dimanche 24 juin 2012

Casus Belli #2

Mieux vaut tard que jamais. A la veille de la sortie du Casus Belli #3, je termine la lecture du Casus Belli #2.
Ce second numéro s'inscrit bien dans la continuité de son prédécesseur.
Je ne vais pas vous faire une présentation exhaustive du contenu de ce second opus. D'autres sites ont déjà présenté en détails le sommaire de ce CB#2.
Je trouve plus intéressant de vous faire part de mon impression générale par rapport à ce second numéro de la nouvelle mouture du célèbre magazine de jeu de rôle et mettre en avant les articles qui m'ont le plus marqués.
Le Casus Belli #2 est épais et bien rempli. Pas loin de 260 pages d'articles en tout genre, de news, de critiques, de scénarios et d'aides de jeu. Ce second opus maintient donc la barre aussi haute que le premier numéro. Et comme pour le premier numéro, je retrouve les sensations que j'avais à l'époque où je lisais avidement le Casus Belli "premier âge".
Parmi les articles que j'ai particulièrement appréciés, je citerais le long article (10 pages) sur Paizo et la gamme Pathfinder; la présentation d'Eclipse Phase et l'interview de Rob Boyle étaient également très intéressantes, et notamment les considérations transhumanistes de Rob Boyle.
Parmi les "petits" jeux, j'ai lu avec intérêt les articles sur Solipcity (édité chez les XII Singes), l'intriguant Lacuna de Jared Sorensen et le "punchant" Tiamat, jeu de baston qui n'est pas sans rappeler Feng Shui.
Etant grand amateur de zombies, je ne peux pas oublier le petit article sur World War Z de Max Brooks, et son surprenant Guide de Survie en Territoire Zombie.
Joueur (et meneur) des Chroniques Oubliées, j'ai déjà exploité le matériel de jeu proposé par BBE dans ce Casus Belli #2. On attend le bestiaire à paraître dans le numéro 3 avec impatience.
Voilà les articles qui m'ont le plus accroché dans ce Casus Belli #2. Et on attend le troisième opus avec impatience.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire