jeudi 24 novembre 2022

Gritty Dungeons 5e

Découverte jeu de rôle sur le site aideDD, Gritty Dungeons 5e propose une adaptation des règles de la 5e édition pour jouer en mode gritty; une simplification des règles et une approche plus dure, un jeu un peu plus mortel, dans l'esprit de AD&D, mais en conservant les mécaniques dites modernes de D&D5.

Le tout se présente sous la forme d'un PDF gratuit d'une soixantaine de pages; c'est propre et carré, et on a même une fiche de personnage en bonus. Personnellement, je suis déjà trop engagé dans D&D5 pour pratiquer cette adaptation mais ça reste une alternative intéressante et qui aurait pu me tenter.

mercredi 23 novembre 2022

Andor

Dernière série en date dans l'univers de Starwars, Andor nous raconte les prémices de la Rébellion contre l'Empire.

Difficile d'en dire plus au risque de divulgâcher cette excellente série. Andor pose non seulement les bases de la Rébellion mais nous fait également découvrir plusieurs facettes de la vie dans la galaxie sous le joug impérial. On croise des agents du BSI (pour Bureau de Sécurité Impériale), des résistants de tout poil, des espions, des sympathisants de l'Empire, des prisonniers, des rebels. On découvre plusieurs mondes, une prison impériale, etc. Bref Andor ajoute encore à l'imagerie de la Guerre des Etoiles tout en proposant une intrigue bien construite et surtout sans Jedi. Car oui, il est possible de raconter des histoires passionnantes dans l'univers de Lucas sans inclure nécessairement des Jedis. Une vision moins manichéenne de Starwars, une approche originale et une formidable source d'inspiration pour vos scénarios de jeu de rôle. A regarder sans tarder.

dimanche 20 novembre 2022

Le Cabinet des Curiosités, de Guillermo Del Toro

Huit épisodes, huit histoires atypiques et originales, toutes teintées d'horreur et d'étrangeté, huit histoires qui proposent chacune un petit monde terrifiant, autant de scénarios pour vos jeux de rôle horrifique; certaines de ces histoires sont directement inspirées de nouvelles du maître de Providence. Alors pourquoi bouder son plaisir.

Ce que j'ai aimé dans cette nouvelle collection, parce qu'on ne peut pas vraiment parler de série vu que chaque épisode se suffit à lui-même, un peu comme le Twilight Zone de mon enfance, ce que j'ai aimé dans Le Cabinet des Curiosités, c'est son introduction,très Hitchcockienne, avec un Guillermo Del Toro en costume, nous présentant le thème en quelques mots bien choisis. Puis vient un générique intrigant qui crée une ambiance très particulière, et enfin les histoires, toutes différentes, tantôt simplement effrayantes, tantôt dérangeantes, éveillant à chaque fois la curiosité. Certains m'ont vraiment plu, d'autres moins mais dans l'ensemble j'aime assez le concept un épisode/une histoire qui permet de regarder ça sans se prendre la tête, tout simplement pour se faire peur.

samedi 19 novembre 2022

Chien 51 (Laurent Gaudé)

C’est dans une salle sombre, au troisième étage d’une boîte de nuit fréquentée du quartier RedQ, que Zem Sparak passe la plupart de ses nuits. Là, grâce aux visions que lui procure la technologie Okios, aussi addictive que l’opium, il peut enfin retrouver l’Athènes de sa jeunesse. Mais il y a bien longtemps que son pays n’existe plus. Désormais expatrié, Zem n’est plus qu’un vulgaire "chien" un policier déclassé fouillant la zone 3 de Magnapole sous les pluies acides et la chaleur écrasante.

Un matin, dans ce quartier abandonné à sa misère, un corps retrouvé ouvert le long du sternum va rompre le renoncement dans lequel Zem s’est depuis longtemps retranché. Placé sous la tutelle d’une ambitieuse inspectrice de la zone 2, il se lance dans une longue investigation. Quelque part, il le sait, une vérité subsiste. Mais partout, chez GoldTex, puissant consortium qui assujettit les pays en faillite, règnent le cynisme et la violence. Pourtant, bien avant que tout ne meure, Zem a connu en Grèce l’urgence de la révolte et l’espérance d’un avenir sans compromis. Il a aimé. Et trahi.

Chien 51 mélange habilement polar et vision d'un futur sinistre dominé par les multinationales, où les nations en faillite sont rachetées et impitoyablement déchiquetées et vendues, un monde dominé par les citoyens de la Zone 1 au détriment des travailleurs, des pauvres et des esclaves des Zones 2 et 3. Une dystopie où la vie humaine n'a que peu de valeur, une roman d'anticipation glaçant.

Une surprenante lecture, une enquête prenante de bout en bout, une histoire tragique. A lire absolument.

Atelier jeu de rôle, D&D5, une partie mémorable

Hier soir (vendredi), c'était notre rendez-vous mensuel avec D&D5 et la suite de nos aventures dans les terres du nord du royaume de la Reine Sorcière. Une séance mémorable qui a vu alterner l'héroïsme, la cupidité, le danger, la mort, le désespoir, la culpabilité et le découragement, la recherche de rédemption pour finir par un cliffhanger insupportable.

Une partie de quatre heures, du combat, du roleplay, du drama, une séance mémorable qui rappelle que D&D5, ce n'est pas que des combats et du ramassage de trésors. Au fil des aventures, les personnages se développent et gagnent en profondeur. Ils sont mis à l'épreuve, subissent des pertes et font face à leur destin tragique. Sans aucun doute une des meilleures parties de ma carrière de rôliste. J'attends la suite en décembre avec impatience.

vendredi 4 novembre 2022

Podcast Dont Vous Êtes Le Héros, spécial Halloween 2022

Si comme moi vous aimez les histoires qui font peur et l'horreur, je vous conseille un détour par le podcast spécial Halloween du Podcast Dont Vous Êtes Le Héros.

On retrouve nos trois animateurs du PDVELH Xavier, Fabien et Fred face à l'horreur japonaise animée par le talentueux MJ Jean-Michel Abrassart. Une heure trente de frissons garantis.

mardi 1 novembre 2022

Dungeons & Dragons, histoire d'un jeu de rôle mythique (par Nota Bene)

Excellente vidéo de l'ami Nota Bene sur le jeu de rôle Donjons & Dragons. On revient sur les origines du hobby, ses créateurs, son évolution (un peu) et sur l'importance de D&D dans le paysage ludique et la pop culture.

Mutant Genlab Alpha, lecture commentée (chapitres 11-12-13-14), la campagne Les Évadés du Paradis

Chapitre clé du jeu de rôle Mutant Genlab Alpha, la campagne Les Évadés du Paradis raconte l'histoire des PJ, membres de la Résistance naissante face à la tyrannie des Veilleurs.

La campagne est articulée autour de cinq événements clés, encadrés par une scène de départ permettant de lancer la campagne et un épilogue. Chaque événement clé va apporter son lot d'actions, d'aventures, de découvertes et de révélations sur la nature de la Vallée du Paradis. Certains événements mettront à rude épreuve la Résistance et les convictions des PJ, tandis que d'autres marqueront la progression inéluctable de la Résistance face aux Veilleurs et au Genlab Alpha.

Autour de ces cinq événements vient s'ajouter la mécanique de tours stratégiques au cours desquels la Résistance, dont les PJ, mèneront des Opérations contre les Veilleurs, ces derniers ripostant par leurs propres Opérations à l'encontre des poches de Résistance. Le jeu propose une mécanique de comptage tenant compte des victoires des uns et des autres, faisant progresser l'Insurrection et affectant la population des différentes tribus. Cette gestion des Opérations m'a semblé un poil complexe; je vais sans doute devoir relire cette partie plusieurs fois et faire quelques tests pour bien maîtriser cette partie du jeu.

Outre les Opérations, les déplacements dans la Vallée du Paradis exposent les PJ aux événements naturelles (certains déclenchés par les Veilleurs eux-mêmes) et des rencontres aléatoires qui viendront pimenter la vie déjà difficile des PJ.

Une fois ces différents éléments lus et compris, vous pouvez entamer la cœur du chapitre avec la scène de départ intitulée La Danse Sauvage. Cette scène, non obligatoire, est une proposition pour démarrer la campagne et permettre aux PJ de mettre le pied à l'étrier.

Revenons brièvement sur les cinq événements clés proposés dans la campagne: vous devrez les jouer dans l'ordre chronologique en intercalant des Opérations, les jouant avec plus ou moins de détails afin de faire vivre et progresser la Résistance. Sans rentrer dans les détails et éviter de divulgâcher la campagne, chaque événement clé vient apporter son lot de découvertes, d'artefacts, de moments importants, de réussites et de tragédies, de grandes batailles et de sacrifices. Libre à vous de tirer la campagne en longueur ou au contraire vous concentrer sur ces événements clés pour rythmer la campagne. Chaque événement clé sera un tournant dans la campagne vous menant petit à petit vers l'épilogue et la libération (ou pas) des animaux de la Vallée du Paradis.

Une section Epilogue vient conclure la campagne et poser les choix pour les PJ et les animaux: rester dans la vallée ou quitter ce havre durement conquis pour explorer le monde. Le choix ne sera pas si simple que ça.

Les chapitres 12 et 13 viennent en complément de la campagne, le chapitre 12 vous donnant toutes les informations nécessaires sur les tribus, ses membres importants et les habitats, le chapitre 13 détaillant le Genlab Alpha.

Le dernier chapitre donne les clés pour une suite possible à Genlab Alpha vers le jeu de rôle Mutant Year Zero. La Vallée du Paradis enfin libéré du joug des Veilleurs, les animaux mutants sont libres de choisir leur destin: rester dans la vallée ou partir découvrir le monde d'au-delà de la clôture, la Zone.

Conclusion de cette lecture commentée: Genlab Alpha, à la fois supplément pour Mutant Year Zero et jeu complet, offre une belle alternative au jeu de base et aussi une possibilité de découvrir une facette particulière de cet univers post-apo étonnant. La force de ce jeu c'est bien évidemment sa campagne bien structurée et qui permettra aux joueur.euse.s d'incarner des animaux mutants au sein de la Résistance, et de prendre part à une lutte qui est loin d'être gagnée d'avance.

Selon l'envie du meneur de jeu et l'appétit des joueurs, la campagne peut vous mener très loin et très longtemps, les événements-clés étant là pour rythmer le jeu et marquer les chapitres importants de l'histoire. La mécanique des Opérations permet aisément de remplir les trous entre les événements-clés tout en donnant une approche stratégique et un décor de fond à l'action des PJ.

Le fait de jouer une Résistance contre un ennemi puissant, presque omnipotent et inhumain donne une dimension épique qui plaira très certainement aux joueurs. La campagne avec sa structure claire et ses espaces de liberté conviendra autant aux MJ inventifs qu'à ceux qui préfèrent une trajectoire narrative guidée.

Côté matériel, j'ai fait cette lecture à partir du PDF: 243 pages, couleur, illustrées. Une mise en page claire et agréablement à lire, pas trop chargée, juste ce qu'il faut. Je ne possède pas les dés spéciaux du jeu; je les ai remplacés par un lanceur de dés en ligne très pratique. Ne pas oublier le matériel de jeu disponible gratuitement sur le site de l'éditeur: fiche de personnage, fiches de la Résistance et des Veilleurs, cartes et plan.

Bref, une belle découverte et un excellent jeu, un univers original et une épopée qui n'attend plus que les héros pour la jouer.

dimanche 30 octobre 2022

Mutant Genlab Alpha, lecture commentée (chapitres 8-9-10)

Je continue ma lecture commentée du jeu de rôle Mutant Genlab Alpha avec les chapitres 8, 9 et 10.

Le chapitre 8, dédié au meneur de jeu, détaille les grands principes du jeu afin de rendre les parties intéressantes et alignées sur l'esprit du jeu. On y trouve des conseils pour jouer les animaux mutants et comment distillés ces conseils auprès des joueurs. On revient sur la paranoïa ambiante dans la Vallée du Paradis et la surveillance constance des Veilleurs. On souligne l'importance de la tribu pour les PJ, la liberté à laquelle ils aspirent, la dangerosité de la Vallée du Paradis, le mythe de l'humanité, la mort omniprésente et faisant partie de l'intrigue, la place de l'humour dans le jeu.

L'histoire de la Vallée du Paradis, ses origines et la chronologie qui a aboutit à la situation de départ de la campagne sont expliquées. Plusieurs éléments de cette histoire seront développés soit dans des suppléments, soit dans la campagne elle-même.

Les chapitres 9 et 10 intitulés respectivement Veilleurs et Monstres et Artefacts sont pour le premier un bestiaires reprenant les créatures vivants et robotiques qui peuplent la Vallée du Paradis, les phénomène naturelles et non-naturelles auxquels les PJ risquent d'être confrontés, et une liste d'artefacts du Monde d'Avant allant de l'inoffensif ours en peluche à la grenade à énergie. De quoi peupler votre Vallée du Paradis et remplir d'artefacts étranges les endroits explorés par les PJ.

Le chapitre suivant Les Évadés du Paradis démarre la campagne, cœur du jeu.

vendredi 28 octobre 2022

Mutant Genlab Alpha, lecture commentée (chapitre 7)

Le septième chapitre intitulé La Vallée du Paradis brosse le tableau général de l'univers de jeu de Mutant Genlab Alpha, à savoir la vallée clôturée et surveillée par les mystérieux Veilleurs où se situe l'action.

Prison pour certains, monde à part entière pour d'autres, la vallée est décrite point par point en abordant successivement la place des différentes tribus, les habitats, les conflits entre tribus, la chasse et la quête de nourriture, le commerce et les déplacements, les clôtures et les infrastructures contrôlées par les Veilleurs, les monstres comme le requin terrestre ou la murène volante, les rites des tribus, l'oppression des veilleurs avec les drones, les points de contrôle, les raids et les enlèvements, la résistance.

La géographie de la vallée est détaillée, en regard de la carte présente dans le livre.Le chapitre passe enfin en revue les habitats des différentes tribus avec pour chacun une illustration. Un chapitre qui pose le décor et les bases pour la suite de l'ouvrage et la campagne Les Évadés du Paradis décrite au chapitre 11.

dimanche 23 octobre 2022

Mutant Genlab Alpha, lecture commentée (chapitre 6)

Le chapitre 6 intitulé Conflits et Traumatismes aborde les règles de combat ainsi que les conflits sociaux passant chez les animaux mutants par la Soumission.

On a assez classiquement la procédure de combat avec l'initiative, l'attaque et la manoeuvre, la possibilité de fuir, les attaques surprises et autres embuscades, le conflit de soumission, le combat rapproché et le combat à distance, les armes, les traumatismes possibles (dégâts, épuisement, confusion et doute), les armures et boucliers, le fait d'être brisé et comment récupérer, les blessures critiques (ça m'a rappelé le tableau des blessures critiques d'Alien), les états possibles (affamé, déshydraté, exténué, hypothermie), certaines situations spécifiques comme les déplacements et le combat dans l'obscurité, dans l'eau avec le risque de noyade, les explosions, la gangrène (moi je dirais les radiations).

Un chapitre assez dense et complet qui clôture l'aspect règles de jeu.

Avec Mutant Genlab Alpha, on est clairement sur un jeu de survie où le moindre combat peut avoir des conséquences graves voire mortelles. Une fois brisé, pas évident de récupérer. Même si les personnages ont des ressources, la mort n'est jamais loin et il faudra y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans un combat. On n'est pas au niveau de létalité d'Alien mais pas loin. La moindre blessure peut mettre un personnage en fâcheuse posture. Avant de se risquer à un corps à corps, autant mettre toutes les chances de son côté et peut-être d'abord privilégier la négociation avant la violence, même si celle-ci fait partie intégrante du monde animal.

Mutant Genlab Alpha, lecture commentée (chapitre 4-5)

Les chapitres 4 et 5 intitulés Talents et Pouvoirs Animaux viennent compléter les informations sur les personnages avec une description détaillée des Talents répartis par rôle et des Pouvoirs Animaux variés.

Si les Talents sont plus ou moins innés, les Pouvoirs Animaux s'activent en dépensant des Points de Bestialité acquis lorsqu'on force un jet. Les talents comme les pouvoirs animaux enrichissent encore les personnages en leur apportant de la profondeur et certains spécificités; mécaniquement on parle ici d'actions possibles grâce aux Talents et de bonus par rapport à des points de Bestialité dépensés dans le cas des pouvoirs animaux. De quoi personnaliser encore un peu un personnage et apporter un petit choix tactique dans certaines situations.

samedi 22 octobre 2022

Mutant Genlab Alpha, lecture commentée (chapitre 2-3)

Les chapitres 2 et 3 abordent respectivement la création du personnage animal et les compétences. Quels types et espèces d'animaux - blaireau, chat, chien, élan, lapin, ours, rat, reptile, singe - on peut incarner, leurs rôles dans la tribu, les noms spécifiques à chaque type, l'apparence, l'âge, les attributs - vigueur, agilité, intellect, instinct - les compétences (qui sont détaillées dans le chapitre 3), les talents (expliqués dans le chapitre 4), les pouvoirs animaux, les points de bestialité, le rang au sein de la tribu, les relations entre les personnages et leurs rêves, l'équipement (détaillé plus loin dans le livre), la planque (base de repli et refuge des PJ), l'expérience. On a ensuite la description complète des rôles possibles: augure, chasseur, guérisseur, guerrier, récupérateur.

Le chapitre 3 détaille les douze compétences de base ainsi que les cinq compétences de spécialiste attachées aux cinq rôles. Sont également expliquées les règles de résolution d'action, les jets de dés et les spécificités de chaque type de dés: dés de base, dés de compétence et dés d'équipement. Mutant Genlab Alpha utilise les mêmes dés spéciaux que son grand frère Mutant Year Zéro. Si comme moi vous ne possédez pas ces dés, vous pouvez toujours vous rabattre sur ce lanceur en ligne.

Côté système de résolution, on sent la filiation entre Mutant Genlab Alpha et d'autres jeux édités en VO par Fria Ligan comme Tales From The Loop, Alien, Coriolis. On a des règles de base communes (on lance des dés à 6 faces, 6 étant un succès, 1 apportant des complications, avec une ou plusieurs jauges pour mesurer les complications en question) et on décline ce système selon le thème. Dans Alien, on a le Stress, dans Genlab Alpha des jauges de dégâts, épuisement, confusion et doute associées aux attributs, etc. Une base solide sur laquelle les règles complètent sont construites.

Derrière les règles, on devine l'univers et certaines de ses particularités comme le côté animal représenté par les points de Bestialité, l'organisation sociale avec les rôles, les liens et les tensions entre les individus avec les rangs et relations et la compétence Soumission qui permet d'actionner ces mécanismes sociaux. Au fil de la lecture, c'est tout un univers qui se dessine.

Mutant Genlab Alpha, lecture commentée (chapitre 1)

Comme précédemment pour d'autres jeux, je vous propose une lecture commentée de Mutant Genlab Alpha, le supplément et jeu de rôle complet dans l'univers de Mutant Year Zéro.

Le premier chapitre présente le jeu, son thème, les protagonistes, les enjeux, les différentes approches possibles pour y jouer, les accessoires de jeu (fiche de personnage, dés, cartes) et ce qu'est un jeu de rôle. Une présentation qui brosse le tableau et pose le décor du jeu.

Dans un futur post-apocalyptique, dans un endroit appelé la Vallée du Paradis, vivent des groupes d'animaux issus d'expériences génétiques étranges; ils sont devenus un peu plus humains, savent parler, sont capables de raisonnement, utilisent armes et outils mais ont conservé un part d'animalité. Enfermés derrière des grillages qui délimitent leur monde, victimes des mystérieux Veilleurs, certains animaux se rassemblent et envisagent la résistance face à leurs bourreaux robotiques.

Voilà le pitch de ce jeu qui se présente à la fois comme un supplément pour le jeu de rôle Mutant Year Zéro dont il partage certains thèmes et règles de jeu, comme un jeu complet puisqu'on peut y jouer sans avoir Mutant Year Zéro et comme une campagne intitulée Les Évadés du Paradis.

Un jeu proposant un monde à la fois connu puisqu'on y croise les vestiges du monde d'avant, et original avec des animaux mutants anthropomorphes, une lutte qui s'organise contre un oppresseur inhumain, de l'exploration, des rivalités entre les groupes d'animaux (tribus), de la survie. Un premier chapitre qui donne envie dans savoir plus.

vendredi 7 octobre 2022

Atelier de jeu de rôle: l'aventure continue

Ce vendredi soir, c'était la seconde session de depuis la reprise en septembre de l'atelier de jeu de rôle organisé par le Centre Culturel de Braives Burdinne, et la suite de nos aventures dans le grand nord du royaume de la Reine Sorcière.

Le groupe, renforcée par l'arrivée d'une nouvelle joueuse incarnant une guerrier drakéïde, a atteint le refuge le plus au nord du royaume et a affronté une horde de yetis. Une soirée riche en émotions, en actions héroïques et en jets de dés foireux, comme toujours, le tout motorisé par D&D5 dans un univers original. Une ambiance bon enfant et la rencontre une fois de plus de chouettes personnes autour de la table. Vraiment un moment de loisir pur après une semaine de taf assez chargée.

lundi 19 septembre 2022

Cyberpunk: Edgerunners

Cyberpunk: Edgerunners est une série animée Netflix se déroulant dans l'univers éponyme de Cyberpunk, de Mike Pondsmith, adapté en jeu de rôle et jeu vidéo. Dans cette série en dix épisodes, on suit les aventures du jeune David, élève de l'académie Arasaka, renvoyé de l'académie et qui rejoint un groupe de Netrunners après la mort de sa mère.

C'est rapide, violent, gore et tragique; Night City n'est pas un endroit pour les enfants de chœur. La série dépeint assez bien l'ambiance et la frénésie des aventures Cyberpunk; implants et membres cybernétiques, cyberpsychose (folie induite par les implants cybernétiques), gros calibres, missions hautement risquées, contrats et trahisons, manigances des corporations, fusillades et piratages cyber se succèdent dans une avalanche de violence et une pluie de balles et d'explosions. Une série à voir absolument si vous voulez vous lancer dans le jeu de rôle Cyberpunk. Personnellement j'ai adoré. Des épisodes de 25 minutes. Vue en à peine quelques jours; rien à jeter.

Reprise de l'atelier de jeu de rôle

Vendredi soir c'était la reprise de l'atelier de jeu de rôle avec D&D5 et la suite de nos aventures. Deux nouveaux aventuriers rejoignent le groupe : un druide nain et une drow (elfe noire) roublarde. Un voyage vers le grand nord assez mouvementé. Très content de faire rouler les dés à nouveau.

jeudi 15 septembre 2022

Table ronde: entre le livre-jeu et le jeu de rôle

Je termine l'écoute de la table ronde du Podcast Dont Vous Êtes Le Héros intitulé Entre livre-jeu et jeu de rôle. Fred, Xavier et leurs invités reviennent sur les passerelles entre les livres-jeux et les jeux de rôle. Au programme, nostalgie et échanges très intéressants sur ce qui a été pour beaucoup comme la genèse du jeu de rôle. Je me suis reconnu dans plusieurs des intervenants, étant moi-même un lecteur de livres-jeux avant mon passage au jeu de rôle il y a fort fort longtemps.

dimanche 11 septembre 2022

Station Eleven

A travers plusieurs chronologies, les survivants d'une grippe qui a décimé l'humanité tente de rebâtir un nouveau monde, tout en se raccrochant à ce qu'ils ont perdu de plus cher.

Une série intrigante, dix épisodes explorant dans le désordre les chronologies de plusieurs survivants dans un monde post-apocalyptique après qu'une pandémie  a décimé l'humanité. Chaque personnage et son histoire nous sont dévoilés, tantôt évoluant en parallèle, tantôt se croisant avec plusieurs années d'intervalle, l'ensemble formant un récit surprenant à la limite du fantastique. Si la violence et la mort ne sont jamais loin, l'intérêt de cette série réside dans son traitement des relations humaines, de la psyché des différents protagonistes, dans l'ordre de la narration qui crée un labyrinthe d'histoires où le spectateur se perd, dans la singularité de certains personnages - j'ai fort pensé au jeu de rôle Dream Askew. Des destins croisés, parfois tragiques, une communauté - ici une troupe d'artistes itinérante - et des histoires profondément humaines et émouvantes.

Une série exigeante, pas simple à suivre de par sa narration éparpillée et son approche surprenante, originale et poétique. Une série qui m'a clairement sorti de ma zone de confort.

mardi 30 août 2022

DOTA Dragon's Blood (saison 1)

DOTA Dragon's Blood est une série fantasy inspiré du jeu vidéo du même nom. Dans un monde fantastique, dragons, chevaliers, magiciens, déesses, humains et elfes s'affrontent, les uns voulant dominer les autres, et en arrière plan un démon tire les ficelles; tels sont les ingrédients de cette très belle série animée. Très clairement une inspiration de choix pour vos univers et vos histoires fantasy.

D'un point de vue technique, la réalisation est très soignée, l'animation vive et élégante. Une production de qualité. Attention, cette série n'est pas extent de violence et certaines scènes sont assez dures. Donc pour spectateurs avertis.

Podcast Dont Vous Êtes Le Héros, Les Portes de l'Au-delà (Quête du Graal #3)

Coïncidence du calendrier, alors que je terminais la lecture du Voyage de l'Effroi, le Podcast Dont Vous Êtes Le Héros proposait une critique du troisième tome de la collection Quête du Graal, à savoir Les Portes de l'Au-delà que j'ai déjà évoqué plusieurs fois sur ce blog.


Personnellement, c'est mon tome préféré de la série, peut-être parce que c'est celui que j'ai fait en premier et qu'il avait à l'époque un petit goût de jeu de rôle avant l'heure avec son exploration de donjons. Xav et Fred du PDVELH semblent être d'un autre avis arguments à l'appui. Une critique qui se veut néanmoins constructive et qui expose clairement les défauts mais aussi les qualités de l'ouvrage. J'ai pris beaucoup de plaisir à les écouter, même si je ne partage pas tout à fait leur point de vue. Une émission très intéressante, à écouter sans plus attendre.

lundi 29 août 2022

Le voyage de l'effroi (Quête du Graal #4)

Le Voyage de l'Effroi est le quatrième tome de la série Quête du Graal de J.H. Brennan. Une fois de plus le royaume d'Avalon est en danger, menacé cette fois par les terribles Saxons. Merlin va tenter de faire venir Pip, le héros légendaire, en Avalon mais quelque chose va mal se passer; au lieu d'atterrir à Camelot, le jeune Pip va se retrouver embarqué dans une traversée périlleuse aux côtés de Jason et de ses Argonautes, loin d'Avalon et loin de l'époque du Roi Arthur.

Une aventure singulière et un prétexte pour Brennan de nous balader dans les légendes de l'Antiquité. On retrouve ici l'humour et la patte de Brennan ainsi que son procédé narratif basé sur des cartes à explorer, chaque lieu étant marqué par le numéro du paragraphe correspondant.

Pip devra d'abord trouver son chemin dans les cales d'un mystérieux navire puis, avec l'aide de Jason et de ses Argonautes dans une mer mythique où les îles ne manquent pas, autant de destinations pleines de surprises et de dangers. Une aventure qui au final contient bien peu de Saxons et où les combats souvent extrêmement déséquilibrés se succèdent, au détriment du récit. Il faudra beaucoup de chance aux dés pour arriver à sortir vivant des nombreux combats, ou alors il faudra un peu tricher.

Hormis l'escapade totalement inattendue dans la Grèce Antique, un Quête du Graal qui manque d'originalité, moins surprenant en tout cas que les Portes de l'Au-delà et son Royaume des Morts très atypique. Un peu déçu mais content de l'avoir lu.

jeudi 25 août 2022

Love, Death and Robots (saison 3)

Love, Death and Robots propose une série de courts métrages d'animation d'environ dix minutes chacun. Cette troisième saison est comme les précédentes pleine de bonnes surprises, des petits bijoux d'animation, des trouvailles scénaristiques extrêmes et singulières. 

Un exercice de style pour chaque épisode. Une série étonnante à regarder urgemment et de l'inspiration à l'état pur.

lundi 22 août 2022

RPGaDay 2022 (questions 21 à 31)

 21- Les univers du Dimanche : partage un détail intrigant d’un univers que tu aimes.

Difficile de faire un choix entre les détails intrigants des univers que j'aime. Et par détail, les éléments les plus intrigants sont souvent ceux qui forment la base de ces univers, comme la Force pour Starwars, l'Epice pour Dune, la peur et l'angoisse pour Alien, la folie pour les univers de Lovecraft, le Labyrinthe lui-même dans l'univers éponyme. Les exemples sont nombreux. Après, un détail en général, c'est quelque chose d'insignifiant mais pourtant essentiel à l'univers. Le truc qui prend toute son important à un moment crucial de l'histoire, comme un objet trouvé qui s'avère être la clé du mystère. Songez donc à tous ces petits objets trouvés lors d'une aventure et qui restent au fond d'un sac ou d'une poche sans jamais être utilisés. A mon avis, c'est là qu'on va trouver ce petit détail intrigant... que je n'arrive pas à trouver.

22- Quel est ton personnage actuel ?

Je joue actuellement un paladin nommé Baltus CoeurArgent; il sert la Foi Ardente, une culte dédié à la déesse solaire Ardence.

23- Dans quelle situation ton personnage se trouve actuellement ?

Baltus et ses compagnons d'armes viennent de déjouer un complot de viles sorcières et sont en route pour les lointaines terres du nord. La quête qui vient de s'achever a mis la foi et la détermination de Baltus à rude épreuve. Novice et n'ayant que peu d'expérience dans la vie en dehors du monastère, il a découvert le monde et ses contraintes. Au gré de ses aventures, il a dû mettre de l'eau dans son vin et s'adapter à la situation, se mettant parfois en porte-à-faux avec ses principes et les lois de son ordre. En son for intérieur il sait que ces infractions aux lois du paladin sont pour le service du bien.

24- Quand as-tu commencé à jouer ce personnage ?

J'ai commencé à jouer ce personnage tout récemment, en janvier dernier. Il est actuellement au niveau 3.

25- Où se trouve ce personnage ?

Baltus est actuellement sur une route vers le nord et les terres glacées. L'univers de jeu est une création de notre MJ.

26- Pourquoi ce personnage fait ce qu’il fait ?

Baltus a à cœur de servir son ordre et de faire le bien. Il suit les règles de l'ordre mais doute parfois du bien-fondé de certaines directives. Malgré ses doutes, sa foi en sa déesse reste intacte.

27- Comment ce personnage évolue ?

D'un point de vue règles (on joue à D&D5), mon personnage a une évolution satisfaisante; du point de vue narratif, il a débuté sa carrière en ne connaissant que peu de choses du monde à l'extérieur du monastère. Novice et idéaliste, il a dû apprendre à faire certaines concessions. Il apprécie grandement ses compagnons d'armes et veille autant que possible à leur sécurité. Sa conduite reste dictée par le courage et sa foi en la déesse. Baltus est un paladin qui doute.

28- Dimanche artistique : lance 1D8+1. Le résultat indique le nombre d’amis auxquels tu dois envoyer la couverture de ton jeu préféré.

Bon j'ai fait 5. Voyons voir si j'ai au moins cinq ami.e.s. Pour la couverture de mon jeu préféré, ça sera Labyrinth, the Adventure Game.

29- Qui aimerais-tu voir participer à ce questionnaire RPGaDay ?

J'ai un ami, mon meilleur ami en fait, à qui je pourrais envoyer ce questionnaire. On a un passé commun en jeu de rôle; on a découvert le loisir ensemble et on a joué de nombreuses années.

30- Qu’aimerais-tu avoir pour l’anniversaire des 10 ans des RPGaDay ?

Franchement aucune idée. Je joue mon joker sur cette question :-)

31- De quand date ta première participation au RPGaDay ?

2019.

dimanche 21 août 2022

Running Out Of Time, jeu de rôle cyberpunk de Diogo Nogueira

Running Out Of Time est un jeu cyberpunk signé Diogo Nogueira. Dans la lignée de Screams Amongst the Stars et The Dead Are Coming, l'auteur développe autour de règles de jeu Old School un univers cyberpunk original.

Le jeu est assez court: à peine 44 pages. Côté système de jeu, on est sur quelque chose d'assez simple et direct, inspiré de Into The Odd. Ce jeu partage une base commune avec les deux autres jeux de la trilogie, à savoir Screams Amongst the Stars et The Dead Are Coming. Si vous connaissez l'un de ces deux jeux, l'apprentissage des règles de Running Out Of Time ne vous posera aucun problème.

Ce qui fait à mon sens l'originalité de ce jeu, c'est le rôle central du Temps qui sert autant de ressource vitale que de monnaie d'échange. On est dans un concept proche de celui proposé par le film In Time où chaque individu a un temps de vie défini et doit travailler pour gagner du temps de vie. L'univers proposé dans le jeu reste du cyberpunk assez classique mais cette notion de Temps lui donne une teinte spécifique, qu'on retrouve d'ailleurs dans le titre du jeu.

Pour le reste, comme dans les deux autres jeux de l'auteur, on nous présente une pléthore de tableaux permettant de générer des aventures, des PNJ, du matériel, des éléments de jeu, des conditions météo, des lieux à explorer, de quoi alimenter notre imagination et faire tourner le moteur à improvisation à plein régime. Pour le coup, on est proche de Réalité Augmentée, le kit holistique pour jeu de rôle cyberpunk.

Côté présentation, on reste dans la même veine que les deux autres jeux avec une mise en page soignée et des illustrations souvent en background qui donne le ton et favorise l'immersion dès la lecture.

De mon point de vue, l'ouvrage est exploitable directement en tant que jeu de rôle à part entière mais aussi en tant que source d'inspiration et background si vous préférez y coller un autre système de jeu; ce qui est d'ailleurs le cas pour les deux autres jeux de la trilogie cités ci-avant.

Bref, un jeu intéressant, un univers esquissé en filigrane, un système de jeu éprouvé et une approche originale. Que demander de plus.

samedi 20 août 2022

RPGaDay 2022 (questions 11 à 20)

On continue le RPGaDay avec les dix questions suivantes.

11- Si tu as la possibilité de vivre dans un univers de JDR, où ce serait ?

Question à la fois simple et compliquée et même si vivre dans l'univers de Starwars pourrait être tentant, il faut reconnaître qu'un univers en guerre, tiraillé entre les affres de la guerre, la pression de l'Empire et les actions de ces terroristes de l'Alliance, le monde imaginé par Lucas n'est pas de tout repos.

Je me laisserais bien tenter par la Comté des Hobbits: c'est calme et bucolique et je suis un peu comme les Hobbits, hormis la taille. J'aime le bon manger et le bon boire et j'affectionne de faire pousser des choses. Une vie tranquille, assis sur le pas de ma porte ronde, avec un bon livre. Pourquoi pas.

Un autre univers que j'apprécie depuis toujours, c'est celui du Labyrinthe de Jim Henson: un petit monde coloré et drôle, des personnages drôles et attachants, une esthétique baroque. J'y incarnerais bien un gnome jardinier, responsable de l'entretien du dédale de haies.

12- Pourquoi as-tu débuté le JDR ?

Je ne sais pas trop. Je lisais des livres dont vous êtes le héros depuis quelques années déjà et pas mal de bouquins de science-fiction. Je pense que l'occasion a fait le larron. C'était finalement assez naturel.

13- Comment changerais-tu la manière dont tu as démarré le JDR ?

J'ai débuté avec AD&D première puis seconde édition. Comme premier jeu de rôle on peut faire mieux je pense, surtout en terme de complexité et d'épaisseur de bouquins. J'ai appris pas mal de choses par mimétisme mais si c'était à refaire, je me procurerais l'Oeil Noir ou encore les livres de Terres de Légendes qui existaient déjà en 1991 et qui avaient de fait le même format que les Défis Fantastiques que je dévorais à l'époque. Oui clairement je ne suis pas entré dans le jeu de rôle par la porte la plus facile.

Très vite j'ai découvert d'autres jeux, notamment Starwars D6 et l'Appel de Cthulhu, et surtout j'ai commencé à lire Casus Belli, ce qui m'a ouvert les yeux sur un vaste univers rôliste. Quand je vois certains jeux d'initiation actuels, je me dis que si j'avais eu ces jeux à mes débuts, ma vision et mon approche du jeu de rôle auraient été différentes.

14- La suggestion du dimanche : Lance 1D8+1. Le résultat indique le nombre d’amis que tu dois taguer pour leur conseiller d’essayer un nouveau jeu.

Bon, j'ai fait 2. 

15- Qui aimerais-tu avoir comme MJ ?

Je pense que ça doit être pas mal intéressant d'avoir l'auteur du jeu comme MJ.

16- Quel serait ton JDR parfait ?

Tout le monde sait que le jeu parfait n'existe pas. Cela dit il y a certaines qualités que je recherche systématiquement dans les jeux que j'aborde. D'abord il faut que le thème du jeu me parle évidemment. Etant assez versatile dans mes envies du moment, ce n'est pas aussi évident que ça. Ensuite, j'apprécie les mécaniques simples et en adéquation avec l'univers de jeu, même si j'ai tendance à réutiliser souvent des règles quand je les trouve suffisamment adaptables. Sans aller jusqu'au système générique, j'aime pouvoir me reposer sur des éléments connus. J'aime les jeux qui vont me permettre de raconter des histoires sans trop me prendre la tête car finalement ce qui est le plus difficile pour moi en jeu de rôle, ce n'est pas d'apprendre de nouvelles règles mais bien d'imaginer et de mettre en scène des histoires.

Comme je le disais plus haut, le jeu parfait n'existe pas mais tous les jeux ont leurs qualités et leurs défauts. Et la perfection d'un jeu ne vient pas du jeu lui-même mais de ce qu'en feront les joueur.euse.s et le.la meneur.euse de jeu.

Le jeu de rôle parfait, c'est celui auquel je joue ou que je maîtrise en ce moment et avec lequel je prends du plaisir. Et le jeu en lui-même importe peu finalement.

17- Passé, présent ou future. Quelle est ta période préférée de jeu ?

Même si initialement j'ai débuté avec du médiéval fantastique et que depuis j'ai touché un peu à toutes les périodes, j'ai une nette attirance pour la science-fiction, l'espace et donc le futur. Après, on peut jouer à des jeux de rôle proposant des voyages dans le temps et s'amuser à se balader dans le passé, revenir au présent et aller explorer le futur.

J'aime bien jouer avec l'histoire et imaginer des uchronies. On est dans un futur fantasmé à partir d'un passé qui n'a jamais été.

18- Où préfères-tu jouer ?

Pour l'instant, c'est à l'atelier de jeu de rôle auquel je me suis inscrit avec un de mes fils. On joue tous les troisièmes samedis du mois, et ça reprend en septembre. Trop hâte. Sinon, ça serait chouette de pouvoir jouer dans un décor en adéquation avec le thème du jeu. Je voudrais bien essayer une brasserie comme le Sauvenière à Liège ou le Caféo à Namur. J'y ai déjà fait des après-midi et des soirées improvisées jeu de société avec ma famille, alors pourquoi pas un jeu de rôle.

19- Pourquoi gardes-tu ton jeu préféré avec toi ?

Je ne sais pas trop si je garde mon jeu préféré avec moi mais j'avoue que le jeu de rôle n'est jamais bien loin, ni absent bien longtemps de mes pensées.

20- Combien de temps durent vos parties ?

En général, les parties durent 3 ou 4 heures mais j'ai expérimenté des parties plus courtes, en mode épisode de 45 minutes lorsque j'ai fait jouer mes collègues sur le temps de pause de midi. L'expérience est différente, pas nécessairement moins immersive, plus concentrée. Cela dit, je pense que 4 heures est une durée optimale pour une partie de jeu de rôle; c'est suffisant pour découvrir un jeu, s'imprégner de l'histoire, comprendre les mécaniques de base, jouer une aventure et peut-être avoir l'envie de continuer.

vendredi 19 août 2022

Druss la légende (David Gemmell)

Son nom est Druss. Garçon violent et maladroit, il vit dans un petit village de paysans situé au pied des montagnes du pays drenaï. Bûcheron hargneux le jour, époux tendre le soir, il mène une existence paisible au milieu des bois. Jusqu'au jour où une troupe de mercenaires envahit le village pour tuer tous les hommes et capturer toutes les femmes. Druss, alors dans la forêt, arrive trop tard sur les lieux du massacre. Le village est détruit, son père gît dans une mare de sang. Et Rowena, sa femme, a disparu. S’armant de Snaga, une hache ayant appartenu à son grand-père, il part à la poursuite des ravisseurs. Déterminé à retrouver son épouse, rien ne devra se mettre en travers de son chemin. Mais la route sera longue pour ce jeune homme inexpérimenté. Car sa quête le mènera jusqu'au bout du monde. Il deviendra lutteur et mercenaire, il fera tomber des royaumes, il en élèvera d’autres, il combattra bêtes, hommes et démons. Car il est Druss, et voici sa légende.

Une saga conanesque signée David Gemmell. Voilà comment je pourrais résumer cet excellent roman d'aventure épiques. Druss est comme le héros de Robert Howard, bigger than life, un héros hors du commun, au-dessus de la mêlée, que rien n'arrête et qui ne s'embarrasse pas de grands principes ou des doutes. Dans son sillage, il croisera d'autres héros, poètes, généraux, sorciers, aventuriers et mercenaires. Une épopée qui semble s'inscrire dans un monde vaste où empires et royaumes s'affrontent.

J'ai pris beaucoup de plaisir à sillonner ces lointaines royaumes de fantasy et à découvrir la vie grandiose et tragique de Druss la Légende. Une lecture et un voyage que je vous conseille vivement.

mardi 16 août 2022

For All Mankind (saison 3)

La troisième saison de For All Mankind se concentre sur la course vers Mars; Américains, Russes et Helios, un outsider indépendant mené par un Elon Musk en puissance se lancent dans une formidable course pour poser le pied sur la planète rouge. Encore une fois, l'exploration spatiale est au cœur de cette troisième saison; l'ultime frontière est repoussée.

Une troisième saison où se mêlent la grande et la petite histoire. Mais ce que j'ai trouvé fascinant dans cette aventure, c'est l'étonnante capacité des scénaristes à relancer à chaque fois la machine, mettant à rude épreuve les nerfs du pauvre spectateur que je suis. Une excellente saison à voir de toute urgence; difficile d'en dire plus sans risquer de spoiler. Une série que je range dans mon top 3 des meilleures séries de science-fiction avec Battlestar Galactica et The Expanse.

mercredi 10 août 2022

RPGaDay 2022 (questions 1 à 10)

Bon, vous que j'ai complètement loupé le début de cette nouvelle occurrence du RPGaDay, voici un petit billet de rattrapage. Pour ceux.celles qui l'ignorent, le RPGaDay est un événement annuel autour du jeu de rôle. L'idée est de partager autour du jeu de rôle à partir d'une série de thèmes ou de questions, une par jour. Là, on est déjà le 10 août. J'ai donc une dizaine de questions et autant de réponses à vous proposer.

1- Qui aimeriez-vous initier au JDR ?

Il y a quelques années j'ai réussi à mettre en place une session récurrente de jeu de rôle au bureau; c'était avant le COVID évidemment. On jouait sur notre temps de table, de petits séances rapides de 45 minutes. C'était du Cthulhu Dark et j'ai eu la chance d'avoir parmi les participant.e.s plusieurs personnes n'ayant jamais fait de jeu de rôle avant. C'était une très chouette expérience. Depuis je garde l'idée de remettre ça avec d'autres collègues (et ami.e.s) et de revivre ce moment magique de la découverte avec eux.

Une autre envie d'initiation mais que je ne pourrais hélas jamais plus concrétiser, c'était d'avoir mon père à ma table de jeu. Féru de science-fiction, c'est un peu grâce à lui qu'indirectement je me suis mis au jeu de rôle et étrangement je n'ai jamais eu l'idée de l'inviter à ma table de jeu. Je suis certain que l'expérience aurait pu être très enrichissante pour lui comme pour moi et les autres joueur.euse.s. Il est décédé en juillet dernier. Je ne pourrais malheureusement jamais concrétiser cette envie.

2- Qu’est-ce qu’un bon jeu de rôle d’introduction ?

Au-delà d'un système simple et de règles intuitives et peu envahissantes sur la fiction, je dirais qu'un bon jeu de rôle d'introduction se doit d'embarquer rapidement et efficacement les joueur.euse.s mais aussi le meneur de jeu qui lui aussi peut être novice en la matière. Je pourrais citer des jeux qui selon moi sont de bons jeux d'initiation mais je ne pense pas que ce soit le but de la question. Clairement pour moi, il faut un thème inspirant, qui intrigue et intéresse les participants et un jeu aux règles simples et en adéquation avec le thème du jeu, un jeu aussi qui puisse satisfaire autant les lanceurs de dés que les raconteurs d'histoire ET surtout un jeu de rôle qui donne envie de continuer après, d'en faire d'autres, de vivre de nouvelles aventures, un jeu qui crée de premiers souvenirs qui resteront gravés dans la mémoire des joueur.euse.s et du MJ.

3- Quand était votre première initiation au jeu de rôle?

C'était au début de mes études supérieures; j'ai joué un nain guerrier à AD&D 1er édition. Bon, j'avais un passif de lecture de livres dont vous êtes le héros. Du coup mon passage au jeu de rôle a été presque sans douleur. Et je ne suis pas resté très longtemps joueur. Dans les mois qui ont suivi, je me suis procuré les livres de AD&D2 et voilà... ça dure depuis lors.

4- Où aimerais-tu faire jouer une première partie ?

Un Cthulhu dans un vieux manoir ou un D&D dans une cave. Le rêve ultime, ça serait un jeu de rôle de science-fiction dans l'ISS mais je ne pense pas que ça soit possible.

5- Pourquoi aimeront-ils ce jeu ?

Qu'importe le jeu de rôle, l'intérêt du JDR est de vivre une aventure ensemble avec pour seule limite l'imagination des participants. Je pense que là, aucun autre jeu ne peut mettre la barre plus haut. De plus c'est un loisir ouvert, immersif, très diversifié et ne demandant pas trop de mise en place, sauf si on veut vraiment mettre le paquet. Quelques ami.e.s, un endroit pour jouer, calme de préférence, une poignée de dés ou pas, feuilles et crayons, et c'est parti. Et on peut même jouer en mode solo.

6- Comment faire en sorte que plus de personnes jouent au jeu de rôle?

Il faut en parler, montrer des choses, proposer des parties test, être accueillant et bienveillant, vouloir partager, être enthousiaste, et surtout ne pas forcer. Les personnes intéressées viendront naturellement et en général elles resteront. Personnellement j'ai été à l'origine de pas mal de groupes et à chaque fois la sauce a pris.

Aujourd'hui, avec la foultitude d'émissions sur le sujet, les actual plays et autres présentations en ligne, le jeu de rôle se démocratise et sort de la sphère geek. C'est une bonne chose.

Le fait aussi que pas mal de jeux de plateau lorgnent sur les mécaniques du JDR favorise encore cette découverte.

7- La question système du dimanche : décris nous une particularité du système que tu adores.

Simple, pas prise de tête et adaptable sur le pouce. Utilisant si possible des dés à 6 faces (car connu et accessible), avec le moins possible de calculs, des jets de dés décisifs et surtout la part belle à la narration.

J'aime beaucoup les règles du jeu d'aventure Labyrinthe: quelques dés à six faces, une difficulté allant de 2 à 6, une lecture rapide du résultat des dés, une création de personnage avec des caractéristiques non chiffrées, la part belle à la narration; simple, adaptable et souple. J'ai presque envie de dire que c'est mon système zéro.

Autre système allant droit au but: celui proposé par Graham Walmsley dans son Cthulhu Dark. Là encore, une certaine élégance dans la simplicité et surtout des règles en adéquation totale avec le thème de l'oeuvre de Lovecraft: la folie.

8- Qui t’a initié au JDR ?

Un gars avec qui j'étais aux études en informatique. Il m'a invité à une partie de AD&D1 et roulez jeunesse.

9- Quel est le deuxième JDR que tu as acheté ?

Après AD&D2, je suis très vite passé à Starwars D6 (édition WEG).

10- Quand as-tu/vas-tu commencer à masteriser ?

J'ai commencé à masteriser très vite après mes premières expériences en tant que joueur; c'était avec deux potes et ma soeur. On a joué à AD&D2. C'était en 1991.

For All Mankind (saison 2)

For All Mankind est une série nous proposant une histoire alternative où la course à l'espace ne se serait pas arrêté, une conquête spatiale où l'Union Soviétique pose le premier pas sur la Lune et où les Américains construisent une base permanente sur notre satellite, une variante de notre histoire où les Etats-Unis et l'URSS s'opposent non seulement sur Terre mais aussi dans l'espace.

Cette seconde saison est dans la continuité de la première. On alterne entre histoires des personnages et grande histoire, entre les tensions internationales et où les intérêts des grandes nations télescopent le destin des hommes. Une seconde saison riche en actions héroïques et en retournements de situation. Une histoire tragique, une saga spatiale au nom de toute l'humanité, et une production sans faute, de qualité.

Je me suis passionné pour cette seconde saison que je recommande vivement.

dimanche 31 juillet 2022

For All Mankind (saison 1)

Imaginez un monde où ce sont les Soviétiques qui ont marché sur la Lune les premiers, un monde où la course à l'espace ne se serait jamais arrêté, un monde où la Lune n'est pas l'ultime frontière. For All Mankind (littéralement "pour toute l'humanité") nous propose une version alternative de notre histoire et de la conquête spatiale.

Je découvre cette série avec un peu de retard, la première saison datant de 2019. Une première saison passionnante de bout en bout, démarrant sur les chapeaux de roue avec les premiers pages des Russes sur la Lune et embrayant sur une course à l'espace effrénée. Des moments de bravoure et de courage alternent avec l'échec, la perte, le doute et la douleur. Des personnages bien développés et une production très qualitative. For All Mankind nous offre une saga épique, une aventure spatiale qui aurait pu être. J'ai vraiment été bluffé par la première saison et j'entame de ce pas le seconde.

dimanche 24 juillet 2022

Les Stols (Louis Thirion)

Les Stols, de Louis Thirion, fait partie des quelques romans d'anticipation de la collection Fleuve Noir que mon père avait conservés dans sa bibliothèque. C'est aussi un des premiers romans de science-fiction que j'ai lu à l'époque où j'ai commencé à m'intéresser à ce genre de littérature. Autant dire qu'il est pour moi porteur de souvenirs, presque un héritage familial. A quelques jours des funérailles de mon père, j'ai voulu relire ce livre, pour retrouver quelque chose de la magie de cette époque où je faisais mes premiers pas dans la littérature de science-fiction.

Alors clairement, on est sur du roman de gare et de la science-fiction très imprégnée des problématiques de l'époque, le roman ayant été publié en 1968. En pleine guerre froide, il n'est pas étonnant que l'ouvrage mette en scène une guerre entre les Etats Unis et l'Union Soviétique mais à l'échelle du système solaire. Alors que les deux super puissances s'affrontent dans l'espace, une race extraterrestre, les Stols, dont la planète est mourante envisage d'envahir la Terre et de remplacer la population humaine par la sienne, volant les corps des humains par l'entremise d'une mystérieuse peste verte. Heureusement, le commodore Jord Maogan, héros de cette histoire, fera échouer ce plan diabolique.

On est sur un récit d'aventure, de prime purement divertissant mais si on gratte un peu, on trouve un petit message politique; les Russes et les Américains, faisant face à un ennemi commun, s'unissent pour former un gouvernement mondial; à la fin, les Stols et les humains trouvent un terrain d'entente mutuelle; après un affrontement qui aurait pu voir l'anéantissement de l'humanité et l'emprise d'une race extraterrestre, l'action d'un héros et l'aide de Stols dissidents permettent la victoire du bon droit et l'avènement d'une paix durable et prospère. Un message d'espoir à une époque où le vrai monde était au bord du gouffre.

Une science-fiction assez datée mais porteuse d'un vrai message. Et pour moi un souvenir ému de mes premiers pas dans la littérature d'anticipation. J'ai pris beaucoup de plaisir à le relire.

mercredi 20 juillet 2022

Starwars, podcast de 2d6+Cool

Je sais que je n'arrête pas de vous parler de cette chaîne mais je viens de terminer l'écoute du moyen métrage Starwars Le Bon, la Brute et le Truand sur 2d6+Cool. Une session 0 Starwars motorisée par l'Apocalypse. Un bel exemple de comment jouer la rencontre les PJ tout en préparant la suite de leur saga.
A écouter ou visionner que vous soyez fan des PbtA ou non. Il suffit d'être fan de Starwars, ça marche aussi.


mardi 19 juillet 2022

Monster of the Week (édition révisée 2015)

Je profite de cette journée étouffante pour vous faire un petit retour sur ma dernière lecture rôliste en date, j'ai nommé Monster of the Week. Pour ceux.celles qui ne connaîtraient pas MotW, il s'agit d'un jeu de rôle PbtA conçu pour émuler des histoires à la Buffy, autour du concept du monstre de la semaine, la créature à vaincre ou le mystère à percer, pour des one-shots survoltés ou une suite d'épisodes formant une saison autour d'un grand mystère.méchant.


Je connaissais déjà ce jeu de longue date pour avoir écouté assidûment les actual plays de 2d6+Cool et avoir traduit le jeu Sunset Kills, petit frère du jeu de rôle susnommé. J'avais également lu le kit de démonstration disponible sur le site de Deadcrows Studio. En ce qui concerne les mécanismes de jeu spécifiques à l'Apocalypse, j'en connaissais déjà les grands principes de base pour notamment avoir lu en son temps le jeu fondateur Apocalypse World ,en plus d'autres jeux découverts PbtA découverts eux aussi sur les ondes de 2d6+Cool. Bref je ne tombais pas totalement en terre inconnue, loin de là.

Monster of the Week se présente sous la forme d'un ouvrage de 352 pages, reliure souple, illustré assez sobrement. Même si un supplément proposant des mystères et des monstres supplémentaires, le livre de base est largement suffisant pour des heures et des heures de jeu. Le jeu est accessible autant aux novices en matière de PbtA que pour les vétérans du genre, même si pour ces derniers, l'ouvrage pourra paraître un peu redondant parfois. Est-ce dans un souci d'apprentissage mais j'ai constaté au fil de ma lecture que le livre se répétait plusieurs fois, montrant et expliquant à plusieurs reprises certains concepts et règles de jeu, prenant tour à tour le point du vue des joueurs et du Gardien (meneur de jeu). Ce n'est pas un défaut en soi. Il m'a suffit de survoler les passages concernant des aspects du jeu déjà expliqués. Encore dans un souci de pédagogie et d'appropriation du jeu, le livre propose des tonnes d'exemples et deux mystères complets expliqués et détaillés, ce qui à mon sens est un vrai plus et une aide précieuse pour la maîtrise du jeu, pour les joueurs comme pour le Gardien. Le lecteur est vraiment pris par la main, pas à pas, parfois avec des répétitions (ce qui permet de vérifier que les concepts et les règles ont été bien compris), avec au final un apprentissage optimal et une expérience en jeu qui j'entrevoie comme très satisfaisante.

Je n'ai pas une très grande expérience des jeux PbtA; Monster of the Week m'avait déjà beaucoup tenté à l'écoute des nombreux podcasts disponibles. La lecture du livre me conforte dans l'idée que ce jeu est sans doute un des jeux PbtA les plus accessibles pour se lancer dans ce style particulier de maîtrise.

En résumé, Monster of the Week s'avère, sans surprise, un très bon jeu PbtA, très accessible, et proposant une thématique assez connue pour être abordable pour tou.te.s. Et pour ceux.celles qui préfèrent un style de jeu plus classique, le livre regorge de conseils de maîtrise, ne fusse que le chapitre sur la création d'un mystère qui est une vraie pépite, histoire de saupoudrer un peu d'Apocalypse sur vos parties dites traditionnelles.

samedi 16 juillet 2022

Primal (saison 1)

Un petit post rapide pour confirmer que Primal, c'est vraiment bien.

Comme mentionné dans mon précédent article, Primal raconte l'amitié improbable et anachronique entre un homme des cavernes et un tyrannosaure. Chacun des 10 épisodes de 20 minutes est une aventure en soi, une péripétie où l'homme et son compagnon saurien vont être confrontés aux dangers de ce monde encore jeune, peuplé d'hommes-singes primitifs, de sorcières et de monstres étranges, et d'autres dinosaures.

L'animation est rapide et dynamique, allant à l'essentiel. Les combats sont rapides, cruels et souvent sanguinaires. Les histoires proposées sont variées, avec un petit côté Howardien qui s'accentue à chaque épisode. Le dernier intitulé L'Esclave du Scorpion, est un modèle du genre et se termine en cliffhanger pour une seconde saison. Une belle petite découverte et une inspiration certaine pour vos parties de Barbarians of Lemuria ou Conan.

mardi 12 juillet 2022

Primal (série animée, saison 1)

Découverte complètement par hasard au détour d'une errance sur Youtube, Primal est une série animée comptant actuellement deux saisons et narrant l'amitié improbable et anachronique entre un homme des cavernes et un dinosaure (genre T-Rex).

L'animation est dynamique, 10 épisodes d'environ 20 minutes par saison. J'en suis au troisième épisode et j'aime assez. Petit détail qui peut avoir son importance: pas de dialogue jusqu'à présent; uniquement des grognements, des cris et des éructations. Et aussi de la violence et du sang. L'histoire est cruelle est sans concession pour les deux protagonistes.