mardi 26 septembre 2017

Les Ombres de Wielstadt (Pierre Pevel)

Hiver 1620. Les premiers feux de la guerre de Trente Ans dévorent le Saint empire romain germanique mais épargnent Wielstadt. Protégée depuis toujours par un dragon, cette ville allemande est le théâtre d'une autre bataille qu'un exorciste en armes, le chevalier Kantz, mène seul contre le Mal.

Wielstadt est une cité fictive, un concentré de l'Europe du début du XVIIième siècle, à l'aube de la guerre de Trente Ans. On y retrouve toutes les factions, les tensions et les luttes qui animent l'Europe de cette époque; on y trouve aussi de la magie (kabbale, exorcisme et sorcellerie)  et les races féeriques telles que les fées, les nains, des demi-ogres, les faunes, les centaures et bien entendu un dragon, protecteur de la cité.
Le héros, le chevalier Kantz, est un homme d'armes, ancien prêtre, pratiquant la magie et luttant contre les forces de l'Ombre.
Ce premier tome de la trilogie de Wielstadt nous dépeint la cité et ses différentes factions; l'auteur déploie les fils de son intrigue, plaçant les personnages comme autant de Personnages Non Joueurs d'un scénario complexe. C'est d'ailleurs ce qui m'a frappé à la lecture: le nombre impressionnant de personnages et les relations multiples qu'ils entretiennent entre eux et avec le héros. Cela fait de Wielstadt une ville d'aventures possibles pour tout jeu de rôle médiéval fantastique, pour autant que vous puissiez jongler avec autant d'éléments narratifs, figurants mais aussi lieux intrigants et timeline.
Le style littéraire de Pierre Pevel est fluide et d'une lecture agréable et divertissante. Une mine d'or d'inspirations rôlistes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire