lundi 26 février 2018

Shangri-La (Mathieu Bablet)

Dans un futur proche, les hommes ont rendu la terre invivable. Ils s’entassent dans une station spatiale sous le contrôle de la multinationale Tianzhu, à laquelle est voué un véritable culte et qui profite de son omnipotence pour faire de l’achat de ses produits un mode de vie. Dans cet espace réduit se retrouvent un adepte de la consommation, un groupe de rebelles en herbe et des scientifiques dont le rêve est de créer un être humain. Un mélange qui promet d’être explosif.

Shangri-La mélange plusieurs thèmes propres à la science-fiction: une station spatiale et de la haute technologie, une population survivante confinée, une planète Terre devenue inhabitable, la main mise d'une mégacorporation contrôlant chaque aspect de la vie des citoyens, une poignée de résistants, un projet de généticiens se prenant pour Dieu, des animaux génétiquement modifiés et éveillés à la conscience, avec en point de mire une catastrophe et la fin probable de l'humanité. Un récit très riche, des thèmes forts et un dessin incisif esquissant une humanité torturée et aux abois, le tout en grand format, couverture cartonné, intérieur couleur, 222 pages. Du bel ouvrage et une histoire à lire et feuilleter de toute urgence. Un trop-plein de références et d'inspirations pour tout jeu de rôle de hard-science: Eclipse Phase ou Transhuman Space.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire