dimanche 17 février 2019

Comrades: A Revolutionary RPG

Comrades est un jeu de rôle PBtA de William Akers vous proposant d'incarner des révolutionnaires. On pense assez vite à la Révolution Russe de 1917 mais le jeu n'est pas limité à ce seul setting. Libre à vous de jouer d'autres révolutions comme la Révolution Américaine de 1776 ou une révolution sur une planète minière dans un futur lointain.
Le jeu est actuellement en financement participatif sur Kickstarter. En fait, à l'heure où j'écris ces lignes, le jeu est déjà largement financé. Camarades, la Révolution est en marche ! Plus d'infos sur la page du Kickstarter.

jeudi 14 février 2019

La Cité des Voleurs, Défis Fantastiques 5

La terreur s’est abattue sur la ville de Silverton depuis que Zambar Bone et ses Chiens de Lune, assoiffés de sang, y sèment la terreur. Les paisibles marchands de la cité ont besoin d’aide et c’est VOUS, l’aventurier intrépide, qu’ils vont appeler à la rescousse.
Votre mission vous conduira au long des rues sombres et sinueuses du Port-du-Sable-Noir où les créatures de la nuit guettent dans l’ombre le voyageur imprudent. Et si vous parvenez à traverser la ville, vous devrez alors affronter l’infâme Zambar Bone lui-même, retranché dans sa place forte.

La Cité des Voleurs, cinquième tome de la série Défis Fantastiques, de Ian Livingstone, est parue en 1983 et traduite l'année suite chez Folio Junior. A noter que ce volume a bénéficié d'une série de réédition dont une très récente chez Gallimard.

La cité de Silverton subit la tyrannie du malfaisant Zambar Bone. Il exige qu'on lui livre la fille du maire de la ville. Ce dernier vous demande de vous rendre dans la cité de Port-du-Sable-Noir pour y trouver le mage Nicodème; lui seul pourra vous aider à neutraliser Zambar Bone.
L'histoire se déroule donc en deux parties. Dans la première partie, vous allez déjouer les pièges de la Cité des Voleurs, trouver le vieux Nicodème et devoir rassembler les ingrédients de la formule afin de mettre hors d'état de nuire Zambar Bone. Le seconde partie, plus courte, vous mènera dans le donjon de Zambar Bone lui-même.
On a donc une aventure articulée autour de deux labyrinthes. Le premier n'est pas dénué d'intérêt puisqu'il est l'occasion de parcourir de long en large la cité de Port-du-Sable-Noir où vous aurez fort à faire pour ne pas vous faire dévaliser. Port-du-Sable-Noir ne porte pas le surnom de Cité des Voleurs pour rien. Cela dit, la collecte des ingrédients de la formule de Nicodème ressemble plus à une course d'emplettes qu'à une vraie aventure. les coins et recoins de la ville donnent une impression de cité assez grande où il est aisé de se perdre.
Une fois les ingrédients de la formule dans la poche, l'aventure vous amène très vite aux portes du donjon de Zambar Bone. Là, on doit se frayer un chemin dans un labyrinthe assez classique avec parfois des choix assez dramatiques et purement hasardeux. Cette partie est un peu décevante mais heureusement assez courte. Paradoxalement Zambar Bone pourtant décrit comme le Prince de la Nuit est assez facilement vaincu pour autant qu'on applique la bonne formule. Là encore petite frustration d'un combat final trop simple.
Au final, et même si Port-du-Sable-Noir est un lieu emblématique de Titan, cette Cité des Voleurs ne se démarque pas vraiment des Défis Fantastiques. Ce n'est pas une mauvaise aventure mais elle n'est pas non plus exceptionnelle. A lire et à jouer si vous en avez l'occasion, ou pas. 
Le Talisman de la Mort et la cité de Griseguilde m'avaient laissé une bien meilleure impression en terme d'aventure urbaine.

Bilbo Le Hobbit

Comme annoncé dans un précédent billet, j'ai relu Bilbo le Hobbit.
Quel plaisir de retrouver ce cher hobbit, Gandalf et les Nains, Rivendel et Elrond, les Trolls pétrifiés, l'inquiétant Gollum et son Anneau, les Gobelins des Monts Brumeux, la sinistre forêt de Mirkwood, les araignées, Beorn, les Elfes bien entendu, sans oublier la Ville du Lac, la Montagnes Solitaire et le terrifiant dragon Smaug.
Quel plaisir de revivre la voyage de Bilbo de son tranquille trou de Cul-de-Sac à la demeure d'Elrond, dans les tunnels des Monts Brumeux jusqu'aux entrailles remplies d'or de la Montagne Solitaire.
J'ai déjà lu et relu ce livre maintes et maintes fois et à chaque fois la magie opère. Bilbo Le Hobbit est et reste à mes yeux une oeuvre fondatrice, à relire chaque année ou dès que le cœur vous en dit.

jeudi 7 février 2019

La Forêt de la Malédiction, Défis Fantastiques 3

Vous êtes un aventurier en quête de gloire, aussi acceptez-vous la délicate mission de pénétrer dans la Forêt de la Malédiction, à la recherche du fabuleux marteau de Gillibran, roi des nains de Pont-de-Pierre.
Pour ce troisième opus des Défis Fantastiques, Ian Livingstone nous propose une aventure en plein air. Finis les donjons humides. Vous allez arpenter les sentiers sombres de la Forêt, en quête d'un mystérieux artefact, ou plutôt deux puisque le marteau de Gillibran a été partagé en deux morceaux, comme vous l'explique le mage Yaztromo au début de votre aventure: le manche en bois précieux et la lourde tête de fer.
A l'instar de la Citadelle du Chaos, cette Forêt de la Malédiction abrite une quantité assez étonnante de créatures hostiles: sorcières, gobelins, géants et ogres, hommes primitifs, faucons belliqueux, gremlins et gnomes, araignées, bandits, loups affamés... et encore je pense n'avoir pas rencontré tous les monstres imaginés par l'auteur. J'ai pourtant arpenté deux fois de suite la forêt. C'est d'ailleurs là une des originalités de cette aventure: la forêt est un vrai labyrinthe qu'il vous faudra explorer pour trouver les deux morceaux du marteau. Si d'aventure vous arrivez à Pont-de-Pierre sans le marteau complet, le livre vous propose de revenir sur vos pas et de retourner dans la forêt, si vous avez de la chance.
Ainsi, après avoir affronté les dangers de la Forêt une première fois, j'y suis retourné pour compléter ma quête. Et je peux m'estimer chanceux d'avoir trouvé assez rapidement la partie du marteau qui me manquait.
Cette Forêt de la Malédiction est une aventure intéressante et une expérience à lire; on sent que Ian Livingstone tente de nouvelles choses dans ce troisième tome, notamment cette possibilité de boucler jusqu'à ce que la quête soit complète.
La dédale de la Forêt est un vrai challenge; certes vous pouvez foncer vers le nord tête baissée pour rejoindre Pont-de-Pierre mais si vous n'avez pas trouvé les morceaux du marteau, à quoi bon. Tracer un plan n'est plus une option.
Seul bémol à cette aventure: la personnalité de l'aventurier. On vous place dans la peau d'un condottiere aguerri vivant à l'écart de la civilisation et dont le seul but semble être la quête de richesses et de combats sanglants. En appuyant un peu, on est à la limite du murderhobo. Et les choix proposés par le livre vont souvent dans le sens du combat et du massacre des antagonistes. C'est un peu dommage. J'aurais préféré incarner un héros :)

Adventuria

Lorsque j'ai découvert Adventuria, j'ai tout de suite pensé à l'Aventurie, la contrée décrite dans le jeu de rôle L’Œil Noir.
Et pour cause puisque ce premier volume d'Adventuria propose quatorze morceaux symphoniques explorant les grands thèmes de l'heroic fantasy avec des titres tels que Oakenthrone, Ride with the Dragons, A Warrior's Fate ou encore Welcome to Adventuria.
La jaquette de l'album, avec son chevalier en armure surplombant une fabuleuse cité aux allures de Minas Tirith, ne laisse aucun doute quant à la thématique. Ca reste très mainstream mais plaisant à écouter.

mercredi 6 février 2019

Space Critters

Les Space Critters débarquent sur la Terre dévastée de In The Light of a Ghost StarJe me suis amusé à reprendre les Skittermanders de Starfinder pour créer les Space Critters, une race de furries de l'espace, venus de la lointaine planète Mars pour explorer les ruines de la Terre.
Le résultat est coloré et amusant. J'imagine déjà ces petites créatures velues se baladant dans les vestiges de nos civilisations, collectant artefacts technologiques et affrontant les créatures mutantes et les dangers de cette Terre du future. Il faut encore que je prépare une petite aventure pour ces boules de poils de l'espace.

lundi 4 février 2019

Fighting Fantasy Fest 3

La troisième édition du Fighting Fantasy Fest aura lieu cette année à l'Université de West London, Ealing, le samedi 31 août, en présence d'invités d'honneur prestigieux: Steve Jackson et Ian Livingstone.
Pour ceux et celles qui n'auraient pas connu la grande époque des Livres Dont Vous Êtes Le Héros,  la Fighting Fantasy Fest est en quelque sorte la grand-messe des Défis Fantastiques, collection emblématique des livres-jeux. Cette catégorie particulière de jeu de rôle solo a connu un âge d'or de 1983, date de la parution en français du Sorcier de la Montagne de Feu, au début des années 90.
Après une période de vache maigre voire de relatif oubli, Défis Fantatiques est revenu sur le devant de la scène rôliste francophone avec la parution en 2013 de la traduction de d'Advanced Fighting Fantasy sous le titre Défis Fantastiques le jeu de rôle chez Scriptarium.
Forte d'une collection de presque soixante ouvrages, Défis Fantastiques (les livres dont vous êtes le héros) a connu plusieurs rééditions successives avec plus ou moins de succès. Aujourd'hui, elle est rééditée chez Gallimard grâce notamment aux efforts de quelques passionnés du Scriptarium.
Plus que jamais les livres-jeux sont une véritable alternative ludique et un premier pas vers le jeu de rôle; malgré les années, ce loisir suscite encore l'intérêt non seulement de fans inconsidérés mais aussi de novices, jeunes rôlistes pour certain·e·s, qui découvrent la magie des mondes imaginés par Steve Jackson, Ian Livingstone et bien d'autres.
Cette troisième édition du Fighting Fantasy Fest est sans nul doute un événement à ne pas manquer.
Cela dit, je suis plutôt du genre hobbit et je ne quitte pas souvent ma Comté natale. De plus mon niveau d'anglais parlé est trop hasardeux pour me risquer en terre d'Albion. Je vais très certainement e contenter de suivre la chose de loin, par écrans interposés. Dommage qu'un tel événement n'ait pas lieu sur le continent et en français.

vendredi 1 février 2019

La Citadelle du Chaos, Défis Fantastiques n°2

La Citadelle du Chaos, de Steve Jackson, est le second tome de la collection Défis Fantastiques et certainement un des plus emblématiques après le Sorcier de la Montage de Feu. Je ne l'avais jamais lu/joué et j'étais assez curieux de parcourir les couloirs de cette fameuse citadelle dont j'avais tant entendu parler.
A noter que la Citadelle du Chaos a été récemment rééditée mais je me suis basé sur la version de 1985 pour rédiger cet article.

L'effroyable sorcier Balthus le Terrible, aux pouvoirs magiques impressionnants, s'apprête à envahir la Vallée des Saules. Maître en matière de magie, VOUS seul êtes capable de répondre à l'appel désespéré du Roi Salomon pour sauver son pays. Votre mission consistera à pénétrer au cœeur de la Citadelle du Chaos, le sanctuaire de Balthus le Terrible, qu'il vous faudra à tout prix terrasser. 

Voilà pour le pitch. Vous incarnez un jeune magicien, disciple du Grand Mage de Yore. Votre mission (vous n'avez guère le choix) sera d'infiltrer la terrifiante Citadelle du Chaos, de trouver Balthus et de le mettre hors d'état de nuire. Une mission simple mais ô combien périlleuse. La forteresse de Balthus renferme pièges et chausse-trappes, et autant de créatures monstrueuses. C'est bien simple: on est confronté à une véritable ménagerie de bestioles bizarres et d'ennemis vicieux. L'histoire de Balthus n'est qu'un prétexte pour l'exploration d'un donjon encore plus dangereux et fatal que le labyrinthe de la Montagne de Feu. A plusieurs reprises, un choix malencontreux aboutit à une mort certaine, douloureuse et un peu injuste il faut bien l'avouer.
Pour autant vous n'êtes pas tout nu pour affronter tous ces périls: en plus des habituelles Habileté, Endurance et Chance, vous disposez d'un score de Magie vous donnant accès à une liste de sortilèges qui vont s'avérer bien pratiques. A vous de choisir judicieusement les formules magiques que vous estimez pouvoir vous être utile dans le donjon.
Le donjon lui-même n'est pas très grand mais il m'a fallu plusieurs essais pour trouver le bon chemin et éviter les pièges mortels. La difficulté de la Citadelle du Chaos réside plus dans le dédale lui-même que dans les monstres à affronter; les combats sont finalement assez rares. Il est même possible de vaincre le boss final, Balthus le Terrible, sans faire usage de la force: la ruse et la magie peuvent suffire.
En résumé, un livre-jeu intriguant, un donjon surprenant, de la magie et un lieu emblématique de Titan à explorer.