samedi 14 avril 2012

Débuter un scénario In Media Res

In medias res (du latin signifiant littéralement « au milieu des choses  ») est une technique narrative qui fait commencer le récit au cœur de l'intrigue. Les personnages, le cadre et le conflit sont présentés par une série de retours en arrière ou bien par des personnages se racontant entre eux des événements passés. Cette technique était déjà utilisée par Homère dans L'Iliade, au viiie siècle av. J.-C.. Elle permet d'entrer dans l'histoire d'une façon plus vivante qu'avec une ou plusieurs scènes d'exposition, particulièrement quand le sujet s'avère long à expliquer, et les personnages nombreux. On remarque que cette technique est aussi démontrée par les déguisements des personnages dans une comédie.

Définition de Wikipedia

Suivant cette technique narrative, voici un petit texte pouvant servir d'introduction à un scénario SF, directement inspiré de films comme Alien de Ridley Scott, Cargo d'Ivan Engler ou encore Pandorum de Christian Alvart. En espérant qu'il vous inspirera !


Votre conscience remonte peu à peu à la surface; vous ne percevez dans les premiers instants qu'une sensation de chaleur qui se répand lentement dans votre corps. Vous avez l'impression que chaque cellule de votre corps revient à la vie, une à une, au rythme d'abord lent puis plus rapide de votre coeur. Vous ne pouvez pas encore bougé mais vous sentez autour de vous la tiédeur du liquide de stase. Des picotements vous parcourent les jambes et les bras. Vous avez encore les yeux fermés mais vous entendez un bruit sourd et lancinant, atténué par le gel contenu dans le bassin cryogénique. 
Le processus de réveil se poursuit lentement. Votre corps remonte lentement et perce la surface du liquide cryogénique. Alors que l'air frais de la salle de sommeil vous gifle le visage, vous ouvrez les yeux. Votre vision est encore floue mais vous distinguez un halo clignotant de couleur orange qui semble  baignée toute la pièce. Le son sourd que vous perceviez depuis un moment n'est autre que le hurlement strident de l'alarme. Quelques minutes plus tard, vous avez retrouvé assez de motricité pour vous hisser sur le bord du bassin cryogénique. Votre corps est encore engourdi. Vous frissonnez. La tiédeur du liquide de stase a laissé la place à la fraîcheur de l'air de la salle de sommeil. Votre peau est gluante du gel cryogénique et votre combinaison vous colle à la peau. D'un geste qui vous semble d'une lenteur extrême, vous retirez votre masque respiratoire et vous inspirez une grande bouffée d'air froid. Vous tournez la tête. Autour de vous, d'autres personnes émergent elles aussi du sommeil cryogénique. Le signal d'alarme pulse à vos oreilles, rythmé par le clignotement intermittent de l'éclairage d'urgence. A quelques mètres, sur le mur vous faisant face, il vous semble apercevoir un écran de contrôle... 
Mais au fait, qui êtes-vous ? 
Où êtes-vous ? 
Que faites-vous là ? 
Que se passe-t-il ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire