samedi 15 février 2014

Gravity: bluffant, flippant

Au programme de ce petit rattrapage cinématographique, l'étonnant Gravity d'Alfonso Cuaron, avec Sandra Bullock et George Clooney. Les premiers mots qui me sont venus à l'esprit après la vision de ce film sont bluffant et flippant.
Bluffant parce que c'est de très loin le film d'aventure spatial le plus réaliste que j'ai eu l'occasion de voir depuis longtemps. Les prises de vue sont à couper le souffle; l'environnement dans lequel évoluent les protagonistes est précis et terriblement réel. On s'y croirait. Rien que pour la prouesse technique, ce film mérite toutes les éloges.
Flippant parce qu'il faut vraiment en avoir une sacrée paire pour aller se promener là haut. Le simple fait de n'entendre que la respiration des astronautes et leur conversation radio, et aussi un fond sonore particulièrement bien trouvé, rend ce film d'une heure trente stressant à souhait. On reste tendu du début jusqu'à la fin, en attente de la prochaine catastrophe (et il y en a pas mal, des trucs qui tournent mal dans cette histoire). Je crois même que j'ai dû retenir mon souffle plusieurs fois tant les séquences sont prenantes et immersives.
D'un point de vue du récit en lui-même, c'est une histoire de survie, alors que tout semble perdu et que les chances de s'en sortir vivant sont très minces. J'ai été agréablement surpris par l'excellente prestation de Sandra Bullock
Pour moi, ce film est une vraie réussite, et je vous le recommande vivement.

D'un point de vue rôlistique, ça reste une bonne inspiration pour tout jeu de rôle de science-fiction réaliste ou pour un jeu contemporain spatial où la tension et le suspense ont leur importance.
Bien entendu, difficile d'utiliser tel quel le scénario de Gravity mais on peut allègrement puiser dans les éléments visuels et techniques pour pondre une histoire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire