vendredi 14 août 2015

Bjorn le Morphir, de Thomas Lavachery

La neige est méchante en cet hiver 1065, elle a décidé de s'en prendre aux hommes. Elle envoie ses légions de flocons de la taille d'un roc sur le Fizzland, avec pour mission d'engloutir les villages vikings et tous leurs habitants. Afin d'échapper à la Démone blanche, Bjorn et sa famille se claquemurent dans la salle commune de la maison de son père, Erik, le colosse sans peur. Tous se préparent à supporter un siège qui risque de durer de longs mois. Lors de cette épreuve exceptionnelle, chacun va dévoiler son coeur et son courage. À l'exception de Bjorn. Lui ne se révèle pas, il se métamorphose. Ce jeune garçon timide et craintif, dont le nez coule comme une source, maigre comme un oisillon et pas très doué pour les armes va brusquement se transformer en un combattant redoutable. Par quel miracle ? Bjorn serait-il un morphir ? Lui-même en doute.

Bjorn le Morphir, de Thomas Lavachery, nous narre les aventures de Bjorn, un jeune viking timide et craintif, qui va à l'occasion d'un hiver particulièrement rigoureux se métamorphoser et devenir un redoutable guerrier sans peur. Il va devenir un Morphir.
Ce roman est construit comme un parcours initiatique; tous considéraient Bjorn comme une petite chose malingre et sans avenir dans la société viking virile et violente. Pourtant, à l'occasion d'une épreuve (un hiver particulièrement froid, son village enseveli sous la neige), le jeune garçon va se transformer; il prendra le dessus sur son frère qui le brimait, il défendra sa famille contre la Neige, il guidera les siens vers une retraite sûre, il fera preuve d'une grande bravoure et connaîtra un destin hors du commun.
Une belle histoire, pleine de rebondissements, accessible aux jeunes lecteurs et plaisante même pour les lecteurs plus aguerris.
Point de vue jeu de rôle, une grosse inspiration pour des aventures scandinaves qui fleurent bon les fjords gelés et les boucliers fracassés, avec une bonne dose de magie venue du Nord.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire