samedi 12 novembre 2016

Sherlock Holmes est mort. Vive Moriarty.

Quelques jours après la disparition de Sherlock Holmes et de James Moriarty dans les chutes de Reichenbach, le détective new-yorkais Frederick Chase est dépêché à Londres. Il a pour mission d'enquêter sur le malfaiteur Clarence Devereux. Ce dernier semble être le cerveau du crime ayant entraîné la disparition de Moriarty, l'ennemi juré de Sherlock Holmes.

Anthony Horowitz signe ici un second tome dans la même veine que La Maison de Soie.
Dans un style très proche de celui de Conan Doyle, l'auteur nous narre ici une suite possible de la tragique lutte entre Sherlock Holmes et son ennemi juré, le professeur James Moriarty.
Sherlock Holmes est mort. Vive Moriarty nous entraîne sur les traces d'un génie du mal presque aussi fameux que l'était Moriarty: Clarence Devereux, le malfaiteur américain le plus recherché mais aussi le plus énigmatique. Personne ne sait à quoi il ressemble ni où il se trouve. Le détective Frédérick Chase de l'agende Pinkerton et l'inspecteur Athelney Jones de Scotland Yard vont remonter une piste sanglante laissée par Clarence Devereux et ses acolytes. Au bout de cette piste, un dénouement aussi surprenant que tragique.
Difficile d'en dire plus sur cet excellent roman sans risquer de déflorer l'intrigue. Un style proche de celui de Conan Doyle mais avec une touche de modernité, des chapitres courts plein de rebondissements et de découvertes, un rythme qui ne laisse aucun répit au lecteur. Un roman à lire de toute urgence, surtout si vous avez aimé La Maison de Soie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire