vendredi 25 décembre 2015

The Darkest Hour

Sean et Ben sont à Moscou pour affaires, confrontés à un univers d’argent et de pratiques sans scrupules. Natalie et Anne s’y trouvent en escale involontaire alors qu’elles avaient prévu de se rendre au Népal. Les quatre jeunes gens se rencontrent par hasard dans la boîte de nuit la plus branchée de la ville où ils croisent Skylar, un homme d’affaires suédois qui a arnaqué Sean et Ben.
Ce haut lieu qui attire puissants et personnalités en vue bascule dans la terreur lorsque des aliens attaquent.
Après avoir vécu terrés quelques jours dans les sous-sols, les cinq survivants ressortent et découvrent une ville déserte. Le monde semble immobile alors qu’une force terrifiante et invisible les guette. S’ils veulent avoir une chance de survivre, ils vont absolument devoir découvrir qui sont ces êtres venus d’ailleurs et ce qu’ils veulent. C’est à ce prix qu’ils pourront les combattre, s’ils en sont capables.

The Darkest Hour est un film d'invasion extraterrestre au scénario assez classique, à la différence près que les aliens génèrent des champs électriques mortels et sont invisibles ou presque. On ne les voit que quand ils attaquent à grands renforts d'éclairs (les victimes sont réduites en cendres) ou quand ils se déplacent à proximité d'éléments susceptibles d'être "allumés" par le courant qu'ils génèrent. Ça panique, ça court dans tous les sens, ça gueule pas mal et ça meurt beaucoup, bref tout ce qui fait le succès de ce genre de production.
A retenir de ce film: des aliens un peu plus originaux que d'habitude et une histoire qui se passe à Moscou (ça change des fins du monde 100% américaine).
Des inspirations en pagaille pour tout scénario post-apocalyptique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire