mardi 5 mai 2015

Le Septième Fils (Seventh Son) ou comment pourrir une licence pourtant prometteuse

Tout est dans le titre.
Le Septième Fils s'annonçait pourtant comme une prometteuse adaptation de la saga de L'Apprenti Épouvanteur de Joseph Delaney. Et là on a droit à un gros navet sans saveur, au scénario mal torché, vaguement inspiré du premier tome de la série, ne respectant pas le visuel et l'ambiance des romans, plein de raccourcis maladroits et flanqué d'une fin qui fout en l'air toute possibilité de suite se basant sur les autres tomes de la série, qui en compte quand même onze.
C'est vraiment dommage de pourrir à ce point une licence pourtant prometteuse. Ça me rappelle la douloureuse adaptation de Donjons & Dragons.

Tout ce qu'on peut espérer (et c'est moche à dire), c'est que Seventh Son n'ait pas de suite.

Côté inspiration/jeu de rôle, il vaut peut-être mieux en rester aux romans.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire