lundi 20 novembre 2017

Un sale livre (Frank Andriat)

Encore un livre de la liste de lecture scolaire de mon fils.
Un sale livre, de Frank Andriat aux éditions Mijade, n'est justement pas un sale livre; l'histoire en quelques mots: une enseignante propose un livre à sa classe, un livre au titre surprenant: Rien, Nadir. Ce livre raconte l'histoire de Nadir, un jeune Syrien obligé de fuir la guerre avec son père et sa petite sœur. Ils trouvent refuge en France, à Mulhouse. Là, le jeune garçon meurtri par la guerre et la mort brutale de sa mère va découvrir une France loin de l'image d’Épinal qu'il imaginait, une France où il sera confronté à l'intolérance et au rejet, lui qui a déjà dû subir la violence barbare de Daech. Heureusement, la France n'est pas la Syrie en guerre et Nadir rencontrera aussi des gens ouverts, prêts à l'accueillir et à partager.
Un sale livre raconte l'histoire de Nadir mais aussi et surtout les réactions de différents intervenants autour du livre: élèves et parents d'élèves, lecteurs, enseignants, directeur d'école, auteure du livre. Un ouvrage choc qui ouvre les yeux sur une réalité dure, un quotidien hélas banalisé par les médias, une actualité brûlante, celle de familles anéanties par la guerre et forcées de fuir les ruines de leur foyer pour une Europe inconnue et qui se montre souvent moins accueillante qu'espéré. Un livre qui, comme dans l'histoire, ouvre le débat sur toutes ces questions difficiles à poser mais aussi des réponses pas toujours évidentes à donner.
On est loin du jeu de rôle dans ce billet mais ce livre m'a tellement marqué que je ne pouvais pas  en partager le sujet avec vous.
Une lecture à conseiller d'urgence à vos ados (et aux adultes aussi).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire