lundi 5 septembre 2016

Loué soit Soth

2d6pluscool propose des parties de jeu de rôle enregistrées via hangout dans le cadre de l'auberge virtuelle. Ce site a vu le jour à l'initiative du sieur Volsung, meneur de jeu émérite et auteur de Grimace,un impressionnant trombinoscope pour jeu de rôle.
Parmi les enregistrements mémorables disponibles sur le site, il faut citer Black Night, une aventure médiévale sinistre inspiré du jeu Monster of the Week et le non moins mémorable Bloody Tears, une épopée Apocalypse World bientôt disponible sur le site (écoutable actuellement sur Youtube).
J'ai d'ailleurs déjà évoqué les talents de Volsung et de ses comparses dans un précédent article.
Si je reprends ma plume aujourd'hui, c'est pour vous parler de Soth, un jeu de rôle où il est question de culte secret et de divinité sombre devant revenir sur Terre pour tout ravager. L'originalité du jeu est qu'ici, vous n'interprétez pas les courageux investigateurs déjouant les noirs desseins du dieu obscur mais bien des cultistes fanatiques œuvrant pour le retour du dieu noir Soth.
Bien que ne se revendiquant pas des jeux propulsés par l'Apocalypse, Soth en conserve plusieurs principes, notamment le world building de première partie et le roleplay émergeant qui se développe au cours des parties. Les joueurs/cultistes doivent préparer la venue de Soth, une divinité sombre censée exhausser tous leurs vœux une fois de retour dans notre monde. Pour ce faire, les cultistes doivent se plier à quatre rituels incluant le plus souvent un ou plusieurs sacrifices (humains) dans des conditions bien précises. Ils devront œuvrer dans la plus grande discrétion s'ils veulent arriver au bout des rituels sans attirer la vindicte des gens "normaux". Ici, pas question de massacrer ouvertement; il va falloir ruser et garder secret le plus longtemps possible les agissements de la secte de Soth.
C'est hilarant et très jubilatoire. Je ne sais pas si cela tient des talents de Volsung et de ses joueurs mais les péripéties narrées dans cette première session ne sont qu'une suite  de scènes plus extravagantes les unes que les autres. Les joueurs font preuve d'une imagination délirante et d'un humour noir sadique subtilement dosé. J'ai pris un réel plaisir à suivre leurs aventures, et j'attends la suite avec impatience.
Bloody Tears était déjà excellent mais avec Loué soit Soth, on atteint des sommets du genre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire