dimanche 12 mai 2019

Der Hauptmann

1945. L'Allemagne nazie, en plein chaos, vit ses dernières heures avant la capitulation. Les troupes allemandes de la Wehrmacht sont pourchassées par les forces alliées tandis que les déserteurs se font exécuter. Massacres, viols ou encore pillages règnent sur cette Allemagne en pleine déroute. Après avoir perdu son régiment, le jeune brigadier allemand Willi Herold erre pour tenter d'échapper à un commando qui veut l'abattre. Affamé et affaibli, Herold découvre sur son chemin, dans une voiture abandonnée, l'uniforme couvert de médailles d'un capitaine nazi de la Luftwaffe. Pour échapper à sa mort programmée, il décide de le revêtir afin de se camoufler et échapper à ceux qui veulent le tuer. Un camouflage idéal, l'uniforme étant le symbole de la puissance et surtout de l'autorité.
Sous sa nouvelle identité, le capitaine Herold constitue un commando pour une mission qu'il a inventée de toutes pièces: pour Hitler, ils doivent établir un rapport sur l'état de l'arrière-front. Herold prend goût au rôle dont il s'est emparé. Sadique et fragile psychologiquement, il sème sur son passage des centaines de victimes.

Un film édifiant sur la survie, au-delà de l'horreur. Jusqu'où peut-on aller pour survivre, dans un monde qui s'écroule et où toutes les règles se délitent inexorablement. Un film choquant et très prenant, entre fascination, révolte et dégoût. L'ensemble est tourné en noir et blanc, accentuant encore l'ambiance générale de fin de guerre. Un film dur, des scènes difficiles, une horreur absurde. Âmes sensibles s'abstenir.
Un sujet délicate à reprendre dans le cadre d'un jeu de rôle et pourtant; si vous n'avez pas peur d'aborder cette période sombre de l'histoire avec vos joueur.euse.s et que vous voulez les mettre devant des choix moraux cornéliens, puisez donc dans l'intrigue de Der Hauptmann.
Cela dit, il doit être possible de transposer l'intrigue générale dans le cadre d'un conflit fictif où les PJ seraient dans le camp des perdants.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire