jeudi 2 juin 2016

Le Seigneur de l'Ombre

Le Seigneur de l'Ombre est le 3ième opus de la série Dragon d'Or.
Le héros, Dragon d'Or, se voit confier la dangereuse mission d'investir la Citadelle de l'Ombre et d'en déloger Arkayn, le Seigneur de l'Ombre, responsable des malheurs qui se sont abattus sur le royaume de Lalassa.
Vous êtes Dragon d'Or et il vous appartiendra de prendre les bonnes décisions et de vaincre monstres et pièges de la Citadelle de l'Ombre afin de restaurer la paix dans le royaume. L'aventure débute alors que vous faites route vers la forteresse maléfique.

Le Seigneur de l'Ombre, comme les autres livres de la série Dragon d'Or, est un ouvrage relativement peu épais, 300 paragraphes.
Le système de jeu proposé est assez simple, idéal pour les joueurs jeunes et/ou débutants.
Si mes souvenirs sont bons, c'est un des premiers livres-jeux que j'ai lus. J'avais eu l'occasion de tester la Malédiction du Pharaon en bibliothèque, ce qui m'avait donné envie de découvrir les autres livres de la série; peu de temps après, j'achetais le Seigneur de l'Ombre. J'ai également lu Le Dieu Perdu, second tome de la série; celui-là aussi est dans ma liste de lecture.

Revenons au Seigneur de l'Ombre.
Comme évoqué plus haut, une intrigue linéaire, une aventure puisant dans les poncifs du genre et un système de jeu simple font du Seigneur de l'Ombre une bonne histoire à jouer pour de jeunes joueurs et/ou débutants. Certains personnages rencontrés par le lecteur en début d'aventure décrivent la Citadelle du Seigneur de l'Ombre comme un endroit truffés de dangers, de monstres et de périls insurmontables; pourtant, sauf malchance aux dés, Dragon d'Or traversera cette aventure sans trop de problèmes. Ce qui ne veut pas dire que les combats sont rares, bien au contraire: Dragon d'Or affrontera maints adversaires MAIS aucun n'est impossible à vaincre, avec un peu de chance et parfois l'objet magique adéquat. Il y a aussi quelques pièges, assez classiques mais efficaces et qui peuvent mettre fin à l'aventure si vous n'y prenez pas garde.
Les situations burlesques sont nombreuses et toujours surprenantes: le chevalier immobilisé dans son armure à l'auberge, Shambol le vieil homme des marais, le fantôme de sir Sylvestus, le banquet des goules, la femme-tigresse lascive étendue au coin du feu, le salon des vampires, etc.
L'auteur, Oliver Johnson, sait raconter les histoires et les rendre passionnantes.

Si vous souhaitez découvrir (ou faire découvrir) les livres-jeux, ce Seigneur de l'Ombre est un choix idéal. A ma connaissance, il est encore édité chez Gallimard, sinon on doit encore pouvoir le trouver en librairie d'occasions.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire