mardi 2 juillet 2019

The Witcher: Easy Mode (Free RPG Day 2019), les prémices d'une usine à gaz

The Witcher: Easy Mode est en quelque sorte le quick-start du jeu de rôle The Witcher.
Disponible en ligne gratuitement à l'occasion du Free RPG Day 2019, ce livret de 32 pages présente succinctement le jeu et son contexte, vous proposant une courte aventure, six personnes prétirés et des règles simplifiées.
Dés sa sortie, le jeu de rôle papier The Witcher avait essuyé de sévères critiques motivées notamment par la complexité excessive et la lourdeur des règles, héritage du système Interlock créé par Mike Pondsmith pour Cyberpunk. Derrière le jeu de rôle The Witcher, on trouve Lisa et Cody Pondsmith, respectivement l'épouse et le fils de Mike. Ce n'est donc pas étonnant que Ce Witcher soit si proche de l'antique Cyberpunk, du moins dans ses mécaniques.
Pour ma part, j'avais eu l'occasion de brièvement feuilleter le livre de base The Witcher, épais volume de plus de 300 pages, bourré de tableaux et de règles. Une expérience qui m'avait quelque peu refroidi, même si de prime abord j'étais assez attiré par l'univers du Witcher.
Avec la mise à disposition de ce Easy Mode, j'ai vu l'occasion de donner une seconde chance au Witcher. Après lecture, ce livret découverte est plus abordable que le livre de base mais le système Interlock est largement daté et surtout il ne bénéficie d'aucune révision à l'aune de l'évolution récente du jeu de rôle. En lisant ce livret, j'ai eu l'impression de lire le quick-start d'un jeu de la fin des années 80. Le système n'est pas mauvais en soi mais on a l'impression que les Pondsmith ont voulu retranscrire en jeu de rôle papier toute la complexité du jeu vidéo. Autant des règles complexes s'effacent si elles sont prises en charge par un ordinateur, autant cette même complexité devient très lourde à gérer quand on joue autour d'une table. Personnellement, je n'ai pas envie de passer mon temps de jeu à décortiquer des règles et des tableaux, le nez dans un bouquin à chercher la règle qui va bien. C'est peut-être la came de certains joueur.euse.s hardcore mais certainement pas la mienne.
Je rejoins donc les critiques sur le côté lourd et fastidieux des règles qui pour moi nuisent largement au propos du jeu. L'univers du Witcher est un monde riche d'aventures mais il mérite mieux qu'une usine à gaz pour le motoriser.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire