lundi 27 juillet 2015

Kanopé (de Louise Joor)

En 2137, la Terre abrite plus de dix milliards d'êtres humains. Les ressources naturelles, surexploitées depuis presque trois siècles, ne permettent plus de répondre aux besoins de chacun.
Il existe pourtant un dernier sanctuaire, en plein coeur de la forêt amazonienne, où végétaux et animaux n'ont pas encore totalement disparu, et qui doit paradoxalement sa préservation à une catastrophe nucléaire intervenue 119 ans plus tôt.
C'est cet endroit que Jean, un terroriste des réseaux informatiques, choisit pour échapper aux autorités. Rien de ce qu'il a vécu ne l'a pourtant préparé aux épreuves qui l'y attendent...

Kanopé de Louise Joor, aux éditions Delcourt/Mirages est une fable écologique post-apocalyptique.
On y suit la rencontre de Jean, un hacker, et de la mystérieuse Kanopé, une sauvageonne débrouillarde. C'est également un plaidoyer pour la vie et la préservation de la nature qui réussit contre toute attente à survivre et à prospérer dans un environnement pourtant hostile à la vie puisque radioactif. On pense immédiatement à Pripyat, la ville proche de la centrale de Tchernobyl, évacuée de sa population humaine au lendemain de la catastrophe et reconquise par la nature.
Kanopé est un petit bijou de style et de narration; le dessin est plaisant et efficace. Très inspirant. A lire absolument.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire