samedi 9 juin 2012

Mahamoth

Ecrit en 2009 à l'issue d'une rançon, Mahamoth est un jeu de science-fiction étrange et baroque baptisé par son auteur, Le Grumph, de Space&Sorcery, mélange surprenant des épopées de Robert Howard et des mondes de Pierre Bordage.
Techniquement, le jeu est motorisé par le système BOL (pour Barbarians of Lemuria). C'est d'ailleurs le premier jeu du Grumph à utiliser ce système de jeu qui connaîtra un certain succès avec la traduction de Barbarians of Lemuria et une évolution vers le système Cheap Tales, version raffinée par Le Grumph, dans Les Mille-Marches. On est donc face à une mécanique simple mais bien huilée.
Mais ce n'est pas ses règles qui rendent Mahamoth si originale, mais bien son univers si particulier, mélange sous acide de science-fiction, de mysticisme religieux et d'obscurantisme digne d'un moyen-âge technologique aux facettes multiples et surprenantes. En un peu plus de 60 pages, Le Grumph pose une société humaine unique, survivant à bord d'immenses vaisseaux cylindriques et errant dans le cosmos depuis des générations.
L'organisation sociale et les moyens mis en oeuvre pour assurer la survie d'une humanité dégénérée désarçonnent et fascinent le lecteur. On sent un réflexion profonde et l'envie de décrire un monde à part entière.
Confrontés aux dangers de l'espace et à des races non-humaines cruelles et jalouses, les hommes de Mahamoth devront transcender leur condition et leur nature pour atteindre le Château Blanc, lieu mystique sensé signifier la fin de leur longue errance.
Le jeu de par son univers fouillé et très particulier ne s'adresse pas à des joueurs novices. Entrer dans l'univers de Mahamoth demande un vrai effort de la part des joueurs et du meneur de jeu (qui devra se l'approprier, car hélas le livret PDF ne propose pas de scénario).
Il n'en reste pas moins que Mahamoth est un très bon jeu, à lire pour son univers à part, et à jouer si vous avez des joueurs curieux et motivés.

Difficile de donner une cote objective à un jeu du Grumph mais on va essayer.
3 étoiles et demie me semble la cote adéquate, parce que le jeu est très bon mais d'un abord un peu ardu, que les illustrations sont superbes mais pas assez nombreuses, et qu'il n'y a pas de scénario d'intro, même si le livret contient déjà pas mal d'idées embryonnaires pour des histoires. En résumé, un excellent jeu, inspirant et perfectible.

4 commentaires:

  1. Il y a une deuxième version de ce jeu...vendue en deux livrets + un écran.
    C'est la première version que tu as lu, celle qui était gratuite à l'époque.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est la première version, gratuite et tournant sous BOL.

    RépondreSupprimer
  3. La version en deux livrets + écran est éditée par les XII Singes, et tourne sous DK2 je pense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle est bien sous dK2 et bénéficie d'une campagne complète (source: http://www.legrog.org/jeux/mahamoth). Je crois aussi que le nombre d'illustrations a été légèrement revu à la hausse.

      Mais bon, en l'état, Mahamoth demeure un jeu "typiquement français", c'est-à-dire sans aucun suivi, sans soutien, ni par l'auteur ni par l'éditeur (pas de scénarios dans les revues rôlistes, pas de site web dédié, pas de suppléments prévus, zéro extensions). Bref, un jeu sans lendemain. Un de plus (et ça finit par être déprimant)...
      :(

      Supprimer