mercredi 25 juillet 2018

Downrange

Six étudiants font du covoiturage, jusqu'à ce que leur véhicule se retrouve avec un pneu crevé dans un coin reculé et désertique des Etats-Unis. Sauf que ce pneu crevé n'est pas un accident, quelqu'un leur a tiré dessus et va les assassiner un par un.
Tout est dans le résumé; une fois la voiture immobilisée sur le bas-côté de la route, on a droit à une heure et demi de tir aux pigeons sur cibles plus ou moins mobiles, avec son lot de sang, de cris et de grincements de dents. Le scénario va jusqu'à développer un peu l'histoire de certains personnages, induisant une empathie encore plus forte lorsque les personnages en question se font dégommer (un classique du genre). Sans être un chef d'oeuvre, ça reste assez divertissant si on aime le genre gore et un peu cruel.
Inutile de préciser que ce film est assez violent et que certaines scènes risquent de choquer les plus sensibles d'entre vous. Si vous ne supportez pas la vue du sang, abstenez-vous.

Downrange est un scénario de Sombre. On a une bande d'adolescents tout frais et prêts à être massacrer et un tueur-snipper implacable et bien planqué. De quoi faire un beau TPK* à la fin.

(*) Total Party Kill

Aucun commentaire:

Publier un commentaire