vendredi 3 juin 2016

Pandemic

Un virus a infecté la majeure partie de la population. A Los Angeles, vous avez intégré un bataillon de survivants, scientifiques et combattants. Votre mission: stopper l’épidémie, combattre les infectés et secourir les survivants. Après avoir rassemblé des armes et des combinaisons de survie, vous partez caméra au casque affronter le chaos. Vous êtes le dernier espoir de l’Humanité, bonne chance! Menez cette mission au cœur de l’action en mode FPS.

Pandemic plonge le spectateur dans l'horreur d'une pandémie. On suit un groupe de sauveteurs dans une mission de récupération de survivants. L'originalité de ce film tient dans le fait que la majorité des plans sont filmés en mode FPS, suivant l'action, en alternance, par l'intermédiaire des yeux de chacun des membres de l'équipe.
C'est très immersif même s'il faut avoir le cœur bien accroché. Les scènes de fuite et de confrontations avec les infectés sont pour le moins mouvementées. Certaines scènes sont vraiment très violentes, d'autant plus en mode FPS. Âmes sensibles s'abstenir.
En plus de cette manière particulière de filmer l'action, Pandemic bénéficie d'un scénario qui tient la route, même si on n'échappe pas aux situations classiques de ce type de film (fuite éperdue, endroits obscurs ou très mal éclairés, lumières clignotantes et agresseurs surgissant soudainement)
Sans être le film du siècle, Pandemic renouvelle bien le genre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire