mercredi 14 décembre 2016

Mes achats jeu de rôle de 2016

Je ne suis plus un gros acheteur de jeux de rôle; dans ma jeunesse j'ai entretenu une collection assez impressionnante de bouquins dont il ne subsiste aujourd'hui que quelques ouvrages; j'ai revendu la plupart de mes livres de jeu de rôle il y a longtemps et je le regrette souvent, mea culpa.
Comme je l'ai dis plus haut, je n'achète plus que quelques livres par an, ainsi que des magazines comme Casus Belli ou Jeu de Rôle Magazine.
Parmi mes rares achats de 2016, je peux citer Mener des parties de jeu de rôle chez Lapin Marteau et Les Loups des Steppes de la collection Histoires à Suivre de  Dartkam.

Mener des parties de jeu de rôle est un épais grimoire de presque 400 pages qui aborde le délicat sujet de la maîtrise et de l'animation autour d'une table de jeu du point de vue du meneur de jeu.
Ecrit à plusieurs mains (liste exhaustive des auteurs sur la couverture), ce livre regroupe une collection d'articles abordant les différents aspects de la maîtrise d'une partie de jeu de rôle: préparation, techniques de base et avancées de l'animation, variantes du jeu de rôle (comme l'OSR ou le jeu à distance).
Je ne l'ai pas encore lu en entier; je m'y replonge à l'occasion, lisant ou relisant tel ou tel article selon mes besoins et mes envies.
Une bible pour tout meneur de jeu, novice ou vieux grognard.

Les Loups des Steppes, édité en 2005 par Dartkam, fait partie de la collection Histoires à Suivre. La ligne éditoriale de cette collection était de proposer un roman historique, un documentaire sur l'époque et la civilisation décrite dans le roman et un jeu de rôle (règles + scénario) pour continuer l'aventure; une bonne idée pour tenter de faire découvrir notre loisir au plus grand nombre et mettre en avant l'aspect culturel du jeu de rôle.
Le roman est agréable à lire même si ce n'est pas une perle littéraire au sens stricte. On y suit les aventures d'un émissaire nippon envoyé en Corée, alors assujettie au Japon et menacée à ses frontières par des hordes barbares inconnues. Le héros ira à la découverte de la culture mongole à l'aube du règne de Gengis Khan.
Le seconde partie de l'ouvrage aborde la civilisation mongole du XIIe et XIIIe siècle. Le livre se conclue par un corpus de règles de jeu assez simples (clairement orientées découverte du jeu de rôle) et un scénario.
Les Loups des Steppes est avant tout une pièce de collection; on n'en trouve plus guère dans les boutiques que quelques exemplaires poussiéreux à l'arrière d'une étagère bien chargée. C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à l'acquérir. 
Après, le roman n'est pas mauvais du tout, la partie documentaire assez complète et le jeu de rôle proposé bien pensé mais un peu court pour les joueurs/meneurs expérimentés. Le système de jeu est assez classique et suffisamment simple pour être pris en main par un néophyte, meneur ou joueur. C'est clairement l'objectif annoncé par la collection et il est parfaitement atteint. On parle souvent de jeux de rôle d'initiation; Les Loups des Steppes en est un exemple éloquent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire