jeudi 26 janvier 2012

L'Etoile de Pandore : Judas démasqué

La bataille pour la survie du Commonwealth atteint son paroxysme.
Les savants des mondes humains travaillent jour et nuit sous la direction de Nigel Sheldon pour développer une arme suprême capable de stopper l'invasion des Primiens, toujours déterminés à exterminer toute forme de vie étrangère à la leur. Mais, quand une deuxième vague d'assaut Primienne déferle contre des dizaines de planètes humaines, on découvre avec stupeur que ces adversaires implacables ont eux aussi fait d'énormes progrès en matière de destruction.
Tandis qu'ils battent en retraite, les dirigeants politiques et militaires doivent - enfin ! - reconnaître qu'une troisième force est à l'œuvre dans les coulisses. Grâce aux preuves accumulées par l'inspecteur Paula Myo, ils savent que l'énigmatique Arpenteur des étoiles est à l'origine de cette guerre désastreuse et qu'il tire encore les ficelles pour mener l'humanité à sa perte. Des traîtres haut placés continuent à déjouer tous les pièges tendus par Myo et ses alliés afin de capturer cet extraterrestre aux pouvoirs terrifiants.
Le Commonwealth vit peut-être ses dernières heures, tandis que Sheldon, Myo et le génial Ozzie Isaacs entament une course contre la montre pour sauver l'espèce humaine, quitte à balancer par-dessus bord les principes de toute une civilisation. Le prix d'une victoire décisive serait-il finalement trop lourd à payer ?

Ce quatrième et dernier tome de l'Etoile de Pandore de Peter F. Hamilton marque la fin de cette étonnante saga où se mélangent habilement le space-opéra et le roman policier.

Dans cet opus final, l'auteur nous dévoile tout ou presque; les intrigues qui nous ont tenu en haleine pendant les trois tomes précédents trouvent enfin leur dénouement.
L'Arpenteur des Etoiles, l'ennemi de l'espèce humaine, est démasqué.
La menace primienne se fait plus pesante et la guerre pour la survie du Commowealth intersolaire atteint son paroxysme.
Et toutes les questions trouvent leurs réponses...
Le tome précédent développait consciencieusement les différentes petites histoires composant la saga, de façon méthodique et complète, aux risques d'endormir quelque peu le lecteur.
Avec ce 4ième et dernier chapitre, l'action reprend la main et les choses s'accélèrent.
J'ai parlé plus haut de dénouement et de réponses. Pourtant je dois avouer que je n'ai pas été surpris par les conclusions de la saga. Elles m'ont semblé finalement toutes très logiques et parfois un peu trop prévisibles. C'est dommage.
Il n'en reste pas moins que l'Etoile de Pandore est une très bonne saga SF, avec une histoire qui se tient et un monde très développé, plein d'éléments intéressants et susceptibles d'être repris dans un jeu de rôle.

Je lui donne donc volontiers une cote de 3 étoiles, comme les précédents tomes.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire