jeudi 11 février 2016

Mad Max, la trilogie

On ne présente plus la trilogie Mad Max et la tragique histoire de Max, un policier de la route dont la famille fut massacrée par les Aigles de la Route, et qui erra un temps dans la terre désertique de l'après apocalypse, défiant les barbares motorisés assoiffés de sang et de gasoil, au volant d'un camion blindé puis réfugié dans Bartertown, la cité de l'énigmatique Entité (Tina Turner) pour finir en héros d'un groupe de jeunes sauvages attendant un prophétique messie.
J'ai profité d'une petite semaine de congé pour me refaire gentiment la trilogie de George Miller. et ainsi faire raccord avec Mad Max Fury Road que j'ai revu récemment et que j'avais commenté lors de sa sortie cinéma en juillet 2015.
Si j'avais gardé un souvenir assez net du second film et de la poursuite en camion, j'ai été surpris de redécouvrir le premier film de la saga; par contre le troisième opus de la série m'a paru être celui de trop, avec son intrigue fade et ses lourdeurs scénaristiques. J'ai dû m'y reprendre à trois fois pour arriver à le finir.
En bref, le premier film claque comme un poing en pleine gueule. C'est dur, violent, sans concession. Le second film crée le genre avec sa poursuite en camion et ses charognards motorisés. Le troisième opus est dispensable même s'il y a, malgré le navet, quelques petites idées à garder comme la Ville du Troc.

Côté jeu de rôle, c'est du Apocalypse World partout. Moins dans le premier épisode dont le récit collerait plus à un scénario de COPS en mode trash
Les deux autres films sont indubitablement une mine d'inspirations pour le jeu de Vincent Baker. Plus humblement, si votre préférence va au jeu de rôle en mode d20, n'hésitez pas à télécharger mon petit Road Warrior, librement inspiré de l'univers de Mad Max.

Pour conclure je dirais que j'ai pris un certain plaisir à revoir cette trilogie fondatrice du genre post-apo, que je vous conseille si vous voulez faire le plein avant de vous lancer dans Apocalypse World (ou un autre jeu sur le même thème). Et si ce n'est pas encore assez, vous pouvez terminer par un petit Fury Road pour la route.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire