vendredi 19 juillet 2013

Le Prisonnier (AMC 2009)

Un ancien agent secret est retenu prisonnier dans un village mystérieux dont nul ne peut s’échapper. Une lutte psychologique et physique s’engage entre le numéro 6 et ses geôliers.

La période estivale m'a toujours paru propice à de longues soirées de rattrapage audiovisuel. J'en ai donc profité pour me regarder la série Le Prisonnier, produite par AMC, remake de la série du même nom diffusée fin des années 60.
Je me souviens, tout gamin, des rediffusions de la série originale que mon père suivait assidûment. Moi, je les suivais d'un œil distrait et je n'y comprenais pas grand chose. Je me souviens juste de deux ou trois trucs: le Village, le numéro 6 et l'espèce de grosse bulle qui poursuivait un pauvre type sur une plage, et le générique trépidant.
C'est donc avec ces quelques souvenirs épars et un petit apriori que j'ai entamé la vision de ce remake en 6 épisodes, avec Jim Caviezel dans le rôle de numéro 6 et Ian McKellen en numéro 2 (oui parce que dans cette série, tous les personnages portent un numéro) 
Je me suis fait les 6 épisodes en 4 soirées, bonjour l'overdose, et pourtant aucun regret même si j'ai dû faire un petit effort pour m'accrocher. Au final c'est bien ficelé, plein de trucs déments qui pose une belle ambiance de paranoïa et de suspicion, un soupçon de bizarrerie qui rappelle le charme de la série originale, et la chute finale qui est tout à fait compréhensible et reste cohérente par rapport à tous les éléments distillés au fur et à mesure des épisodes (pas comme la série originale qui se terminait un peu en eau de boudin si je me souviens bien.

Côté jeu de rôle, on peut reprendre le thème du Prisonnier et du Village pour un scénario d'espionnage où la suspicion et la paranoïa seront les principaux ingrédients; je pense aussi à un jeu comme Lacuna pour le côté onirique, entre rêve et réalité. L'intrigue de la série pourrait directement être adapté en scénarii pour une mini-campagne déstabilisante.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire