samedi 13 juillet 2013

Chroniques Oubliées*Adamante, compte rendu de partie (suite)

On avait laissé cette campagne de côté depuis un bon moment. A vrai dire, on n'avait plus joué depuis le mois de septembre de l'année passée. Quel soulagement et quelle joie de se retrouver hier soir autour d'une table de jeu pour continuer l'exploration des terres perdues d'Adamante avec, aux commandes, Serge notre meneur de jeu attitré pour Adamante, et co-auteur du setting de jeu, et notre groupe habituel formé par une prêtresse de la Lumière, un magicien ambitieux, un voleur maladroit et un barbare furieux.
Nous avons repris nos aventures à Solham, une des grandes cités du monde d'Adamante, avec pour mission de retrouver les mines naines de la Noria dont les routes se sont perdues pendant la grande guerre contre les armées d'Imbolh le Maudit.
On a eu droit, dans l'ordre, à une attaque sournoise d'assassins expérimentés dans la bibliothèque de Solham, un barbare immobilisé sous des étagères croulantes de grimoires, un magicien découvrant à ses dépens que lancer une boule de feu dans une bibliothèque magiquement protégée contre le feu est une mauvaise idée, un voleur piégeant à outrance une petite auberge d'un village de passage, des nains aimant la bière et la bagarre, encore des assassins ne reculant devant rien pour accomplir leur funeste mission, des nains (encore) narrant leurs légendes et leurs histoires de grandeur du temps jadis, des orques rapidement mis en fuite par quelques boules de feu (décidément une obsession chez le magicien du groupe), une auberge fort accueillante, un fortin fortement gardé, un troll des forêts qui n'avait rien demandé à personne et qui a livré un combat épique avant de succomber, et enfin une cité en ruines peuplée de morts-vivants et un temple, unique refuge pour les PJs en fuite.
Un scénario, certes assez linéaire (mais ça fait partie du genre road-play de ce type de scénario), mais ponctués de combats héroïques et pleins de rebondissements, des PNJs et un background bien travaillés, un cadre de jeu cohérent et qui ne demande qu'à être exploré, une épopée qui se tisse et s'étoffe à chaque épisode. Pour ma part, le contrat est tout à fait rempli et chacun y a trouvé son compte, joueurs comme meneur de jeu.
On attend la suite avec impatience.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire