lundi 24 août 2020

Balikbayan (Jamila R. Nedjadi)

Balikbayan est un jeu de rôle d'influence cyberpunk de Jamila R. Nedjadi, basé sur le système Belonging Outside Belonging, un système de jeu imaginé par Avery Alder et proposé notamment dans son jeu Dream Askew. C'est d'ailleurs via ce dernier jeu que j'avais découvert cette approche du jeu de rôle. 

Le système de jeu Belonging Outside Belonging s'inspire largement des principes des jeux PbtA avec la particularité de se jouer sans dé, sans nécessairement de meneur.euse de jeu et en élargissant l'autorité narrative des participant.e.s. Les mécaniques de jeu s'appuient sur des échanges de jetons où la gravité et l'impact des actions des personnages indiquent un gain ou une dépense de jetons suivant un subtil équilibre. Assez désarçonnant pour les pratiquants du jeu de rôle dit classique, cette approche du jeu favorise et fluidifie les échanges entre les joueur.euse.s, les mécaniques de jeu s'effaçant peu à peu au profit de la narration. C'est du moins le but recherché. Je précise ici que je n'ai malheureusement jamais eu l'occasion de tester ce système de jeu mais c'est l'idée qui ressort à la lecture des comptes-rendus de parties que j'ai pu lire.

Balikbayan prend place dans un futur lointain, alors que l'humanité a quitté la Terre grâce à la magie des Élémentaires, magie exploitée plus ou moins de force par la Corporation. Si au début les Élémentaires œuvraient en bonne entente avec les humains, ces derniers ont fini par les asservir, les enfermant dans le code de la Machine, les arrachant à leur planète-mère et les entraînant avec eux dans leur course vers les étoiles.

Aujourd'hui, certains de ses Élémentaires ont réussi à échapper à leur condition d'esclave et sont retournés sur Terre. Bien entendu, la Corporation ne l'entend pas de cet oreille et les pourchasse jusqu'aux portes de la Cité, dernier refuge et enclave plus ou moins protégée, mais pour combien de temps encore, nul ne le sait. Tout l'enjeu va être de jouer cette Résistance face aux agents de la Corporation.

Balikbayan propose un mode de jeu avec meneur.euse ou sans; dans ce cas, la narration et le cadre de jeu sont partagés entre les participant.e.s. Comme son grand frère Dream Askew, le jeu vient avec un ensemble de playbooks couvrant autant les personnages à jouer que les différents éléments du cadre de jeu. Les deux grands thèmes du jeu étant l'évasion des Élémentaires et la renaissance possible de la magie, ces deux aspects sont également représentés physiquement par deux fiches distinctes. On a donc une pléthore d'outils pour soutenir le jeu et la narration.

J'ai été particulièrement impressionné par la préoccupation de l'auteur concernant la sécurité émotionnelle des participant.e.s avec plusieurs pages consacrées à l'explication des thèmes abordés dans le jeu et la définition par couleurs - vert, jaune et rouge - des thèmes qu'on souhaite aborder, des thèmes plus délicats et des thèmes qu'on veut absolument éviter. C'est une tendance générale dans de nombreux jeux modernes et récents mais je trouvais qu'ici l'auteur avait particulièrement bien intégré cette question à son jeu et je tenais à le souligner.

Autre particularité du jeu et non des moindres, c'est le fait que le jeu mélange cyberpunk et folklore philippin, ce qui donne un résultat bigarré et haut en couleurs avec des créatures singulières et surprenantes, surtout pour nous européens occidentaux qui n'avons qu'une connaissance très incomplète et superficielle de ce que peuvent être les créatures issues de cette culture du bout du monde. J'ai été surpris et j'ai découvert des choses vraiment étonnantes et intéressantes. Très dépaysant en tout cas.

Si vous souhaitez voir à quoi peut ressembler une partie de Balikbayan, j'ai trouvé plusieurs actual plays sur Youtube, et notamment ceux de Gauntlet Hangouts. C'est en anglais mais on peut y suivre des parties animées par l'auteure elle-même. Et ça, c'est vraiment un plus.

Pratiquement, Balikbayan se présente sous la forme d'un PDF d'une trentaine de pages, une mise en page originale et richement illustrée, une couverture colorée et très reconnaissable. Sont également disponibles les livrets de personnages et de settings. L'ensemble est téléchargeable sur itch.io pour une somme modique, à moins que vous ne préfériez profiter d'une des copies gratuites disponibles selon les ventes du jeu en Claim access.

En final, une approche singulière et déroutante du jeu de rôle et un thème vraiment originale, avec en plus beaucoup de bienveillance et d'inclusion jusqu'au cœur même du jeu. Du bel ouvrage. A lire très certainement et à jouer si vous en avez l'occasion.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire