vendredi 20 septembre 2019

I Think We're Alone Now

Del pense être le dernier homme sur Terre suite à une catastrophe qui a décimé l'humanité. Mais son isolement est contrarié par l'arrivée d'une jeune fille.

I Think We're Alone Now est un huit-clos post-apocalyptique. Tout se passe dans une petite ville de 600 habitants dont l'unique survivant, Del, se pensait le dernier être humain sur Terre, jusqu'à l'arrivée d'une jeune fille, Grace.
Les deux êtres, chacun esseulé à leur manière, vont finir par collaborer et même s'apprécier. Mais leur petit monde idyllique routinier ne durera qu'un temps.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que I Think We're Alone Now prend son temps pour poser le décor et les deux protagonistes. Loin de l'apocalypse grandiloquente d'un Mad Max, on découvre ici une ville aux maisons peuplés de cadavres et un survivant s'attelant à nettoyer méthodiquement chaque habitation, suivant un plan et des routines immuables. Il faut se laisser porter doucement par l'intrigue et ne pas vouloir brûler les étapes. J'aime assez ce rythme lent qui permet de bien s'imprégner de l'ambiance et de mesurer tout le poids émotionnel de chaque scène.
Par contre, la fin m'a un peu décontenancé. Je l'ai trouvé abrupte et très étrange. On reste dans le registre de l'insolite mais j'avais imaginé quelque chose de moins perché.
Cela étant, I Think We're Alone Now est un objet cinématographique intéressant, à voir sans aucun doute. Et côté jeu de rôle, ce film reste une inspiration pour vos settings post-apocalyptiques.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire