jeudi 5 mars 2020

Cold Skin

À l'automne 1914, alors que la première guerre mondiale a déjà commencé en Europe, un jeune climatologue débarque sur une île déserte située dans l'océan austral pour y travailler pendant un an. Il rencontre le gardien de phare, étrange personnage à la personnalité torturée. Il découvre rapidement qu'ils ne sont pas seuls. À la nuit tombée, d'étranges et redoutables créatures surgissent de la mer.

A mi-chemin entre le survival horror et le fantastique, Cold Skin explore le choc entre l'humanité et un peuple étrange venu de la mer. Une fois encore, comme à maintes reprises dans l'histoire, l'homme blanc tente de vaincre et soumettre par la force un peuple qui lui est étranger. Alors que Gruner, le gardien du phare, aigri par des années de solitude et de combat, ne pense qu'à exterminer les monstres, le jeune météorologue tente de faire la paix avec les créatures.
En tant que passionné de Lovecraft, je n'ai pas pu m'empêcher de faire le rapprochement entre ces créatures amphibiennes et les Profonds du Mythe de Cthulhu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire