dimanche 4 novembre 2018

Graal, le Chevalier sans nom

Graal, (tome 1) le Chevalier sans nom, de Christian de Montella, nous plonge dans l'épopée arthurienne et nous mène dans les pas du jeune chevalier Lancelot du Lac; fils d'un roi mort de tristesse, recueilli par la fée Viviane, le jeune Lancelot tombe amoureux de la reine Guenièvre le jour où il est fait chevalier par le roi Arthur.
Tiraillé entre son amour inavouable pour la reine et sa loyauté envers Arthur, Lancelot vivra des aventures, accomplira de hauts faits, vaincra maints ennemis dont le Chevalier Noir Méléagant, affrontera la magie de la sinistre Morgane pour finalement trouver sa voie et une possible rédemption dans la Quête du Saint-Graal.
Ce premier tome d'une série qui en compte actuellement quatre, le Chevalier sans nom est une lecture agréable en même temps qu'une revisite bien tournée du mythe arthurien; j'ai eu un peu de mal à m'enthousiasmer pour un récit que je connaissais déjà bien; pour autant, cet ouvrage étant proposé comme lecture scolaire à un de mes fils (13 ans), j'étais curieux de lire ce nième roman consacré à la légende de la Table Ronde et du Graal. Si j'ai pu déploré quelques passages un peu lents et manquant de dynamisme, la fin de ce premier tome et l'affrontement entre Lancelot et le Chevalier Noir m'ont beaucoup plu. L'attitude de Lancelot, à la fois naïve et chevaleresque, n'a pas cessé de m'étonner page après page.
A noter que ce Graal est une lecture nettement plus abordable que le Perceval ou le conte du Graal que j'avais chroniqué l'année passée.
Au final, une lecture édifiante, une vision du mythe de Graal et une inspiration pour vos scénarios de Pendragon.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire