jeudi 11 mars 2021

Labyrinthe, le jeu d'aventure

En décembre dernier, je vous faisais un retour sur Labyrinth, The Adventure Game. Sans surprise, sa traduction dans la langue de Molière par Black Book Editions est un ouvrage de toute beauté, un livre de près de 300 pages, couverture rigide recouverte d'un tissu rouge à l'ancienne, doublé d'une très belle jaquette, avec trois rubans marque-page ainsi que deux dés à six faces estampillés à l'effigie de la chouette du Roi des Gobelins. J'avais déjà été émerveillé par le PDF de la VO. Cette version en livre physique - il n'existe de toute façon aucune version française en PDF - est un très bel objet, presqu'un artefact de collection.
Seul défaut à mentionner pour cette version papier, la fausse bonne idée de prévoir un espace dans les pages du livre pour les dés. 


Bonne idée sur papier mais à l'utilisation, ça demande de feuilleter le livre avec beaucoup de précaution, au risque de déchirer les pages si on n'y prend pas garde. Un petit défaut de design que l'on pardonne vite quand on voit la qualité du contenu.

En ce qui concerne le contenu, c'est une traduction très fidèle, pas exempt de quelques coquilles mais rien de bien grave. On retrouve un jeu à mi-chemin entre le livre dont vous êtes le héros et le jeu de rôle, le tout porté par un système simple et efficace, accessible aux novices mais qui ravira les vieux routards par sa souplesse; un système qu'on pourra très facile prendre en main, personnaliser et même utiliser dans d'autres cadres.

J'ai reçu le livre il y a seulement quelques jours. Je n'ai pas encore terminé ma lecture mais clairement, c'est un petit chef d'oeuvre d'inventivité et surtout de fraîcheur. J'avoue que dans mon cas, la nostalgie marche à fond - je devais avoir à peine 14 ans quand le film est sorti - et donc je suis totalement sous le charme de ce Labyrinthe et de sa magie. Ce jeu n'en reste pas moins une porte vers un monde enchanteur et mystérieux et un appel à l'aventure, une aventure plein de péripéties et de situations où l'ingéniosité et la ruse seront souvent plus efficaces que la violence. Le jeu fait d'ailleurs la part belle au roleplay, la plupart des défis proposés pouvant être surmontés avec un peu d'imagination et un esprit affûté, même si une bonne petite bagarre avec des gobelins, ça fait toujours plaisir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire