mercredi 4 janvier 2012

Casus Belli le retour

Quoi de mieux comme sujet pour mon premier billet de l'année 2012 que la renaissance tant attendue de Casus Belli, magazine emblématique du jeu de rôle, symbole d'un certain âge d'or du jeu de rôle et véritable Graal pour beaucoup.
Et je dois dire qu'après moultes péripéties et réincarnations malheureuses, ce nouvel opus est du bel ouvrage.
Le format a certes changé. On a du A5 mais ce qu'il a perdu en taille, le nouveau Casus Belli l'a regagné en poids. On a droit maintenant à un livret bien épais, 256 pages en couleurs sous couverture souple. Le format est au final assez pratique, compacte, facile à transporter dans un sac et à feuilleter dans le métro.

Le contenu est digne de l'ancêtre avec des infos, des portraits/critiques de jeux de rôle; on a droit notamment à une présentation très complète de l'Appel de Cthulhu mais aussi de nouveautés comme Fantasy Craft, Cthulhu Tech, Wastelands, Death Watch, Les Milles Marches, Würm et j'en passe et des meilleurs. On retrouve aussi avec délice et une certaine euphorie les rubriques habituelles de Casus avec plusieurs pages consacrées aux jeux vidéo, aux jeux de plateau ou de figurines, et bien entendu un large espace consacré aux scénarios avec entre autres choses un scénario pour l'Appel de Cthulhu signé Tristan Lhomme.

Casus ne serait pas Casus sans un jeu inclus. Ce premier numéro du Casus reboot nous propose de découvrir - ou de redécouvrir pour ceux qui comme moi avaient acheté la boîte de jeu à sa sortie - Chroniques Oubliées, jeu de rôle médiéval fantastique issu de l'OGL (Open Gaming Licence) et orienté initiation et découverte.
Ce Casus n°1 propose donc les règles de jeu complètes, clairement expliquées, accompagné par une mini-aventure et un scénario La Fille du Seigneur de l'Hiver, première partie d'une campagne à suivre dans les prochains numéros du magazine.
Chroniques Oubliées étant axé initiation, les règles de jeu sont complétées par des aides de jeu et des conseils de maîtrise, certes redondants pour les meneurs et les joueurs confirmés mais bienvenus pour ceux qui veulent découvrir ou faire découvrir le hobby.

On termine la lecture par une interview de François Marcela-Froideval qui nous raconte Gary Gygax, un article sur une copie bizarre de D&D, quelques articles sur les supports numériques, un récit d'inspiration féérique et une petite BD Kroc le Bô.

Je n'ai pas encore tout lu mais cette nouvelle mouture de Casus me paraît pleine de promesses. Le retour aux commandes du Grand Ancien Didier Guiserix est en soi un bon présage pour l'avenir de ce magazine.
Ce nouveau Casus est définitivement la meilleure surprise de cette fin d'année 2011 et de ce début d'année 2012. Je fais des voeux pour qu'il vive longtemps et je pense ne pas être le seul dans le cas.

A noter que le magazine est assez difficile à se procurer en Belgique. Il n'est bien entendu pas disponible en librairie et j'ai dû faire plusieurs magasins spécialisés pour le dénicher. C'est un peu dommage mais bon... je l'ai, c'est l'essentiel, hein Mon Précieux !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire