jeudi 10 août 2017

Kull le conquérant

Kull le conquérant est un des nombreux personnages imaginés par Robert E. Howard. C'est aussi le héros de ce film sorti en 1998 avec Kevin Sorbo dans le rôle du roi barbare.

Le barbare Kull devient malgré lui roi de Valusia. Contre toute attente, il règne avec droiture et équité; jalousant le roi, le général Taligaro fait appel au sorcier Enaros pour ramener à la vie la maléfique sorcière Akivasha, reine de l'antique Acheron.
Espérant restaurer l'ancienne Acheron. Akivasha va séduire Kull et prendre sa place sur le trône.
Échappant de peu à la mort, Kull se mettra en quête du souffle de Valka, pouvoir divin seul capable de terrasser la malfaisante Akivasha.
Dans son combat, il pourra compter sur l'aide de la cartomancienne Zareta et de son frère Ascalante.

Sixième film de mon petit marathon fantasy moviesKull le conquérant est un navet dans toute l'acceptation du terme.
Initialement prévu pour une troisième aventure de Conan, le scénario a été retravaillé et le héros cimmérien remplacé par le roi barbare, ce qui donne une production assez bancale et une histoire sans grand relief, juxtaposition de scènes sans intérêt et de combats mal réglés. J'ai réellement dû faire un effort pour arriver au bout des 1 heure 35 minutes du film. 
Si Conan le Barbare de John Milius est devenu un film culte, Kull le conquérant restera à jamais rangé dans la catégorie nanar médiocre.
Vraiment c'est mauvais.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire