mardi 17 octobre 2017

La colline a des yeux (2006)

Pour fêter leur anniversaire de mariage, Bob Carter, un ancien policier de Cleveland, et sa femme Ethel ont demandé à leur famille de partir avec eux en Californie. Bob est sûr que faire la route tous ensemble les aidera à resserrer des liens familiaux un peu distendus.
Même si tout le monde vient, personne n'est vraiment ravi d'être là. Lynn, la fille aînée, s'inquiète du confort de son bébé. Son mari, Doug, redoute de passer trop de temps près de son beau-père. La jeune Brenda regrette de ne pas être allée faire la fête à Cancun avec ses amis. Et Bobby ne s'intéresse qu'aux deux chiens de la famille.
Une route désertique va conduire les Carter vers le pire des cauchemars.

Dans La colline a des yeux, on confronte une petite famille américaine typique à l'horreur glauque et sale d'une bande de mutants dégénérés. Au-delà du sentiment d'épouvante et de dégoût face aux monstres, qui s'avèrent n'être finalement que des victimes, l'horreur naît de la confrontation entre deux familles, la normale et l'anormale. On en arrive presque à avoir pitié de cette tribu dégénérée, rejetée, oublié de tous et qui n'entretient plus avec le monde extérieur qu'une relation faite de haine, de peur et de vengeance.
La Colline a des yeux reste une inspiration forte pour Sombre ou tout autre jeu de rôle horrifique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire