dimanche 12 avril 2020

Alien RPG Cinematic Starter Kit, lecture commentée, [6. CHARIOT OF GODS]

Dernière section du Alien RPG Cinematic Starter Kit, CHARIOT OF GODS est un scénario d'initiation très complet s'étalant sur plus d'une cinquantaine de pages et proposant une aventure relativement classique selon le canon Alien. L'histoire débute un peu comme dans Alien le huitième passager
Le cargo UCSS Montero intercepte un signal de détresse. L'ordinateur de bord interrompt le voyage et réveille l'équipage. Les ordres de la compagnie sont simples: enquêter et découvrir l'origine du mystérieux signal. Ne pas respecter cet ordre entraînerait des sanctions financières à l'encontre des membres de l'équipage. Bref, ils n'ont pas le choix. Comme attendu dans ce genre d'intrigue, ils vont découvrir un vaisseau abandonné, disparu depuis des décennies, des survivants en stase et une forme de vie hostile. La situation va encore se compliquer un peu plus puisque chaque membre de l'équipage a son propre agenda et poursuit ses propres buts, certains allant parfois à l'encontre de ceux des autres personnes à bord, et c'est sans compter sur la présence possible parmi eux d'un synthétique. On joue sur toutes les cordes sensibles d'un scénario à la Alien où les xénomorphes ne sont peut-être pas les créatures les plus à craindre. 
Difficile d'en dire plus sans divulgâcher. Du coup, je vais plutôt me concentrer sur la forme que sur le fond. Le scénario est présenté comme un scénario d'initiation mais au vue de la quantité d'informations et de matériel de jeu, il faudra un GM qui a déjà de la bouteille pour tout maîtriser.
CHARIOT OF GODS propose cinq personnages prétirés avec pour chacun un background, des motivations personnelles et une attitude vis-à-vis des autres membres d'équipage. On a ensuite une dizaine de PNJ (qui pourront le cas échéant servir de PJ de remplacement).
L'histoire se développe en trois actes avec les plans des vaisseaux à explorer, des descriptions des endroits à visiter, une liste d'événements, certains obligatoires, d'autres facultatifs et une petite dizaine de pages sur les xénomorphes, en plus des tables de blessures critiques, de traumas mentaux permanents et les fiches de personnages prétirés. 
On ne va pas se mentir: c'est bien fourni. Maîtriser tout ça demandera un peu d'organisation et d'expérience du côté du GM. Pour les joueur.euse.s, l'approche sera plus facile il me semble.
Après, je ne suis pas du tout en train de râler sur la complexité du scénario. Bien trop de kits d'initiation se contentent de coller un scénario en quatre pages, sans contexte et avec une intrigue aussi épaisse qu'un papier à cigarette. Ici, on a droit à du lourd, à du velu et on ne va certainement pas s'en plaindre. Ça pourrait d'ailleurs être mon mot de la fin pour conclure cette lecture commentée du Alien RPG Cinematic Starter Kit. Le seul petit bémol que je pourrais ajouter, mais ça serait peut-être pinailler un peu, c'est que, au-delà de la très grande qualité graphique de ce Starter Kit, si je veux imprimer tout ou une partie du matériel fourni, je vais juste tuer mon imprimante. Les fonds noirs étoilés, c'est joli à l'écran ou sur une tablette, mais sur papier, c'est pas top. Une version printer-friendly aurait été pas mal.
Si vous voulez d'autres avis sur l'Alien RPG Cinematic Starter Kit, je vous encourage à écouter l'émission n°93 de Radio Rôliste où le sieur Gherhardt nous fait un retour sur le jeu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire