembre dernier, la seconde édition de la CYBER CONV à laquelle j'ai pu contribuer en proposant plusieurs de mes jeux et traductions pour le bundle solidaire. Je n'ai pas pu suivre l'événement en direct autant que je l'aurais souhaité mais je me suis rattrapé avec les vidéos en différé.

Du côté des parties de jeu de rôle, outre ma participation en tant que joueur à l'atelier de jeux de rôles, j'ai pu tester ma traduction de Weird West avec mes enfants. Certes c'est un peu maigre comme palmares rôliste mais c'est mieux que rien.

Il y a eu aussi une pléthore de séries: Snowpiercer, Warrior Nun, Messiah, The Boys (saison 2), True Detective, Raised by the Wolves, Cursed, The Liberator, Vagrant Queen et Buffy Contre les Vampires dont j'ai réussi à boucler les 7 saisons (entre mars et octobre).

Côté lecture, j'ai notamment découvert Maxime Chattam que je connaissais de nom et pour sa participation à l'émission Rôle'n Play en plus de quelques autres petites lectures de science-fiction et fantasy.

Une seconde partie d'année marquée malheureusement encore par le COVID mais aussi par de belles découvertes. J'ai nettement moins produit de matériel de jeu et j'avoue accuser une certaine baisse de motivation et d'inspiration. J'avais entamé l'année 2020 sur les chapeaux de roue avec la volonté de consacrer l'année à la science-fiction et aux super héros. Si j'ai trouvé plusieurs jeux pour le premier thème, dont Lancer, Alien et Flotsam, le second thème m'a finalement peu emballé. Pas grave. On ne peut pas gagner à tous les coups. Peut-être qu'au final, je ne suis pas fait pour les jeux de super héros. Malgré mes efforts de volonté, je n'ai pas réussi à m'enthousiasmer pour aucun jeu avec héros en collants et super pouvoirs.

Pour 2021, je n'ai pas encore vraiment décidé si j'allais suivre un thème ou pas. A ce stade, je suis encore en recherche, parcourant fébrilement les réseaux et les forums. Ce choix d'essayer de suivre certains thèmes en 2020 s'est avéré motivant mais aussi restrictif dans une certaine mesure. Je ne sais pas si j'ai envie de me restreindre à certaines thématiques en 2021, encore que rien ne m'obligeait vraiment à suivre ces résolutions en 2020. C'était un petit défi que je m'étais lancé, défi en partie réussi. A la veille d'une nouvelle année qui ne s'annonce pas nécessairement meilleure que la précédente, difficile de prévoir ce qui me fera vibrer. Mais comme disait un illustre maître Jedi: "toujours en mouvement est l'avenir".

samedi 12 décembre 2020

RPGaWEEK S3 EP10: en tant que MJ, devons-nous nous outiller différemment selon le jeu de rôle...

Une vidéo en réponse à la question posée par Bruno d'Atomik FUzion (et Andréanne): en tant que MJ, devons-nous nous outiller différemment selon le jeu de rôle que nous devons maîtriser ? 

vendredi 11 décembre 2020

Labyrinth, The Adventure Game

Labyrinth The Adventure Game est l'adaptation en jeu de rôle du film éponyme de 1986 avec David Bowie et Jennifer Connelly.

Suite à un vœu malencontreux, la jeune Sarah doit sauver son petit frère Tobby des griffes du Roi des Gobelins. Pour ce faire, elle va devoir franchir les couloirs et les corridors du labyrinthe et affrontent maints dangers. En chemin, elle rencontrera plusieurs personnages pittoresques qui l'aideront dans sa quête.

Kitch et enchanteur, Labyrinth doit beaucoup à son approche décomplexée et à l'omniprésence des marionettes de Franck Oz. La prestation troublante de David Bowie face à l'innocence et la candeur de la jeune Jennifer Connelly achèvent d'en faire un film culte. Personnellement, il reste dans mon top cinq des films qui m'ont le plus marqué (j'avais 13 ans lors de sa sortie au cinéma) et je ne manque jamais une occasion de le revoir. Ce jeu d'aventure a d'ailleurs été une occasion de plus de se replonger dans cet univers si particulier. Je n'ai pas encore eu accès à la version française mais j'ai réussi à mettre la main sur la version dématérialisée.
Labyrinth est présenté comme un jeu d'aventure; en effet, je dirais que le livre propose une approche à mi-chemin entre le jeu de rôle et le livre dont vous êtes le héros. Le meneur de jeu est ici appelé le Roi des Gobelins. Les joueur.euse.s incarnent des équivalents de Sarah et ses amis et devront franchir le labyrinthe et défier le Roi des Gobelins pour récupérer ce qu'il leur a volé. 
Le jeu propose d'incarner un.e humain.e (à l'instar de Sarah) ainsi que les créatures improbables qui l'accompagnent: nain, gobelin, monstre cornu, chevalier de Yore ou encore un vermisseau.
Le système de jeu, très simple, repose sur des jets de dés à 6 faces où on garde le score le plus élevé ou le plus bas selon les circonstances et les aptitudes des personnages. Si votre personnage est doué dans un domaine, on lance 2 deux à 6 faces et on conserve le plus élevé. Dans le cas contraire, si le personnage n'est pas du tout doué pour l'action demandée, on conservera le score le moins élevé. Simple, efficace et expliqué en cinq minutes.
La progression dans le labyrinthe est simulé par autant de scènes proposées dans le livre et un jet de dés pour passer d'une à l'autre, donc une progression aléatoire qui offre une bonne re-jouabilité.
Chaque scène est présentée dans l'ouvrage sous la forme d'une double page qui expose une situation avec un plan, une description, des PNJ et une épreuve à surmonter ou une énigme à résoudre pour aller plus loin. Là encore, une approche simple et ne nécessitant pas énormément de préparation, quoique. Sur base de la scène, le Roi des Gobelins pourra suivre la description à la lettre ou l'adapter à son gré. Cela demandera de sa part une petite dose d'improvisation mais permettra aussi à chaque groupe de développer sa propre vision du labyrinthe.
Le jeu est plein de bons conseils pour les joueurs et les MJ débutant, le conseil primordial étant que chacun.e passe un bon moment autour de la table.
Labyrinth bénéficie d'une mise en page classieuse, avec des illustrations un peu naïves mais bien dans le ton. De ce que j'en ai vu sur internet, la version papier est somptueuse, avec une couverture en simili-cuir rouge et des signets de tissu colorés, en plus d'un espace astucieux pour ranger les dés. Un petit bouquin qui rappelle celui tenu par Sarah au début du film.
On est clairement sur un produit d'appel - qui a dit nostalgie - et une possible porte d'entrée vers le jeu de rôle; connaître le film aide beaucoup pour appréhender l'univers mais je suis certain qu'avec un peu de travail, un MJ peut emmener des joueur.euse.s novices dans les méandres du Labyrinth.

J'attendais ce jeu depuis les toutes premières annonces début d'année. A l'occasion, je l’achèterai en version papier et en français. Je n'ai pas encore lu l'entièreté des scènes et je me demande dans quelle mesure cela est vraiment nécessaire pour se lancer dans le jeu, vu qu'on est invité à improviser et adapter au fur et à mesure. C'est précisément là que se trouve l'intersection entre un jeu de rôle et une espèce de livre interactif où la progression dépend à la fois de l'imagination des participants et du hasard des dés. Un subtil mélange entre un jeu de rôle et une campagne.univers, tout en un.

Le jeu est actuellement disponible en français chez BBE. Le site de la version originale offre de télécharger tous les plans présentés dans le bouquin, ce qui peut pas mal aider en cours de partie pour présenter les différentes scènes et éviter de détruire son livre après trois parties.

J'ai parlé plus haut de la re-jouabilité de Labyrinth. Non seulement le labyrinthe peut être exploré plusieurs fois avec à chaque fois des endroits inédits si le hasard fait bien les choses, mais les règles simples me semblent tout à fait appropriées pour motoriser un Dark Crystal ou une Histoire Sans Fin.

jeudi 10 décembre 2020

RPGaWEEK S3 EP09: Raconter un événement agréable récent en rapport avec le jeu de rôle.

Une vidéo-réponse au sujet proposé par Bruno d'Atomik FUzion: Raconter un événement agréable récent en rapport avec le jeu de rôle.

Le Fusil de Tchekhov en jeu de rôle et RPGaWEEK S3 #8

Une vidéo dans la continuité de JdrD30 sur la technique Batman avec ce qu'on pourrait appeler le Fusil de Tchekhov en jeu de rôle, une technique héritée du théâtre.

Une réponse à Bruno d'Atomik FUzion à la fameuse question: En jeu de rôle, doit-on absolument gagner ? Pourquoi ?

dimanche 6 décembre 2020

The Expanse (jeu de rôle), kit d'initiation

Dernièrement, j'ai entamé un gros rattrapage sur la série de science-fiction The Expanse (j'en suis actuellement à la saison 3). Difficile donc de passer à côté du kit d'initiation mis à disposition gratuitement par Black Book Editions. Prélude à la traduction du livre de jeu complet, ce kit d'initiation propose une courte présentation de l'univers, des règles simplifiées, une aventure et six personnages prétirés; de quoi faire ses premiers pas dans l'univers de The Expanse et se faire une idée du système de jeu et du genre d'histoires possibles dans cet univers.
Ce que j'en ai pensé: je ne suis pas un aficionado du système AGE qui motorise le jeu. Sur papier, ça a l'air de tenir la route et le scénario du kit d'initiation permet de tester les règles dans différentes situations. J'ai une petite inquiétude sur la fluidité d'un système où il faut additionner 3 dés à 6 faces, y ajouter un score de caractéristique, un éventuel bonus de compétence et un possible bonus/malus dû aux circonstances de l'action. Ca me semble pas mal d'additions. Le système des prouesses est sympa mais là aussi j'ai peur de la répétition en cours de jeu. A voir en situation réelle.
En ce qui concerne le scénario, il est plutôt bien construit (une enquête pour retrouver le fils prodigue d'une riche famille de la Ceinture) et offre pas mal d'opportunités aux personnages, outre le fait qu'il permette de se familiariser avec les mécaniques de base du jeu.
Pour ceux.celles qui connaissent l'univers via les romans ou la série, l'action se passe sur Ganymède un peu avant les événements dramatiques qui mèneront à la ruine de la station. Un cadre de jeu représentatif de The Expanse. Les personnages prétirés sont bien présentés (une page de background et une fiche simplifiée) et offrent un panel intéressant à jouer.
En conclusion, hormis le système de jeu auquel j'accroche moyen, ce kit d'initiation fait le taf mais demandera un peu de travail pour le.la meneur.euse de jeu expérimenté.e.

jeudi 26 novembre 2020

CYBER CONV 2.0

Des fois que vous auriez raté la nouvelle ou que vous avez passé les dernières semaines dans un caisson cryogénique, demain et tout le week-end, c'est la CYBER CONV 2.0

mardi 24 novembre 2020

STARS, la Grande Route (jeu et campagne de FibreTigre)

STARS la Grande Route est le jeu de rôle et la campagne présentée par FibreTigre dans son émission Actual Play Game of Rôles dont j'ai déjà parlé sur ce blog. STARS nous emmène loin du royaume médiéval d'Aria puisque ici, il est question d'un autre genre de l'aventure: la science-fiction.

Les PJ sont les membres d'une mission d'exploration envoyée sur Mars suite à la découverte par la sonde Curiosity d'un mystérieux artefact possiblement d'origine extraterrestre. On renoue ici aux grands thèmes de la science-fiction avec de l'aventure à l'état pur.
Ils devront faire face à maints dangers, risquer leurs vies et faire des choix parfois douloureux s'ils veulent arriver Mars. Mais la découverte martienne n'est que le premier pas d'une aventure qui les conduira aux confins de la galaxie. 
Pour ceux.celles qui connaissent l'Actual Play éponyme, la Grande Route reprend la campagne développée par FibreTigre sur Youtube, avec bien entendu des indications supplémentaires, des quêtes secondaires et plein d'informations à destination du MJ. Le tout se développe sur un peu plus de 200 pages comprenant outre la campagne, les règles de jeu et une galerie de personnages prétirés.

Côté technique, le jeu est motorisé par un dérivé du système BaSIC (proche de l'Appel de Cthulhu) avec quelques adaptations. C'est rapide et simple à prendre en main. Le jeu est orienté débutants (même si les vieux briscards y trouveront sans doute aussi leur compte) avec une approche didactique au fil des pages, des rappels de règles et des exemples.

J'avais un peu suivi l'Actual Play mais je ne savais pas qu'un jeu de rôle à part entière existait; donc une bonne surprise et une belle occasion de faire jouer de la science-fiction accessible (on commence en tant qu'astronaute, en partance pour Mars) sans lore compliqué ou d'univers à connaître en préambule de l'aventure. 

La lecture du jeu avec un (re)visionnage de l'Actual Play en parallèle permet de bien fixer les règles et d'avoir un exemple vivant d'une partie de jeu. Idéal si vous êtes débutant joueur.euse ou meneur.euse; cool aussi pour les rôlistes plus expérimenté.e.s comme moi. Le style de maîtrise de FibreTigre me surprend toujours mais est très inspirant.

dimanche 22 novembre 2020

L'illusion (Maxime Chattam)

Bienvenue à Val Quarios, petite station de ski familiale qui ferme ses portes l'été. Ne reste alors qu'une douzaine de saisonniers au milieu de bâtiments déserts. Hugo vient à peine d'arriver, mais, déjà, quelque chose l'inquiète. Ce sentiment d'être épié, ces "visions" qui le hantent, cette disparition soudaine. Quels secrets terrifiants se cachent derrière ces murs ? Hugo va devoir affronter ses peurs et ses cauchemars jusqu'à douter de sa raison. Bienvenue à Val Quarios, une "jolie petite station familiale" où la mort rôde avec la gourmandise d'une tempête d'été.

Avec son dernier roman L'illusion, Maxime Chattam nous invite à un huis clos montagnard angoissant et terriblement efficace. Une mise en place magistrale, un pouvoir d'évocation terrifiant qui vous emmènera aux portes de la folie, à l'instar de Hugo, le héros de l'histoire. Une illusion savamment orchestrée par maître Chattam. C'est bien simple, en refermant ce roman, je ne pouvais rien dire d'autre qu'un wouaw médusé face à un labyrinthe littéraire aussi machiavélique, où on se perd en croyant toucher la vérité du doigt à plusieurs reprises, et où on se rend compte une fois la lecture terminée qu'on était loin, mais alors très loin d'avoir ne fusse qu'effleuré la révélation finale.

vendredi 20 novembre 2020

Vagrant Queen (série)

Suite à un violent coup d'état et au meurtre de sa mère, Elida jeune reine du royaume d'Arriopa voit sa vie s’écrouler. La planète est alors entre les mains de son ennemi, le Commandant Lazaro. Sans cesse traquée par les hommes du commandant, elle vit dans la plus grande clandestinité. Cependant, lorsqu’elle apprend que sa mère est encore en vie, Elida et ses deux acolytes Isaac et Amae se lancent à la rescousse de cette dernière. Afin de trouver sa mère, Elida devra se rendre dans les endroits les plus dangereux de la galaxie et faire face à son passé.

Vagrant Queen est une série de science-fiction produite par SyFy. Adaptation à l'écran du comics éponyme de Magdalene Visaggio et Jason Smith, sans grande prétention, assez cheap mais pas dénuée d'intérêt une fois qu'on a fait abstraction des décors en carton et des FX mal ficelés. L'histoire n'est pas des plus originales mais elle tient la route et pourrait aisément être transposé en jeu de rôle. Le côté léger et décalé de la série est une bouffée de fraîcheur en ces temps sinistres de confinement. Petit bémol, il n'y aura hélas pas de seconde saison, ce qui est d'autant plus dommage que cette première saison se clôture sur une fin ouverte. Ce n'est pas la série du siècle, loin de là, mais j'aurais quand même voulu connaître la suite de cette histoire.

mercredi 18 novembre 2020

PDVELH 75: Space Crusade

Pour son numéro 75, le Podcast Dont Vous Êtes Le Héros revient sur un des jeux de plateau emblématiques des années 90, j'ai nommé Space Crusade. Rejoignez les rangs des Space Marines et allez nettoyer les sombres couloirs des Space Hulks infestés de vermine Genestealer

Fred et Xavier reviennent sur le genèse de cette boîte de jeu, son succès et ses différentes déclinaisons. Un jeu accessible à tous et un formidable marche-pied pour entrer dans l'univers de Warhammer 40.000. Un monument de pop culture.

mardi 17 novembre 2020

RPGaWEEK S3 EP07: le vol/emprunt de techniques de jeu de rôle

Une réponse à Bruno d'Atomik FUzion sur le vol, ou plutôt l'emprunt de techniques de jeu de rôle qu'on utilise dans ses propres parties. Quelques sont les manières de jouer, les astuces et les règles de jeu découvertes dans d'autres jeux et qu'on importe dans nos propres parties.

Livre ou PDF ?

Une vidéo en réaction à la question posée par Patbou de la chaîne Black Ravens: livre papier ou PDF. Une question épineuse à laquelle j'essaie de répondre. Pour moi, pas de choix mais des options différentes et une utilisé complémentaire.

dimanche 15 novembre 2020

Macadabre (Yno)

En l’an 1366, en plein obscurantisme moyenâgeux, la province de Saint-Voile est ravagée par une étrange pestilence transformant sa population en créatures dégénérées, déviantes et bestiales. Si la province, pauvre et bien trop éloignée de la capitale, n’intéresse pas la Couronne ; la fuite de la population face à une épidémie en pleine propagation, les rumeurs d’une nouvelle religion se développant dans la région, l’anathème de l’Église sur la cité fortifiée dirigée par la sulfureuse Comtesse et l’absence de communications avec cette dernière contraignent le roi à mandater un collège de médecins de peste. Le but de cette brigade méprisée : éradiquer la source de cette malemort ou mourir en essayant.

Macadabre est un jeu de rôle de Yno mettant en scène un groupe de médecins de la peste mandatés par la Couronne pour se rendre dans la province reculée de Saint-Voile où sévit une étrange et mystérieuse maladie. Leur mission sera d'enquêter sur cette pestilence et d'éradiquer le mal s'ils le peuvent.

Ce jeu se veut une expérience old-school violente et dérangeante, destinée à un public averti; l'auteur indique d'ailleurs clairement que Macadacre est un jeu pour adultes consentants appréciant l’outrance et le sang. J'ai eu l'occasion de tester le jeu au cours d'une partie unique mais je ne me rendais pas compte que je n'avais fait qu'effleurer le cauchemar de Macadabre. Le jeu reposant sur l'exploration d'une carte à hexagones dont chaque zone révèle une petite partie du jeu et certains secrets, je n'avais pas vraiment mesurer l'ampleur horrifique du jeu et encore moins son intrigue sombre et morbide. Outre ses règles cruelles et sans concession vis-à-vis des personnages et les dispositions particulières de jeu pour créer une tension constance chez les joueur.euse.s (on joue debout; le MJ est masqué et se fait appelé Comtesse, etc), l'intrigue en elle-même est déstabilisante et délicieusement malsaine. Yno ne plaisantait pas en indiquant que son jeu n'était pas à mettre entre toutes les mains et encore moins à présenter à n'importe quel public. Clairement, ce jeu est un chef d'oeuvre du genre, génial de perversité et de malignité.

De prime abord j'envisageais de faire jouer Macadabre mais là, après lecture, je sais qu'il faudra que je prépare mes joueur.euse.s à l'impact possible de certaines scènes proposées par le jeu, ou que je les adapte un peu selon les sensibilités de chacun.e, au risque de peut-être dénaturer le jeu.

Au-delà de l'histoire, les mécaniques de jeu, que j'ai qualifiées plus haut de cruelles, montrent qu'on peut transmettre par les règles la férocité et la dangerosité d'un univers. D'emblée j'y ai vu de possibles utilisations pour des donjons mortels ou des labyrinthes truffés de pièges, des expériences de try-and-die à la Darkest Dungeon (qui est d'ailleurs une des inspirations avouées du jeu). Je vais très probablement m'en inspirer pour mes propres projets.

Au final, Macadabre est un petit bijou de malveillance ludique, une expérience hors du commun, à la fois proche du old-school et éloignée de nos manières de jouer habituelles, motorisé par un système de jeu impitoyable et injuste et proposant une intrigue où l'horreur semble sans limite. Un jeu que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire et que je voudrais pouvoir proposer mais encore faut-il que je trouve des victimes... volontaires prêts à subir les affres de la malemort.

The Liberator (série Netflix)

Je viens de terminer l'excellente mini-série Netflix The Liberator.

Retour sur les combats menés par le Général de brigade Felix Sparks et le 157ième régiment d'infanterie d'Oklahoma lors de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à la libération du camp de Dachau, régiment composé à majorité de cow-boys texans, d'amérindiens et de mexicano-américains.

D'après une histoire vraie, cette série de 4 épisodes retrace les combats d'un régiment d'infanterie américain lors de la Seconde Guerre Mondiale, de leur débarquement en Italie jusqu'au camp de Dachau, une épopée faite de peur et de moments de bravoure, de courage, d'héroïsme mais aussi de doute. Cette série, dans la lignée d'un Band of Brothers, propose un visuel original, à mis chemin entre le film et l'animation, grâce à la technique dite Trioscope Enhanced Hybrid Animation, proche de la  rotoscopie. L'effet est à la fois saisissant et donne un rendu très Comic Book.

J'ai beaucoup apprécié cette mini-série; les personnages sont attachants et l'histoire très prenante au point où je l'ai presque regardée en une soirée. Une belle surprise. Dommage que ça se limitait à quatre épisodes; j'en aurais bien repris un peu. Je vous la recommande si vous aimez les histoires de guerre et la Seconde Guerre Mondiale.

Côté jeu de rôle, une grosse inspiration pour jouer à The RegimentSoleil Noir ou encore WWII: Operation WhiteBox.

vendredi 13 novembre 2020

Chroniques Oubliées Fantasy Mini: retour de lecture

Suite à la vidéo de JDR D30 mentionnant Chroniques Oubliées Mini comme jeu de rôle possible pour des parties courtes d'une heure à destination de jeunes et à priori débutants dans le hobby, je me suis procuré le PDF sur la boutique en ligne de Black Book Editions.

J'ai donc sous les yeux un PDF de 28 pages, couleur, joliment illustré (je reviendrai plus tard sur les illustrations) et contenant tout ce qu'il faut pour initier ou s'initier au jeu de rôle. Comme on est sur un produit à priori destiné à la découverte, les règles proposées ici sont une version simplifiée et épurée de Chroniques Oubliées Fantasy, simples mais pas simplistes. Mon avis est que ce petit jeu conviendra autant pour initier de jeunes joueurs ou des débutants complets que pour jouer sur le pouce entre vieux routards, un soir où le MJ n'est pas disponible ou tout simplement pour jouer avec des règles simples sans prise de tête.
Côté règles, les six caractéristiques de la grande version ont laissé la place à trois caractéristiques - Adresse, Esprit et Puissance - dont les scores peuvent varier de 0 à 5 au départ et pouvant aller au-delà de 8 lorsque les personnages deviendront plus expérimentés.
On garde les notions de race et de classe (ici appelée profil) ainsi que le niveau (on débute au niveau 1).
La Classe d'Armure s'appelle ici la Défense; chaque héros a des Points de Vie mais aussi des Points de Chance qu'il pourra dépenser pour réussir des actions.
Chroniques Oubliées Mini conserve les Voies développées chez son grand frère mais permet des choix plus libre lors de la montée de niveau.
Le jeu est émaillé d'exemples et d'options de jeu à prendre ou pas selon la maturité de la table et l'envie de précision sur certains points. C'est donc une approche très modulable qui contentera aussi bien les débutants que les joueur.euse.s plus aguerri.e.s.
Le jeu est fourni avec une feuille de personnage vierge ainsi que des fiches pré-remplies pour les différents profils. Des personnages pré-tirés sont disponibles gratuitement sur le site de l'éditeur.
Le jeu comporte également un petit bestiaire et un mini-scénario de deux pages qui est plus un prétexte à tester les mécaniques de base du jeu qu'une véritable histoire. C'est d'ailleurs peut-être le seul bémol que je pourrais reprocher à Chroniques Oubliées Mini.
Dernier point, les illustrations.: elles sont jolies mais leur rendu un peu kawaï laisse à penser que Chroniques Oubliées Mini est vraiment destiné à de jeunes enfants, ce qui n'est pas nécessairement le cas, comme je le mentionne plus haut. Qu'à cela ne tienne, si vous souhaitez des illustrations un peu plus velues, Internet et Google Images sont vos amis.
Chroniques Oubliées Mini me semble être un produit de qualité, certes moins étoffé que son grand frère, mais certainement suffisant pour se lancer. Sa simplicité et son adaptabilité permettent de l'utiliser pour nombre de scénarios fantasy, ce qui peut d'une certaine manière pallier à l'absence de scénarios dédiés à ce jeu. Et pourquoi ne pas utiliser ce petit jeu pour motoriser la série Nous Gobelins ! disponible gratuitement chez Black Book Editions. En voilà une idée qu'elle est bonne !

Mes deux derniers achats jeu de rôle, de quoi passer un bon week-end de lecture

 

dimanche 8 novembre 2020

Première expérience de jeu de rôle sur table virtuelle avec Roll20

Confinement oblige, l'atelier de jeux de rôle est passé en mode virtuel, l'occasion pour mon fils et moi de tester le jeu de rôle à distance via Roll20 et Google Hangouts.
Quelques minutes de réglage et d'explication des outils et options de Roll20 ont suffi pour se lancer dans la partie qui a quand même duré 4 heures, avec quelques pauses. Pour ma part, j'ai été très satisfait de la qualité de la partie, sentiment partagé je pense par les autres participant.e.s.
C'était aussi ma première expérience de jeu de rôle virtuel. Certes, c'est différent d'une partie en présentiel mais pas moins plaisant. On a utilisé Google Hangouts pour le son, par contre sans caméra, ce qui était peut-être un peu dommage puisqu'on était privé du body language des uns et des autres.
L'utilisation de Roll20 se limitait à l'essentiel - présentation d'images de la part du MJ, jets de dés - ce qui a permis une prise en main très rapide. Pas de battle map, juste le théâtre de l'esprit.

Au final, une expérience édifiante qui m'a permis de m'essayer au jeu de rôle virtuel, mon baptême du feu en quelque sorte mais en tant que joueur. Clairement, ça m'ouvre des perceptives à l'heure du confinement. Maintenant que j'ai testé cette formule, j'envisage plus concrètement de le proposer à quelques ami.e.s avec qui je n'ai plus joué depuis longtemps, ou de me proposer comme joueur ou meneur sur d'autres tables virtuelles.

vendredi 6 novembre 2020

Un congé d'automne sous le signe du choc des civilisations

Le congé d'automne touche à sa fin (enfin presque) et aura été le théâtre d'un véritable choc des civilisations. Rassurez-vous, je ne parle pas ici des élections aux Etats Unis mais bien de ma découverte du jeu 7 Wonders Duel. Quand je vois à quel point ce jeu nous a accroché, mes enfants et moi, je me félicite encore de l'avoir acheté à quelques heures du début d'un second confinement.

Quelques mots sur le jeu: 7 Wonders Duel est un jeu pour deux joueurs; chaque joueur contrôle une civilisation et va tenter de prendre l'avantage sur la civilisation rivale par les armes, les sciences, la construction de merveilles (d'où le nom du jeu) et l'acquisition de points de victoire.

Une fois les règles comprises (merci Tric Trac pour les explications et la démo du jeu), nous nous sommes joyeusement étripés, faisant émerger nos civilisations au cours de parties endiablées. Au fil de nos confrontations, nous avons expérimenté différentes stratégies, certaines parfois très surprenantes. Un excellent jeu, d'une grande re-jouabilité, plein de surprises, et ma découverte de cette presque fin d'année.

Un Podcast Dont Vous Êtes Le Héros spécial Halloween

Pour fêter Halloween, Xavier et Fabien vous proposent une histoire courte et horrifique sous la houlette de Jean-Michel de Par-delà les montagnes hallucinées. Nos deux compères vont vivre une aventure étonnante, à la recherche de leur ami Fred, disparu mystérieusement après avoir acquis un étrange livre.

Une aventure au-delà de la peur et de la folie, jusqu'aux rives de la lugubre Carcosa. A écouter de toute urgence.

Cursed

Et si Excalibur s'était choisi une reine plutôt qu'un roi. C'est là le pitch de départ de Cursed, une adaptation très libre de l'épopée arthurienne basée sur un ouvrage de Frank Miller et Tom Wheeler

Alors que le royaume est mis à feu et à sang par les terribles Paladins Rouges de l'Eglise, la jeune Nimue, sorcière du peuple de Fae, se voit confier l’Épée du Pouvoir, unique chance de salut pour son peuple persécuté.

Comme je l'ai mentionné plus haut, Cursed est une adaptation très libre de l'épopée arthurienne et même si on retrouve des personnages connus et emblématiques comme Merlin, Arthur, MorganePerceval ou Gauvin, on est très loin des histoires classiques et des images d’Épinal de la saga originelle. Une fois ce parti pris accepté, on a une histoire pleine de rebondissements et d'aventures et une production plutôt soignée avec un graphisme original quoique parfois un peu sanguinolent, en tout cas assez original pour être souligné. Sans être exceptionnelle, cette série reste très divertissante et se laisse regarder avec plaisir.
Côté inspiration, elle a le mérite renouveler le genre et de sortir des sentiers battus avec une revisite sans complexe du mythe arthurien.

mardi 3 novembre 2020

La Huitième Couleur, tome 1 des Annales du Disque-Monde (Terry Pratchett)

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur le dos d'une Tortue. A Ankh-Morpork, l'une des villes de ce Disque-Monde les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme, chétif fidèlement escorté par un Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux sorcier Ricevent de sa sécurité dans la ville quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins; mission périlleuse et qui va les conduire loin : dans une caverne de dragons et peut-être jusqu'au bord du disque. Car Deuxfleurs appartenait à l'espèce la plus redoutable qui soit : un touriste.

On ne présente plus Terry Pratchett et son Disque-Monde, sans doute l'univers de fantasy le plus farfelu de tous les mondes de fantasy, à la fois inspiré d'autres œuvres de fantasy et inspiration à part entière. Je me suis délecté une fois de plus des aventures rocambolesques du touriste Deuxfleurs, de son Bagage et de Rincevent, le magicien raté.

Entretemps, L'illusion, le dernier Maxime Chattam est sorti. Du coup, difficile de résister.

jeudi 29 octobre 2020

Buffy contre les vampires: c'est fait !

En mars dernier, ma fille (12 ans) et moi entamions le visionnage de la série Buffy contre les vampires. On vient de terminer de regarder le 22ième et dernier épisode de la 7ième et dernière saison ce soir. Un grand moment et l'impression d'avoir bouclé un sacré marathon.
Ça nous fait de la matière pour jouer à Monster of the Week ou Sunset Kills.

Labyrinthe, de Jim Henson, le jeu d'aventure, bientôt en français

Je vous avais parlé il y a déjà un moment du jeu d'aventure tiré de Labyrinth, ce fabuleux film de Jim Henson, un ovni rôliste en même temps qu'un très bel objet. Bonne nouvelle puisque Black Book Editions nous annonce une version française très prochainement.

Serez-vous assez courageux pour affronter le roi des gobelins et vaincre le labyrinthe ?

Labyrinthe propose une expérience à mi-chemin entre le Livre Dont Vous Êtes Le Héros et le jeu de rôle. Les joueur.euse.s seront confronté.e.s à des défis, des ennemis à vaincre, des pièges à surmonter, dans un temps limité. Chaque partie du labyrinthe est décrite sur une double page. Une fois le défi réalisé, les joueur.euse.s sont envoyé.e.s vers une autre partie du labyrinthe selon leur choix. Outre les dangers du labyrinthe, ils devront garder un œil sur la montre (une mécanique de jeu simule le temps qui passe selon les lieux visités et les épreuves) car s'ils ne parviennent pas au palais du roi des gobelins à temps, leur ami.e/petit frère.sœur rejoindra les rangs des gobelins (comme Toby, le petit frère de Sarah, dans le film éponyme).

Du côté mécaniques de jeu, on est sur du très simple avec deux dés à 6 faces, d'ailleurs fournis avec le livre de manière très élégante (les dés sont logés dans un espace découpé dans les pages même du livre. Et si vous préférez motoriser Labyrinthe avec votre système de jeu préféré, c'est possible aussi.

La vidéo de présentation de la version originale donnait vraiment envie. Je me réjouis donc de voir ce petit bouquin traduit dans la langue de Molière. De quoi réenchanter un peu un monde de plus en plus gris, en plus d'un très beau produit d'appel pour initier au jeu de rôle. A feuilleter sans tarder (dès sa sortie, prévue en novembre).

mardi 27 octobre 2020

Ma lecture du moment: La Huitième Couleur, tome 1 des Annales du Disque-Monde (Terry Pratchett)

Histoire de me changer les idées dans ce monde de plus en plus morose, je me suis replongé dans les Annales du Disque-Monde avec la Huitième Couleur de Terry Pratchett, première tome de cette singulière saga.

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur le dos d'une Tortue. A Ankh-Morpork, l'une des villes de ce Disque-Monde les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme, chétif fidèlement escorté par un Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux sorcier Ricevent de sa sécurité dans la ville quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins; mission périlleuse et qui va les conduire loin : dans une caverne de dragons et peut-être jusqu'au bord du disque. Car Deuxfleurs appartenait à l'espèce la plus redoutable qui soit : un touriste.

jeudi 22 octobre 2020

SRD de Green Dawn Mall

Green Dawn Mall est un jeu de rôle où les joueur.euse.s incarnent des enfants (ou adolescents) explorant un étrange centre commercial à la recherche d'un.e ami.e égaré.e ou d'un objet perdu, le tout dans une ambiance bizarro-étrange proche de Stranger Things et de la 4ième dimension.
Son auteur Côme Martin nous propose le SRD (System Reference Document) gratuitement sur itch.io, l'occasion de découvrir les mécaniques du jeu et peut-être de les réutiliser dans vos propres productions. 
Si vous ne connaissez pas GDM, n'hésitez pas à télécharger le kit de découverte Première Incursion ou à écouter/visionner l'actual play de 2d6+Cool.

mardi 20 octobre 2020

Le système parfait: le Graal du rôliste

Ma réponse à Patbou de la chaîne Black Ravens à sa vidéo très pertinente sur le système parfait, à la fois marronnier et Graal pour de nombre de rôlistes.

L'Antre des Dragons, le Podcast Dont Vous Etes le Héros

Pour son 73e numéro, le Podcast Dont Vous Êtes Le Héros revient sur le second volume de la Quête du Graal intitulé L'Antre des Dragons.

L'occasion de se replonger une fois de plus dans les aventures de Pip, le jeune garçon de ferme devenu chevalier de la Table Ronde sous l'égide de Merlin. Nos deux compère, Xavier et Fred (et Fabien), nous raconte leur aventure.

Un gigantesque dragon sème la ruine dans tout le royaume d'Avalon, allant jusqu'à menacer le Roi Arthur et sa cour. Les courageux chevaliers de la Table Ronde eux-mêmes sont impuissants. VOUS seul êtes capable de libérer le peuple de ce monstre terrifiant. Rien de plus simple! Il vous suffit de partir à sa recherche et de le défier au cœur de son repaire. Oh, un dernier détail: saviez-vous que jamais personne n'est revenu vivant de l'Antre des Dragons?

lundi 19 octobre 2020

Le Disque Flottant de Tenser

Parmi les sortilèges emblématiques de Donjons & Dragons, il en est certains qui m'ont toujours intrigué. Je ne parle pas ici du très connu Projectile Magique ou de la célèbre Boule de Feu. Je vous parle d'un sort dont mes joueur.euse.s ont abusé ad nauseum et qui porte un nom assez énigmatique: le Disque Flottant de Tenser. De quoi s'agit-il exactement? Voici la définition du dit sort comme elle est reprise dans le manuel de jeu.

Sort de niveau 1 - invocation (rituel)
Temps d'incantation : 1 action
Portée : 9 mètres
Composantes : V, S, M (une goutte de mercure)
Durée : 1 heure
Ce sort crée un plateau de force horizontal et circulaire, de 90 cm de diamètre et épais de 2,50 cm, qui flotte 90 cm au-dessus du sol dans un espace inoccupé de votre choix, à portée et que vous pouvez voir. Le disque reste en place pour la durée du sort et peut supporter 250 kg. Si plus de poids est placé sur le disque, le sort prend fin, et tout ce qui se trouve sur le disque tombe sur le sol.
Le disque est immobile tant que vous vous trouvez à 6 mètres de lui. Si vous vous déplacez à plus de 6 mètres, le disque vous suit jusqu'à se retrouver de nouveau à 6 mètres de vous. Il peut se déplacer au-dessus de n'importe quel type de terrain, monter et descendre les escaliers, les pentes et tout ce qui y ressemble, mais il ne peut effectuer un changement brutal d'altitude égal ou supérieur à 3 mètres. Par exemple, le disque ne peut pas se déplacer au-dessus d'un gouffre de 3 mètres de profondeur, ou il ne peut pas sortir d'un gouffre de 3 mètres de haut s'il a été invoqué au fond.
Si vous vous déplacez à plus de 30 mètres du disque (par exemple parce qu'il ne peut pas passer au-dessus d'un obstacle pour vous suivre), le sort prend fin.

Ce sortilège, à priori inoffensif, était le préféré d'un de mes joueurs. Il s'en servait autant pour porter son équipement que pour se porter lui-même. J'avoue à l'époque avoir lu la description du sort un peu trop rapidement et j'ai sans doute laissé le joueur en question abuser de ce disque pour franchir des gouffres ou passer par dessus des murailles. Il me semble même que le Disque a servi à couper des ennemis en deux. Bref, un usage ô combien abusif mais très satisfaisant pour le joueur concerné.

Au-delà du sort lui-même, je ne m'étais jamais vraiment demandé qui était ce fameux Tenser. Du coup, j'ai fait quelques petites recherches. Tenser est un personnage né à l'aube de Donjons & Dragons, et même un peu avant l'avènement du jeu de rôle alors que Gary Gygax testait les premières moutures de son jeu avec ses enfants. Tenser est un magicien créé par Ernie, un des enfants de Gygax; c'est en fait l'anagramme d'Ernest. C'est amusant de voir à quel point les premiers héros qui ont arpenté les tunnels et les caves imaginés par Gygax ont laissé une emprunte durable sur l'univers de D&D, sans doute une façon amusante d'immortaliser ces premiers aventuriers. Personnellement, je suis toujours ému de découvrir de telles références qui donnent une certaine profondeur à la mythologie D&D.

vendredi 16 octobre 2020

RPGaWEEK S3 EP06: la session 0

Dans cette vidéo réponse pour la 6e question du RPGaWEEK, je vous parle de la fameuse session 0. Merci à Bruno d'Atomik FUzion pour cette boîte de Pandore.

jeudi 15 octobre 2020

Hellboy en jeu de rôle (2)

La seconde partie du livret Hellboy RPG Quickstart est un scénario intitulé Le Triste Cas de Mary Pim. Cette première aventure d'introduction n'est ni plus ni moins que l'exploration d'une maison hantée. Les agents, dont les feuilles de personnages sont en fin de livret, se voient confiés la délicate tâche de visiter une maison soi-disant hantée et de découvrir la vérité sur ce lieu étrange.

L'histoire est fournie avec les plans de l'endroit et cinq agents prétirés: le Docteur Marcus Hansard, la détective Mona Samaha Mai, l'archéologue Fransceca Lane, la russe Aleksandra  Zarkova et le Révérend Jeremie Peters.

Le scénario, relativement classique dans sa forme, réserve malgré tout quelques petites surprises aux investigateurs, d'autant que l'histoire du lieu et de ses occupants est sombre et dramatique. Il sera également l'occasion pour les joueur.euse.s et le.la meneur.euse de se familiariser avec les mécaniques de Bonne Fortune et de Malédiction qui ne manqueront pas de mettre la pression sur les personnages tel un funeste compte-à-rebours.

RPGaWEEK S3 EP05: le ou les jeux candidates pour des parties improvisées

Dans le cadre de la 3e saison du RPGaWEEK, mes propositions de jeu pour des parties improvisées, quand le.la meneur.euse de jeu ne peut pas venir; un sujet proposé par Bruno d'Atomik FUzion.

mercredi 14 octobre 2020

Hellboy en jeu de rôle (1)

Hellboy a toujours occupé une place spéciale dans mon cœur de rôliste. J'avais d'abord été séduit par le trait de Mike Mignola, trait que j'avais également retrouvé dans l'adaptation en BD du Cycle des Épées de Fritz Leiber. Jadis, j'avais acheté l'une des premières adaptations jeu de rôle sous GURPS, ouvrage que j'avais trouvé utile d'un point de vue univers mais nettement moins d'un point de vue règles de jeu. Je l'ai d'ailleurs revendu depuis.
Début septembre, j'avais vu passé un financement participatif pour un nouveau jeu de rôle Hellboy, motorisé cette fois par la 5ième édition de Donjons & Dragons. Dans un premier temps, j'avoue avoir été un peu dubitatif sur la pertinence d'adapter cet univers à 5E mais depuis, je me suis (re)plongé dans cette fameuse 5E à côté de laquelle j'était passée et je me suis dit "finalement pourquoi pas".
J'ai donc téléchargé le Quickstart proposé sur le site de kickstarter et je me suis lancé dans sa lecture attentive.
Parallèlement, histoire de me remettre dans le bain, j'ai ressorti mon album de Hellboy Les Germes de la Destruction et j'ai revu le premier film de la franchise, à mon humble avis le meilleur.
On nous propose donc un nouveau jeu de rôle dans l'univers de Hellboy où on incarne des agents du Bureau de Recherche et de Défense Paranormale, le fameux BPRD. J'imagine qu'on pourra incarner aussi des personnages emblématiques comme Liz ou même Hellboy mais pour l'heure, le Quickstart nous propose des agents un peu plus conventionnels.
Le livret de jeu compte une cinquantaine de pages. Après une rapide présentation de ce qu'est un jeu de rôle, on aborde les règles de base de 5E: caractéristiques et modificateurs, bonus de maîtrise, compétences, jets de dé pour les tests de compétences, d'attaques et de sauvegardes, la règle de l'avantage/désavantage qui est un peu le couteau suisse de la 5E, une description rapide des compétences, les règles de combat, les différentes conditions qui peuvent affliger les personnages, les points de vie, les niveaux de blessure, les possibilités de soins. Deux règles originales sont proposées: les points de Bonne Fortune (Ingenuity) et les points de Malédiction (Doom); je précise qu'à ce stade, aucune traduction française officielle n'a été proposée et que je les traduit comme je les comprends au vu de leurs usages en jeu.
En gros, à chaque jet de d20, les joueur.euse.s sont invités à lancer 1d10 en plus. Sur un 10, le personnage gagne un point de Bonne Fortune. Sur un 1, le.la Meneur.euse de jeu gagne un point de Malédiction. Comme vous l'aurez deviné, ces points sont là pour faciliter ou compliquer la vie des personnages.
Un fumble peut se produire si le personnage échoue et gagne un point de Malédiction en même temps. Sur papier, ces nouvelles règles que sont la Bonne Fortune et la Malédiction me semblent intéressants. A voir si ça ne risque pas d'alourdir le jeu. A voir si on ne doit pas simplifier les choses et rester sur l'échec critique sur un 1 naturel et la réussite critique sur un 20, règles qui d'ailleurs sont partiellement utilisées, en plus du d10 qui ressemble fort au dé libre de Starwars maintenant que j'y pense.
La seconde partie du livret est consacrée à une aventure d'initiation intitulée Le Triste Cas de Mary Pim. L'histoire est fournie avec des plans en couleurs et 5 personnages prétirés. J'en suis là de ma lecture.  La suite très prochainement.