mercredi 15 novembre 2017

The Wall (2017)

Deux soldats américains sont pris pour cible par un tireur d’élite irakien. Seul un pan de mur en ruines les protège encore d’une mort certaine. 
Au-delà de la lutte pour la survie, c'est une guerre de volontés, un bras de fer psychologique qui va opposer le soldat US  Allen Isaac et son ennemi irakien.

The Wall n'est pas juste un film de guerre et le conflit en Irak n'est qu'un prétexte pour mettre en place un affrontement d'un autre genre entre deux soldats ennemis, une guerre psychologique, un jeu de cache-cache mortel sur fond de guerre.
Si l'action ne se déroulait pas dans le désert irakien, on pourrait presque parler de huit clos. Le film ne dure qu'une heure et vingt-huit minutes mais c'est largement suffisant pour mettre en place les éléments d'un thriller tendu comme une corde de piano, jusqu'à la dernière minute et le dénouement.
Une inspiration possible pour un jeu de rôle de guerre comme The Regiment de John Harper.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire