mardi 7 mai 2013

Defiance


30 ans après l’arrivée soudaine de plusieurs espèces extraterrestres et après les guerres dévastatrices qui s’en suivirent, un monde très différent commence à renaître de ses cendres.
Parcourant ces vastes étendues désolées où chacun lutte pour sa survie, l’énigmatique Nolan et sa fille adoptive d’origine extraterrestre, Irisa, s’établissent dans la ville de Saint Louis rebaptisée Defiance, où extraterrestres et humains apprennent à cohabiter.
Saint Louis n’est plus ce qu’elle était. Seule son arche emblématique a subsisté. Amanda, le maire de la ville, doit faire régner l’ordre et la paix et faire face à de nombreuses menaces environnantes. Le peuple de Defiance, humains comme votans, sait maintenant que leur ville est devenue un symbole de courage et d’espoir.

Defiance est une série de Rockne O’Bannon (Farscape) et Michael Taylor (Battlestar Galactica), diffusée sur Syfy depuis le 16 avril. 
Defiance est également un MMORPG édité chez Trion Worlds, partageant le même univers que la série.
La série compte actuellement 4 épisodes. J'étais assez dubitatif au début, ayant un assez mauvais souvenir de la dernière série Syfy que j'avais essayée de suivre, Riese Kingdom Falling pour ne pas la citer.
Je me suis laissé le temps et j'ai respecté la règle des trois épisodes pour émettre un avis sur cette nouvelle série, que je trouve au terme des 4 premiers épisodes pas mal du tout. C'est assez bien réalisé, les décors ne sont pas trop cheap et les différentes races extraterrestres proposées sont intéressantes, surtout les relations qu'ils entretiennent entre ethnies votans (nom donné aux peuples extraterrestres dans son ensemble) et avec les humains. On retrouve des éléments déjà développés dans les séries telles que Babylon 5 ou Farscape où des peuples et des races culturellement très différents se voient obligés de cohabiter tant bien que mal pour assurer leur survie.
Rôlistiquement parlant, la série pourrait fort bien servir de cadre à un jeu de rôle; c'est notamment (mais pas seulement) cette aspect de la série qui m'a poussé à en continuer la vision. On a droit à un background qui s'étoffe d'épisode en épisode. Qui a dit sourcebook ? Côté système de jeu, on peut raisonnablement imaginer une adaptation sous Open D6, les différentes races présentées dans la série se prêtant assez facilement à ce type de présentation.
En conclusion, une série à suivre et une source d'inspiration pour vos parties.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire