mercredi 21 février 2018

Terremer (Ursula Le Guin)

Terremer est un univers de fantasy original imaginé par Ursula Le Guin, au même titre que la Terre du Milieu de Tolkien.
Terrermer est un monde composé d'une multitude d'îles dispersées sur un vaste océan. Sur Terremer, les dragons existent et la magie fonctionne et s'enseigne dans des écoles et auprès de mages puissants.
Cet ouvrage reprend trois livres: le Sorcier de TerremerLes Tombeaux d'Atuan et L'Ultime Rivage.

Le Sorcier de Terremer narre les aventures du magicien Ged, son apprentissage de la magie auprès des sages de l'école de magie de Roke, comment son audace et son orgueil ont failli le perdre et comment il a réussi à s'affranchir d'une terrible malédiction. Le Sorcier de Terremer se lit comme un conte; personnellement j'ai eu un peu de difficulté de par la relative lenteur du récit. Ursula Le Guin prend son temps pour poser chaque personnage et chaque élément de l'histoire, poussant doucement son héros vers l'avant telle une brise marine. C'est un rythme auquel il faut s'habituer mais une fois la lecture entamée, de manière assez surprenante, il est difficile de reposer le livre.

Dans Les Tombeaux d'Atuan, on découvre la vie de Tenar, une petite fille choisie pour devenir la Grande Prêtresse des Tombeaux, au service des Innommables, d'énigmatiques divinités sombres. Son existence va être bouleversée par sa rencontre avec un certain mage nommé Ged.

L'Ultime Rivage nous présente Ged devenu Archimage de Roke. La sorcellerie semble s'étioler en de nombreux endroits de Terremer. Avec le jeune Arren, fils du roi d'Enlade, Ged va entreprendre un incroyable périple, en quête de la véritable cause de la disparition de la magie.

Une lecture longue mais plaisante; Ursula Le Guin nous dépeint un monde originale tant par sa géographie particulière, des océans immenses et des îles, que par sa magie, présente partout et utilisée par le plus grand nombre comme une compétence particulière.
Elle prend son temps pour poser chaque élément du récit, présenter et développer chaque personnage.
Le récit se déroule comme une longue poésie, un conte narré au coin du feu, une légende emprunte d'une certaine sagesse.
J'avais entamé cette lecture comme une espèce d'hommage à une auteure que je ne connaissais pas, et au final j'ai découvert un monde de fantasy qui m'était inconnu mais dans lequel j'ai retrouvé les grands éléments constitutifs du genre: dragon, (école de) magie et sorciers, lieux étranges et peuplades singulières.
A lire absolument !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire