mercredi 30 mai 2012

Chroniques du Monde Emergé - Livre II


Convaincu que le Monde Émergé ne peut plus résister seul aux armées du Tyran, Sennar le magicien supplie le Conseil des Mages de le laisser partir à la recherche du Monde Submergé. Là, il pourra obtenir l'aide de ses habitants. Or ce continent a rompu tout contact avec le Monde Emergé depuis plus d'un siècle. Et Sennar ne dispose pour s'y rendre que d'une ancienne carte à demi effacée par le temps... De son côté Nihal, la jeune guerrière aux cheveux bleus, poursuit son apprentissage de chevalier du dragon. Mais le souvenir de Sennar, qu'elle a blessé au visage lors de leur dernière entrevue, la hante douloureusement...

Enfin j'arrive à la dernière page du livre 2 des Chroniques du Monde Emergé de Licia Troisi.
Quel soulagement ! Il m'a fallu un bon moment pour arriver au bout de l'ouvrage. J'ai cruellement manqué de temps pour lire mais il faut bien reconnaître que ce deuxième opus n'était pas vraiment à la hauteur de ce que j'avais espéré en refermant le premier tome des aventures de Nihal la demi-elfe. On ne retrouve plus vraiment la fraîcheur qui m'avait frappé à la lecture du premier tome.
Pendant la première moitié du roman, on suit les péripéties du voyage de Sennar, à la recherche du mystérieux Monde Immergé, lecture laborieuse et sans surprise.
On revient ensuite sur Nihal. Le ton change un peu et il y a de ci de là quelques bonnes idées sans doute exploitables autour d'une table de jeu mais le plus souvent on se retrouve face à des poncifs du genre: questionnement métaphysique de l'héroïne face à son destin; découverte de son passé et de celui de certains protagonistes; choix cornélien face à une magie noire, puissante mais corruptrice; affrontements du Bien et du Mal sans grande surprise; et finalement cliffhanger raté pour tenter de pousser le lecteur vers le 3e tome.
Bref, j'ai été globalement déçu de la lecture de ce second tome, et je ne pense pas que j'achèterai la suite. Et pour la cote, ça vaut une étoile, guère plus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire