mercredi 24 octobre 2018

I Kill Giants

Barbara est une adolescente solitaire différente des autres, et en conflit permanent avec son entourage. Ses journées au collège sont rythmées par les allers-retours entre le bureau du proviseur et la psychologue. Aux sources de l’inquiétude des adultes qui veillent sur elle, il y a son obsession pour les Géants, des créatures fantastiques venues d’un autre monde pour semer le chaos. Armée de son marteau légendaire, Barbara s’embarque dans un combat épique pour les empêcher d’envahir le monde.
Même si on se doute que l'obsession de Barbara pour les Géants cache autre chose et que ces créatures mythiques ne sont que le reflet imaginaire de problèmes bien réels, on se prend à rêver que la magie existe et que la jeune Barbara est bel et bien une Tueuse de Géants. On oscille constamment entre le monde réel, parfois très dur, et l'univers imaginaire que Barbara s'est bâti pour se protéger. La mise en scène et la narration entretiennent l'illusion et garde le spectateur dans un sentiment constant de doute crédule.
I Kill Giants est une belle surprise et une histoire à la fois magique et touchante, à regarder en famille.
A noter aussi quelques références rôlistes: Barbara propose une partie de Donjons & Dragons à son frère et ses amis; elle se ballade également avec un supplément de l'Appel de Cthulhu sous le bras.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire