jeudi 12 décembre 2019

Ad Astra... bof bof

L’astronaute Roy McBride s’aventure jusqu’aux confins du système solaire à la recherche de son père disparu et pour résoudre un mystère qui menace la survie de notre planète. Lors de son voyage, il sera confronté à des révélations mettant en cause la nature même de l’existence humaine, et notre place dans l’univers.
Face à l'immensité de l'univers et à notre petitesse dans le cosmos, l'introspection de l'astronaute Roy McBride, ses questionnements sur sa vie et un dialogue intérieur qui peinent à meubler les deux heures de film. Et ce n'est pas le jeu distant de Brad Pitt qui sauvera ce Ad Astra.
Vous l'aurez compris: je n'ai vraiment pas été persuadé par ce film. L'exploration spatiale n'est finalement qu'un prétexte pour exposer l'histoire compliquée d'un père et d'un fils. Côté réalisation, c'est propre et relativement bien ficelé même si on a parfois du mal à accepter certains décors, notamment l'intérieur de la base sur Mars. Après, je n'avais pas d'attente concernant ce film, juste l'envie de voir une nouveauté en science-fiction. J'en ai été pour mes frais.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire