samedi 3 mars 2012

Sens Hexalogie : Initiation

La lecture du kit d'initiation du jeu de rôle Sens Hexalogie m'a laissé dans un état de doute et de questionnement, entre fascination et surprise.
L'auteur défini son jeu comme post-apocalyptique et philosophique, s'inspirant des écrits de Ludwig Wittgenstein, un philosophe du début du 20e siècle peu connu du grand public.
Le thème du jeu et le but recherché par l'auteur est d'amener les joueurs, et le meneur de jeu par la même occasion, à se poser des questions d'ordre philosophique et métaphysique, notamment sur le destin, le déterminisme et le libre arbitre, la liberté et le sens de la vie. Le cadre de jeu et le background des différents personnages, joueurs et non joueurs, ne sont que des prétextes pour induire ces questionnements.
L'auteur, Romaric Briand, est lui même philosophe. Il connaît son sujet à fond et plonge le lecteur dans cette matière ardue dés les premières pages du kit d'initiation.

J'ai découvert Sens il y a un moment déjà et je dois reconnaître que le sujet de ce jeu m'avait intrigué dans un premier temps mais sans plus. J'avais laissé cet OVNI ludique de côté.
Ce n'est que très récemment, en découvrant les productions de la Cellule (le groupe de joueurs et joueuses de Sens) que mon intérêt pour Sens a été ravivé.
Je ne peux que recommander très vivement l'écoute des podcasts produit par la Cellule et qui abordent non seulement le jeu Sens mais aussi des thématiques plus générales liées au jeu de rôle, sans compter les récents podcasts consacrés au play-tests de différents jeux.

Ainsi donc, après lecture ou plutôt relecture du kit d'initiation, Sens Hexalogie m'apparaît toujours comme un étrange objet rôlistique mais je comprends mieux (peut-être la sagesse vient-elle avec l'âge) les questionnements philosophiques et métaphysiques proposés par l'auteur.
L'univers du jeu m'interpelle et me parle, et hormis certaines caractéristiques techniques qui me rebutent et sur lesquelles je reviendrai plus loin, je serais vraiment tenté de proposer une partie de Sens à mon groupe de joueurs habituels.
Pour en revenir sur les points que j'ai moins ou pas appréciés (encore que l'appréciation est quelque chose de totalement subjectif), je n'ai pas vraiment accroché (ou compris) le sens des faits de Cellulis, qui sont définis par les règles comme des capacités des joueurs (donc des vraies personnes) pouvant être utilisés directement dans le jeu. Je ne suis pas non plus très chaud concernant ce que l'auteur appelle les Points d'Immersion, sorte de XP récompensant ou sanctionnant le niveau d'implication des joueurs dans le jeu.
Et pour finir, et là encore c'est très personnel, je préfère des systèmes de jeu utilisant des dés, même si je ne suis pas contre l'idée de tester le système tel quel.
Sens Hexalogie est innovant par de nombreux points, trop peut-être;il est clair que ce jeu s'adresse à des joueurs et joueuses aguerris et aimant les expérimentations. Et c'est sans doute pour ça que j'hésite encore à le proposer à mon groupe favori, que je juge pas assez ouvert et trop attaché au jeu de rôle disons plus traditionnel. Qu'à cela ne tienne, et malgré mes hésitations à franchir le pas, je ne peux qu'encourager l'auteur du jeu et les membres de la Cellule à continuer à développer leur jeu, à proposer une manière différente de jouer et de continuer d'alimenter le débat via les podcasts.
Romaric Briand m'a d'ailleurs laissé entendre qu'un nouveau kit d'initiation allait bientôt voir le jour, en même temps que le second volet de la Guerre des Immortels


Aucun commentaire:

Publier un commentaire