dimanche 28 mai 2017

Black-out (Sam Mills)

Stefan, seize ans, vit avec son père, libraire, dans une Angleterre qui a bien changé : des attentats terroristes ont conduit l'Etat à une politique sécuritaire effrayante. Sous prétexte de protéger les citoyens, le gouvernement les contrôle en permanence, les privant de toutes leurs libertés. Les livres sont les premières victimes de ce climat de terreur : tous les classiques de la littérature sont réécrits, expurgés de ce qui risquerait de " corrompre les esprits " ... La conscience de Stefan est tiraillée lorsqu'il découvre que son père cache un supposé terroriste... Et son esprit est troublé lorsqu'il se met à lire, pour la première fois, des livres interdits, dont il ne connaît que les versions " officielles ". Une découverte bouleversante... Ce roman d'aventures haletant, aux multiples rebondissements, fait apparaître la lecture comme ce qu'elle est fondamentalement : un acte libérateur, mais aussi un acte de résistance.

Black-out nous dépend une Angleterre dystopique où la peur du terrorisme a mené le gouvernement à instaurer une politique sécuritaire: les citoyens sont constamment surveillés et encouragés à dénoncer tout comportement suspect. Le contrôle de l'Etat s'étend également aux livres: bon nombre d'ouvrages jugés dangereux sont interdits, voire réécrits pour coller aux exigences de sécurité dictées par l'Etat.
Lorsque Stefan, seize ans, découvre que son père, libraire, fait partie des Mots, un groupe d'activistes opposés au contrôle étatique des livres, et qu'il héberge en secret un terroriste activement recherché, son petit monde va brutalement basculer; il devra faire de douloureux choix: dénoncer son père (en espérant la clémence des autorités) ou lutter contre cet Etat autoritaire.
Un roman qui pose de nombreuses questions sur notre place dans la société et les dérives autoritaires et sécuritaires face à la violence et au terrorisme; la violence est-elle l'ultime arme pour faire valoir ses idées? Faut-il renoncer à sa liberté pour assurer sa sécurité? Les livres ont-ils un tel pouvoir qu'il vaut mieux les interdire? Autant de questions abordées dans ce très bon roman jeunesse.
Un ouvrage aux thématiques terriblement d'actualité. A lire de toute urgence.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire