mardi 11 septembre 2018

Le Sorcier Majdar (Astre d'Or, #1)

Vous êtes Astre d'Or, sorcier Majdar initié aux techniques secrètes de la Haute Sorcellerie. Seize années se sont écoulées depuis que les vents vous ont échoué sur les rivages de l'Ile de la Désolation où vivent les Majdars, cachés aux yeux des hommes. Et l'heure est maintenant venue d'accomplir la mission qu'ils vous ont assignée : rechercher la Pierre-de-Lune pour écraser de son pouvoir le diabolique Roi-Démon Charatchak.
Mais c'est un long voyage vers l'inconnu qui vous attend, un voyage au cours duquel nombreux seront les dangers que vous rencontrerez au tournant de chaque page.

Une fois de plus la nostalgie aidant, j'ai repris mes dés, mon carnet et mon crayon pour arpenter les routes du monde de Magnamund. Plus connu comme l'univers de Loup Solitaire, Magnamund est également le cadre des aventures épiques d'Astre d'Or, le Sorcier Majdar.
Dans ma jeunesse, j'avais lu les volumes 3 et 4 de la saga sans comprendre de prime abord qu'ils faisaient partie d'une série de 4 tomes. Depuis j'avais laissé cette série de côté. 
Ayant récemment testé le jeu de rôle Loup Solitaire avec la boîte Lone Wolf Adventure Game, la série Astre d'Or m'est apparue comme l'occasion de me replonger dans l'univers imaginé par Joe Dever et Ian Page.
J'ai donc relu le premier tome de la saga d'Astre d'Or intitulé Le Sorcier Majdar.
Afin de garder une trace de mes aventures, je me suis bricolé une feuille d'aventure. En plus de la feuille d'aventure standard fournie dans le livre, j'ai ajouté des notes et la liste des paragraphes parcourus au cours de mon aventure. J'ai également tenu à jour une carte de l'Empire Chadakine avec le périple d'Astre d'Or. Vous pouvez la télécharger ici.
En ce qui concerne le livre-jeu, les règles sont les mêmes que celles exposées dans la saga Loup Solitaire, hormis le fait que les disciples Kaï sont remplacées ici par des pouvoirs magiques.
Si Astre d'Or maîtrise l'Alchimie, il dispose d'une poche à herbes dans laquelle il peut stocker les ingrédients indispensables à la préparation de potions.
Pour les combats, Astre d'Or peut compter sur son fidèle Bâton de Mage; celui-ci nécessite la dépense de points de Volonté qui permettent le cas échéant d'augmenter la puissance de ses attaques et les dégâts infligés. Sur le papier, cela fait d'Astre d'Or une formidable machine à tuer mais dans les faits, les auteurs se sont débrouillés pour opposer le sorcier Majdar à des adversaires forts voire très forts. C'est d'ailleurs une des critiques que je pourrais faire concernant ce premier tome. Même avec de bons tirages au départ, mon héros s'est rapidement retrouvé en très mauvaise posture face à des monstres trop puissants. Je pense au Klaysha, créature mangeuse d'âmes qui a bien failli mettre fin à mes aventures ou à l'officier Chadakine qu'on doit affronter après avoir déjà mis en déroute cinq de ses soldats. J'en profite pour pointer les règles de combat de groupe qui sont simples mais mettent souvent Astre d'Or en difficulté; on ne se fait pas cinq gardes Chadakines aussi facilement.
Côté aventure, l'histoire est plaisante et les situations variées. A souligner la qualité apportée par les auteurs aux personnages de la jeune Tanid et du marchand Chan-Li qui s'avèrent être des compagnons d'aventure attachants. Cela donne une vraie profondeur au récit.
Ce premier tome est une belle mise en jambes, une aventure palpitante pleine de péripéties, de rebondissements et d'ennemis parfois un peu trop puissants; un voyage en terre inconnue et magique. A lire/jouer sans hésiter.
Notez que le Sorcier Majdar est le premier tome d'une série de quatre volumes. J'espère revenir bientôt avec le compte-rendu du second opus, la Cité Interdite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire